VIDEO. "Sale traître, ignoble ordure" : Collard et Cohn-Bendit s'insultent sur un plateau télé lors des résultats des européennes

L'ancien député européen et le député RN du Gard étaient invités sur TF1 pour commenter les résultats des élections européennes.

Le député du RN Gilbert Collard, à Metz (Moselle), le 1er mai 2019.
Le député du RN Gilbert Collard, à Metz (Moselle), le 1er mai 2019. (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

L'échange n'aura pas duré longtemps. Invités de TF1, dimanche 26 mai, pour commenter les résultats des élections européennes, Gilbert Collard et Daniel Cohn-Bendit en sont rapidement venus aux insultes. Interrogé sur "la disparition" de la France en Europe, le député RN du Gard a tenu à préciser qu'il y avait "deux représentants de La République en marche" sur le plateau, dont Daniel Cohn-Bendit. "Daniel aura l'honnêteté de le reconnaître", lance-t-il sous la désapprobation des journalistes présents en plateau, Gilles Bouleau et Anne-Claire Coudray.

>> Suivez notre direct dédié aux élections européennes

"Daniel Cohn-Bendit est notre grand témoin ce soir", précise la journaliste Anne-Claire Coudray. "C'est votre faux grand témoin, il est quand même un soutien de LREM, réplique Gilbert Collard avant de lancer à l'intéressé : "Tu es de trop, tu es de trop".

"Les faux-culs de la politique"

L'ancien député européen se lève alors de sa chaise en soupirant : "Collard m'a dit de partir, si c'est ça le Front national..." avant que la situation ne s'envenime et que les deux hommes se mettent à s'insulter copieusement. "Les vieilles guenilles, les faux-culs de la politique, ceux qui ont dit que l'élection était un piège à cons !" s'énerve alors Gilbert Collard dans un brouhaha.

"Tu es une ignoble ordure, ferme ta gueule, connard, oui c'est insupportable, crétin, sale traître !" réplique alors Daniel Cohn-Bendit, sous les regards ahuris du journaliste Gilles Bouleau, qui appelle à ce qu'on leur coupe le micro. "Monsieur Collard vous n'êtes pas autorisé à insulter quiconque sur le plateau !" Gilbert Collard insiste en traitant Daniel Cohn-Bendit "d'agent électoral de La République en marche". Constatant que Daniel Cohn-Bendit restait sur le plateau, Gilbert Collard a prévenu qu'il donnait "ses derniers mots", avant de quitter le débat. Un échange qui a suscité de nombreux commentaires sur les réseaux sociaux.