Résumé de l'élection

Les municipales se sont tenues à Saint-Pierre-du-Lorouër, où les électeurs étaient attendus ce 15 mars 2020. Seuls 48,28 % des électeurs se sont exprimés, un taux de participation très bas qui pourrait s'avérer être une conséquence de la pandémie de coronavirus. Plus généralement, la participation dans le département de la Sarthe a baissé en comparaison de la précédente élection (70,94 % contre 51,54 % cette année).

Une partie des places du conseil a été attribuée selon les scores des candidats au premier tour. Soulignons que dans les villes de moins de 1000 habitants, les candidats se présentent sur des listes, mais ce sont bel et bien les votes obtenus individuellement qui sont pris en compte. C'est ce que l'on appelle le scrutin plurinominal. Tout candidat qui se présente à l'élection ne peut pas devenir conseiller municipal. On doit en effet emporter plus de la moitié des suffrages exprimés et au moins le quart des voix des inscrits.

Élections municipales 2020 : qui est en tête à la suite du premier tour à Saint-Pierre-du-Lorouër ?

Résultats du premier tour des élections municipales : Vincent Gillet s'impose avec 90,71 % des voix. En ce qui concerne Catherine Trappler, 89,28 % des votes lui reviennent. D'après les chiffres, fort de 88,57 % des suffrages, Nicolas Posson se révèle en troisième position.

Le score élevé atteint par Pascal Chapeau (87,14 %), Stéphanie Granger (87,14 %), Amandine Keita (87,14 %), Philippe Bignon (82,85 %), Gérald Derouin (70 %) et Régis Gatinois (70 %) témoigne de leur popularité. Les candidats n'étant pas ressortis victorieux du premier tour peuvent tout à fait briguer un poste en fonction de leurs résultats au second tour.

Pendant son allocution du 16 mars 2020, le président Emmanuel Macron a annoncé le report du deuxième tour de l'élection dans les municipalités comme Saint-Pierre-du-Lorouër, du fait de l'épidémie de coronavirus se déroulant sur le sol français.

Résultats Saint-Pierre-du-Lorouër

Abstention : 51.72% Participation : 48.28%

Résultats détaillés du tour 1

  • 1, Vincent GILLET, , 90.71%, 127 votes

    Élu·e



    Vincent GILLET

    90.71 %

    127 votes

  • 2, Catherine TRAPPLER, , 89.28%, 125 votes

    Élu·e



    Catherine TRAPPLER

    89.28 %

    125 votes

  • 3, Nicolas POSSON, , 88.57%, 124 votes

    Élu·e



    Nicolas POSSON

    88.57 %

    124 votes

  • 4, Pascal CHAPEAU, , 87.14%, 122 votes

    Élu·e



    Pascal CHAPEAU

    87.14 %

    122 votes

  • 5, Stéphanie GRANGER, , 87.14%, 122 votes

    Élu·e



    Stéphanie GRANGER

    87.14 %

    122 votes

  • 6, Amandine KEITA, , 87.14%, 122 votes

    Élu·e



    Amandine KEITA

    87.14 %

    122 votes

  • 7, Philippe BIGNON, , 82.85%, 116 votes

    Élu·e



    Philippe BIGNON

    82.85 %

    116 votes

  • 8, Gérald DEROUIN, , 70%, 98 votes

    Élu·e



    Gérald DEROUIN

    70 %

    98 votes

  • 9, Régis GATINOIS, , 70%, 98 votes

    Élu·e



    Régis GATINOIS

    70 %

    98 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 376 habitants
  • 290 inscrits
  • Votants140 inscrits 48.28%
  • Abstentionnistes150 inscrits 51.72%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

CARTE. Municipales 2020 : voici les 50 villes à suivre au second tour

Les candidats qualifiés au second tour avaient jusqu'au 2 juin à 18 heures pour se désister, se maintenir ou fusionner leurs listes. L'affiche est désormais connue dans les 4 900 communes où le conseil municipal doit encore être élu.

Actualités locales sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Saint-Pierre-du-Lorouër : le contexte politique des élections municipales

Les 15 et 22 mars 2020, les communes françaises doivent organiser des élections afin de renouveler leur conseil municipal. Le fonctionnement du scrutin pour les communes de moins de 1 000 habitants se différencie légèrement de celui des plus grandes villes. En effet, dans ce cas spécifique, les citoyens votent non pas pour une liste, mais directement pour des candidats (ceux dont la candidature a officiellement été acceptée).

Qui est candidat à Saint-Pierre-Du-Lorouër aux élections municipales 2020 ?

Pour le premier tour des élections municipales 2020, vous pourrez choisir entre les candidats suivants. Philippe Bignon a annoncé qu'il se portait candidat. Ce dernier avait décroché un siège au conseil municipal aux municipales 2014. En lice également pour les prochaines élections, Pascal Chapeau, Gérald Derouin, Régis Gatinois, Vincent Gillet, Stéphanie Granger, Amandine Keita, Nicolas Posson et Catherine Trappler.

Rappelons que les candidats sont élus dès le premier tour s'il y a majorité absolue, à condition qu'ils aient été plébiscités par plus d'un quart des habitants inscrits sur les listes électorales. Si un second tour est requis, la majorité relative devra être remportée par les candidats pour que ceux-ci puissent être élus et accéder à l'un des 11 sièges à pourvoir.

Saint-Pierre-du-Lorouër : quels sont les enjeux des Municipales ?

Suite aux élections municipales 2020 (les 15 et 22 mars 2020), la ville de Saint-Pierre-du-Lorouër disposera d'un nouveau conseil municipal. Pour voter lors de cette élection, certains critères doivent être remplis : il faut être majeur, payer ses impôts ou résider dans la commune, apparaître sur les listes électorales et être français ou ressortissant de l'Union européenne.

Compte-rendu des Municipales de 2014

Lors des municipales, les scrutins s'adaptent aux villes. Effectivement, les électeurs des municipalités de moins de 1000 habitants bénéficient d'un scrutin plurinominal avec panachage, c'est-à-dire qu'ils ont la possibilité de voter pour plusieurs membres à la fois et aussi pour des candidats de deux listes différentes.
Les sièges du conseil municipal de Saint-Pierre-du-Lorouër avaient été pourvus le 23 mars 2014. En effet, dès le soir du premier tour, les électeurs en désignaient 11 membres. Avec Noël Leroux, Cyril Ambroise, Philippe Bignon, Damien Legeay mais aussi Éric Mauboussin et Catherine Trappler, Régis Gatinois et Laëtitia Gueroult ont eu les faveurs des habitants de la commune pour les administrer.
Aux élections, d'assez nombreux résidents ont voté. De fait, 229 d'entre eux sont allés aux urnes, sachant que la liste électorale comptait 307 inscrits. Lorsque l'on compare aux résultats déclarés aux dernières élections municipales de 2008 (74,56 %), il en ressort ainsi une hausse de la participation.

Cette tendance a-t-elle persisté d'une élection à l'autre ?

Plusieurs scrutins, dont, notamment, les élections présidentielles en 2017, ont eu lieu depuis les précédentes élections municipales. Lors du premier tour des Présidentielles, en 2017, on note que le choix des citoyens de Saint-Pierre-du-Lorouër était différent de celui du reste des citoyens français.
Durant le premier tour, ce sont d'abord Marine Le Pen (Front national) puis Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) qui ont terminé en tête avec respectivement 31,74 % et 20,43 % des votes exprimés, suivis de près par François Fillon (Les Républicains) qui a récolté 20 % des voix. Emmanuel Macron a été élu au second tour par les habitants de Saint-Pierre-du-Lorouër qui ont voté à 52,66 % pour lui. Les citoyens de Saint-Pierre-du-Lorouër ont été 211 à venir voter au second tour.
À l'issue des élections européennes de 2019, la liste Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) a rassemblé 30,63 % des suffrages, surpassant donc Europe Écologie (15 %).

Quelques informations sur Saint-Pierre-du-Lorouër

Le conseil municipal de Saint-Pierre-du-Lorouër, qui sera élu lors des élections municipales des 15 et 22 mars prochains, devra retenir le contexte socio-économique local (écologie, accès aux soins, mobilité...).

Quel est le profil des résidents de Saint-Pierre-du-Lorouër ?

Cette commune de la Sarthe compte 377 résidents. À la fondation de la Communauté de Communes Loir-Lucé-Bercé, le hameau a été lié, par exemple, à Chahaignes, Villaines-sous-Lucé ou également Saint-Georges-de-la-Couée. La population de Saint-Pierre-du-Lorouër est globalement peu âgée. La majorité des habitants a entre 25 et 54 ans et 21,79 % des habitants de la commune ont entre 55 et 64 ans. À Saint-Pierre-du-Lorouër, les données officielles attestent d'un pourcentage de l'immigration peu important, à raison de 1,06 % des habitants.

Revenus, travail et logement : comment définir le niveau de vie à Saint-Pierre-du-Lorouër ?

Les chiffres qui suivent apportent une meilleure visibilité sur l'état des emplois à Saint-Pierre-du-Lorouër. Comptant pour 52,78 % de la population en activité, les catégories des ouvriers et professions intermédiaires jouissent d'une bonne représentation. Les habitants de la commune en poste sont près de 157 et forment 41,90 % des résidents. Le taux d'activité des hommes dans l'agglomération est proportionnellement moins conséquent que celui du sexe opposé. Sur presque 10 % de demandeurs d'emploi, une majeure partie sont des hommes.
Les ménages bénéficiaient d'un revenu médian de 19 804 € par an sur l'année 2014. À titre de comparaison, le revenu médian s'élevait à plus de 20 000 € en France cette même année.
Pour estimer l'attractivité d'une ville, il est souvent utile de s'intéresser aux résultats du marché immobilier. Environ 5 % des locataires habitent dans une maison non HLM de 3 pièces, quand moins de 5 % se révèlent locataires d'une maison non HLM de 4 pièces. Qu'achètent les résidents au sein de votre commune ? Les foyers sont un peu plus de 22 % à être propriétaires d'une maison de 4 pièces et un peu moins du quart d'une maison de 5 pièces.

Comment caractériser l'environnement de vie à Saint-Pierre-du-Lorouër ?

Pour répondre aux besoins des résidents de Saint-Pierre-du-Lorouër, il est clair que les installations manquent un peu, si on considère les équipements essentiels à la qualité de vie (hôpitaux, gares, écoles...). Avec 67 enfants âgés de 0 à 15 ans, la ville de Saint-Pierre-du-Lorouër comprend un assez grand nombre de familles (compte tenu de sa population totale).
Afin de s'assurer de la qualité de vie dans une commune, il est bon de connaître l'éventuelle présence de pollution. À noter : la qualité de l'eau est à 50 % conforme. Grâce à L'observatoire national de l'eau, on peut voir qu'elle remplit les normes tant sur le plan microbiologique ​que physico-chimique.