Sénatoriales : les élus locaux sanctionnent Emmanuel Macron

75 000 grands électeurs se sont réunis ce dimanche 24 septembre dans le cadre du renouvellement du Sénat. La République en marche connaît un premier coup de frein électoral.

France 2

En direct du Sénat, le journaliste Jean-Baptiste Marteau fait le point sur les résultats de ce dimanche 24 septembre. "Tout d’abord, la droite et le centre progressent légèrement. La majorité du Sénat ne va donc pas changer. Gérard Larcher devrait donc être réélu président de la haute assemblée. Deuxième enseignement, le Parti socialiste et ses alliés résistent beaucoup mieux que prévu. Ce n’est donc pas la débâcle annoncée", explique-t-il.

23 sièges seulement pour LREM

Et le journaliste d’ajouter : "La République en marche enregistre un score décevant. Seulement 23 sièges dans le futur groupe. C’est la première déconvenue électorale pour le président de la République. Elle s’explique en partie par certaines décisions de ces dernières semaines d’Emmanuel Macron qui ont eu le don d’agacer les grands électeurs. La République en marche espère désormais créer des passerelles avec des sénateurs macron-compatibles."

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'hémicycle du Sénat.
L'hémicycle du Sénat. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)