← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Bussy-lès-Daours

Résumé du premier tour

Le 15 mars 2020, les habitants de Bussy-lès-Daours sont allés aux urnes pour les municipales. Au 1er tour des élections municipales, 55,16 % des électeurs s'étaient rendus aux bureaux de vote. La participation est de ce fait en baisse (-23,31 points) au regard de 2014, puisqu'elle était alors de 78,47 %. À l'échelle départementale (Somme), on observe que le taux de participation a baissé depuis le scrutin précédent. Il était de 79,03 %, contre 64,82 % cette année.

Un candidat a emporté au moins la moitié des votes et plus de 25 % des suffrages des inscrits ? Il va donc siéger au conseil municipal.

Municipales 2020 : qui sort gagnant lors du 1er tour à Bussy-lès-Daours ?

À Bussy-lès-Daours (80), l'ensemble des 11 sièges à remporter a donc déjà été octroyé dès le premier tour des élections municipales 2020. C'est Xavier Lesage qui l'emporte lors du premier tour des municipales avec 95,75 % des voix. Delphine Gaudefroy rassemble les suffrages de 92,12 % des votants. Avec un résultat de 87,87 %, on trouve Florent Fréville en troisième place du palmarès des candidats à l'issue du premier tour. Parmi les futurs membres du conseil municipal se trouveront aussi Audrey Mazure (86,06 %), Vincent Vilbert (86,06 %), Sylvie Brandicourt (84,84 %), Sophie Dony-Soleme (84,84 %), Yves Hochart (83,03 %), Céline Plumeri (82,42 %), Romain Blondel (78,18 %) et Christophe Cornez (78,18 %).

Désormais, les conseillers municipaux vont eux-mêmes désigner le maire parmi eux.

Résultats du premier tour - Bussy-lès-Daours

Abstention : 44.84% Participation : 55.16%

Résultats détaillés du tour 1

  • Xavier LESAGE, 95.75%



    Xavier LESAGE

    95.75 %

    158 votes

  • Delphine GAUDEFROY, 92.12%



    Delphine GAUDEFROY

    92.12 %

    152 votes

  • Florent FRÉVILLE, 87.87%



    Florent FRÉVILLE

    87.87 %

    145 votes

  • Audrey MAZURE, 86.06%



    Audrey MAZURE

    86.06 %

    142 votes

  • Vincent VILBERT, 86.06%



    Vincent VILBERT

    86.06 %

    142 votes

  • Sylvie BRANDICOURT, 84.84%



    Sylvie BRANDICOURT

    84.84 %

    140 votes

  • Sophie DONY-SOLEME, 84.84%



    Sophie DONY-SOLEME

    84.84 %

    140 votes

  • Yves HOCHART, 83.03%



    Yves HOCHART

    83.03 %

    137 votes

  • Céline PLUMERI, 82.42%



    Céline PLUMERI

    82.42 %

    136 votes

  • Romain BLONDEL, 78.18%



    Romain BLONDEL

    78.18 %

    129 votes

  • Christophe CORNEZ, 78.18%



    Christophe CORNEZ

    78.18 %

    129 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 341 habitants
  • 310 inscrits
  • Votants171 inscrits 55.16%
  • Abstentionnistes139 inscrits 44.84%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Article à la une des élections

Une femme en été. Anne Hidalgo, son vélo, sa bataille

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

Bussy-lès-Daours : le contexte politique des élections municipales

Le renouvellement du conseil municipal dans les communes françaises va s'organiser lors des 15 mars et 22 mars 2020. Contrairement aux communes de plus de 1 000 habitants, les candidats des petites villes présentent obligatoirement une candidature individuelle, même s'ils ont la possibilité de se regrouper. Le jour du scrutin, les électeurs sélectionneront directement leurs candidats parmi tous ceux qui ont officiellement été reconnus comme tels.

Municipales 2020 à Bussy-Lès-Daours : les candidats

Lors du premier tour des élections municipales 2020, les citoyens auront le choix entre les candidats suivants. Romain Blondel se porte candidat. Sylvie Brandicourt, Christophe Cornez, Sophie Dony-Soleme, Florent Fréville, Delphine Gaudefroy, Yves Hochart, Xavier Lesage, Audrey Mazure, Céline Plumeri et Vincent Vilbert seront aussi candidats.

À noter : les candidats se retrouvent élus au premier tour s'ils atteignent la majorité absolue, mais à la condition que plus du quart des citoyens inscrits sur les listes aient voté en leur faveur. Concernant le second tour, si celui-ci a lieu, les candidats devront remporter une majorité relative pour pouvoir être élus et prétendre à l'un des 11 sièges à pourvoir.

Bussy-lès-Daours : quels sont les enjeux des Municipales ?

Les 15 et 22 mars 2020, les élections municipales 2020 auront lieu ! C'est le moment pour la commune de Bussy-lès-Daours de constituer un nouveau conseil municipal. On doit avoir plus de 18 ans, résider ou s'acquitter de ses impôts dans la municipalité, apparaître sur les listes électorales, et être français ou membre de l'UE pour participer à ces élections.

Mise en contexte de ces élections municipales : retour en 2014

En quoi consiste un scrutin plurinominal avec panachage ? C'est un scrutin qui concerne les élections municipales, dans le cas des villes de moins de 1000 habitants. Cela veut dire que les électeurs votent pour plusieurs membres en même temps et peuvent d'ailleurs choisir des candidats de deux listes différentes.
Dès le soir du premier tour, le 23 mars 2014, ont été élus 11 membres du conseil municipal de la commune de Bussy-lès-Daours. Anthony Brandicourt, Christian Doremus, Jérémy Cayeux, Vincent Vilbert mais aussi Sylvie Brandicourt et Gilson Graux avaient épaulé Aurélie Devauchelle et Florent Freville. Ceux-ci avaient accepté, de la part des Bussydaoursiens, la mission d'administrer la ville.
Retour sur la participation : il a été enregistré que d'assez nombreux électeurs s'étaient déplacés aux urnes afin d'y glisser un bulletin. En effet, 226 voix ont été recensées sur un total de 288 inscrits. Une baisse peut donc être observée, par rapport aux précédentes Municipales de 2008 où le taux de participation avait franchi 78,75 %.

La même tendance s'est-elle distinguée pendant les derniers scrutins ?

On note qu'il y a eu plusieurs votes depuis les élections municipales, et que les précédentes Présidentielles remontent à 2017. Dans la ville de Bussy-lès-Daours, les votes concernant le premier tour des élections présidentielles de 2017 étaient différents de ceux recensés à l'échelle du pays.
Lors du premier tour, ce sont d'abord François Fillon (Les Républicains) puis Marine Le Pen (Front national) qui ont fini en tête avec respectivement 26,54 % et 22,31 % des suffrages exprimés. Il y aura eu 58,76 % de suffrages des citoyens de Bussy-lès-Daours pour Emmanuel Macron au second tour. 80,94 % (soit 242 votants) : telle était la participation des résidents de Bussy-lès-Daours au second tour des dernières Présidentielles, tandis qu'ils étaient 85,86 % à faire le déplacement en 2012.
Au nombre des bons scores aux élections européennes de 2019, on peut citer Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) (26,02 %) et Renaissance (soutenue par La République en Marche) (19,39 %).

Bussy-lès-Daours : les données clefs

L'élection du conseil municipal est une étape importante dans la vie d'une agglomération puisqu'elle aide à définir les projets de ses habitants. Accès aux soins, écologie et mobilité sont les grands enjeux de cette élection 2020.

Portrait des habitants de Bussy-lès-Daours

C'est un hameau de la Somme où habitent 381 individus. On retrouve avec Bussy-lès-Daours, au sein des communes qui constituent la Communauté de Communes du Val de Somme, Heilly, Fouilloy ou également Cerisy. La population est peu âgée puisque la majorité des résidents a entre 25 et 54 ans. Néanmoins, 20,96 % des habitants ont entre 55 et 64 ans. 1,57 %, c'est la part d'immigrés dans la ville de Bussy-lès-Daours. Un chiffre peu élevé.

Plusieurs indicateurs sur le niveau de vie à Bussy-lès-Daours

Le marché du travail est-il dynamique à Bussy-lès-Daours ? La réponse à partir des statistiques qui suivent. Les employés et professions intermédiaires sont très représentés au sein de la population active de Bussy-lès-Daours (75 %). Plus globalement, les Bussydaoursiens en activité, qui sont au nombre de 173, représentent 46,72 % des habitants de la ville. Les hommes représentent plus de la moitié des résidents bussydaoursiens au chômage. Les résidents touchant des prestations forment 6 % des citoyens.
En 2016, les Bussydaoursiens ont gagné en moyenne 24 656 €. Un chiffre visiblement plus élevé que le revenu moyen en France en 2014 (20 000 €).
Si le niveau de vie dans une commune ne se résume pas à son marché immobilier, ce dernier en reste, cependant, un excellent indicateur. Niveau location, on répertorie 5 % de maisons non HLM de 4 pièces et plus de 3 % de maisons non HLM de 6 pièces qui sont occupées par des locataires. Les propriétaires d'une maison de 5 pièces correspondent à plus de 25 % des habitants, tandis qu'ils sont 38 % à être en possession d'une maison de 6 pièces.

Comment savoir si Bussy-lès-Daours présente une bonne qualité de vie ?

Pour évaluer la qualité de vie dans une ville, on peut s'intéresser au nombre d'installations rapporté à la densité de population. Ainsi, à Bussy-lès-Daours, les équipements essentiels pour se soigner, se déplacer ou s'instruire manquent un peu. Avec ses assez nombreuses familles (proportionnellement à sa population totale), la commune recense 69 enfants de 0 à 15 ans.
La pollution est également un élément à prendre en considération pour juger de la qualité de vie d'une ville. Pour être conforme, l'eau doit répondre aux exigences de qualité que ce soit au niveau microbiologique que physico-chimique. D'après L'observatoire national de l'eau, la qualité de l'eau est à 100 % conforme sur ces deux plans.