← Tous les résultats

Municipales

Résultats des élections municipales : Rouperroux-le-Coquet

Résumé du premier tour

Les électeurs de Rouperroux-le-Coquet étaient attendus ce 15 mars 2020 pour les élections municipales. Les citoyens ont été 50,60 % à voter au premier tour des municipales. En 2014, ils étaient 81,47 % à s'être rendus aux urnes (baisse de -30,87 points). Dans le département de la Sarthe, le taux de participation a baissé par rapport au scrutin précédent (70,94 % contre 51,54 % cette année).

Avec au moins 50 % des voix exprimées et le quart des votes des inscrits, un candidat est élu de façon automatique au conseil municipal.

Quels candidats arrivent en tête au premier tour des élections municipales 2020 à Rouperroux-le-Coquet ?

Les habitants de Rouperroux-le-Coquet (72) apprennent donc maintenant qui seront les 11 conseillers municipaux de la commune, étant donné que ces derniers ont déjà été choisis dès le 1er tour des élections municipales 2020. Scores du 1er tour des élections municipales : Nadege Laubron s'impose grâce à 98,36 % des suffrages. Isabelle Bacle rassemble les votes de 95,90 % des électeurs. Pascal Champclou et Laurent Tertereau ont emporté 94,26 % des votes à l'issue du premier tour, se situant ainsi troisièmes. Les suffrages exprimés ont avantagé, par ailleurs, Nicolas Bulot (92,62 %), Éric Hersant (92,62 %), Bernadette Pilte (92,62 %), Sören Lechat (91,80 %), Éric Zanni (87,70 %), Michel Cadieu (81,96 %) et Patrick Levasseur (73,77 %).

Une fois les votes dépouillés, les votes blancs ont pu être comptabilisés à 0,79 %. Il y avait aussi quelques bulletins invalides déposés par les résidents de ce petit village (3,15 %).

Le ou la futur(e) maire va à présent être élu(e) par les nouveaux membres du conseil municipal et parmi eux.

Résultats du premier tour - Rouperroux-le-Coquet

Abstention : 49.4% Participation : 50.6%

Résultats détaillés du tour 1

  • Nadege LAUBRON, 98.36%



    Nadege LAUBRON

    98.36 %

    120 votes

  • Isabelle BACLE, 95.9%



    Isabelle BACLE

    95.9 %

    117 votes

  • Pascal CHAMPCLOU, 94.26%



    Pascal CHAMPCLOU

    94.26 %

    115 votes

  • Laurent TERTEREAU, 94.26%



    Laurent TERTEREAU

    94.26 %

    115 votes

  • Nicolas BULOT, 92.62%



    Nicolas BULOT

    92.62 %

    113 votes

  • Éric HERSANT, 92.62%



    Éric HERSANT

    92.62 %

    113 votes

  • Bernadette PILTE, 92.62%



    Bernadette PILTE

    92.62 %

    113 votes

  • Sören LECHAT, 91.8%



    Sören LECHAT

    91.8 %

    112 votes

  • Éric ZANNI, 87.7%



    Éric ZANNI

    87.7 %

    107 votes

  • Michel CADIEU, 81.96%



    Michel CADIEU

    81.96 %

    100 votes

  • Patrick LEVASSEUR, 73.77%



    Patrick LEVASSEUR

    73.77 %

    90 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 319 habitants
  • 251 inscrits
  • Votants127 inscrits 50.6%
  • Abstentionnistes124 inscrits 49.4%
  • Votes blancs1 inscrits 0.79%

Article à la une des élections

franceinfo junior. Qui sont les candidats à l'élection présidentielle américaine ?

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Rouperroux-le-Coquet : le contexte politique des élections municipales

Les 15 mars et 22 mars 2020, les 290 administrés de Rouperroux-Le-Coquet devront choisir les membres du conseil municipal de leur commune. Vous résidez dans une commune de moins de 1 000 habitants, alors vous aurez la possibilité de voter directement pour un ou plusieurs candidats et non une liste formée.

Qui est candidat à Rouperroux-Le-Coquet pour les Municipales 2020 ?

Lors du premier tour des Municipales 2020, les électeurs pourront choisir entre les candidats suivants. Candidat à sa réélection, le maire actuel de Rouperroux-Le-Coquet est Pascal Champclou. Isabelle Bacle se présente en tant que candidate. Aussi candidate au moment des municipales de 2014, elle avait alors accédé à un siège au conseil municipal. Nicolas Bulot, Michel Cadieu, Éric Hersant, Nadege Laubron, Sören Lechat, Patrick Levasseur, Bernadette Pilte, Laurent Tertereau et Éric Zanni seront également candidats aux prochaines élections.

La règle est comme suit : les candidats ne peuvent être élus au premier tour que s'ils obtiennent une majorité absolue, et s'ils ont rassemblé les votes de plus du quart des citoyens inscrits sur les listes électorales. S'il y a un second tour, ils devront atteindre une majorité relative pour pouvoir être élus et prendre l'un des 11 sièges à pourvoir.

Rouperroux-le-Coquet : quels sont les enjeux des Municipales ?

Afin de désigner un nouveau conseil municipal, les électeurs de Rouperroux-le-Coquet iront, les 15 et 22 mars 2020, aux urnes, pour les élections municipales 2020. Afin de voter lors de cette élection, certains critères doivent être remplis : on doit être majeur, payer ses impôts ou résider dans la commune, figurer sur les listes électorales et être français ou membre de l'Union européenne.

En 2014, à quoi ressemblaient ces élections municipales ?

Vous habitez dans une ville de moins de 1000 habitants ? Lors de ces municipales, vous serez en mesure de voter pour plusieurs candidats en même temps, et aussi de choisir des membres de deux listes différentes. Il s'agit donc d'un scrutin plurinominal avec panachage.
C'est dès le soir du premier tour, le 23 mars 2014, que les habitants de la commune de Rouperroux-le-Coquet avaient désigné 11 membres du conseil municipal. Pour les administrer, les Coqueroupéens s'étaient fiés à Isabelle Bacle et Nicolas Bulot. Mireille Boisnay, Bernadette Pilté, Francis Denis, Maurice Quetel mais aussi Éric Zanni et Patrick Levasseur étaient chargés de les épauler.
Point sur la participation : il a été répertorié que de nombreux citoyens s'étaient rendus aux bureaux de vote afin d'y déposer un bulletin. En effet, 189 votes ont été recensés sur un total de 232 inscrits. Une forte hausse peut donc être observée, par rapport aux dernières élections municipales de 2008 où le taux de participation avait atteint 75,2 %.

Les précédents scrutins ont-ils produit le même résultat ?

2017 a été l'année des dernières Présidentielles. Depuis les précédentes élections municipales, il y aura eu plusieurs élections. Les résultats du premier tour des dernières Présidentielles dans la municipalité de Rouperroux-le-Coquet étaient différents de ceux enregistrés au niveau du pays.
Les scores du premier tour ont établi un écart : Marine Le Pen (Front national) de même que François Fillon (Républicains) ont obtenu les scores les plus élevés avec 32,71 % et 32,24 % des voix, devant Emmanuel Macron (En marche !) qui n'a emporté que 13,08 %. Les résidents de Rouperroux-le-Coquet ont finalement élu Emmanuel Macron au deuxième tour (52,84 %). Au second tour, il y a eu 196 participants, ce qui équivaut à 80,66 % des habitants de Rouperroux-le-Coquet. En 2012, ils étaient 91,03 % à se déplacer, soit une évolution différente de celle constatée dans le pays (-5,8 points).
Renaissance (soutenue par La République en Marche) a obtenu un score de 19,55 % aux Européennes de 2019. La liste Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) a, quant à elle, emporté 33,83 % des votes.

Rouperroux-le-Coquet : les données clefs

L'élection du conseil municipal est une phase importante dans la vie d'une agglomération puisqu'elle permet de définir les projets de ses habitants. Accès aux soins, écologie et mobilité sont les principaux enjeux de cette élection municipale 2020.

Rouperroux-le-Coquet : comment considérerait-on ses citoyens ?

Rouperroux-le-Coquet se situe dans la Sarthe et recense 290 habitants. Rouperroux-le-Coquet fait partie de la Communauté de Communes Maine Saosnois, une organisation transfrontalière. Elle permet de la rattacher à des villes telles que Nogent-le-Bernard, Suré ou Congé-sur-Orne. Les Coqueroupéens restent peu âgés globalement : la majorité de la population a entre 25 et 54 ans et 22,77 % des personnes entre 55 et 64 ans. Rouperroux-le-Coquet s'avère être une ville peu multiculturelle, 4,48 % de ses habitants sont issus de l'immigration.

Peut-on dire que Rouperroux-le-Coquet assure un niveau de vie confortable à ses habitants ?

Le marché du travail est-il dynamique à Rouperroux-le-Coquet ? La réponse à partir des statistiques qui suivent. Parmi une population active de 50,69 % (près de 150 Coqueroupéens), 70,37 % des travailleurs sont des ouvriers et employés. Environ 10 % des habitants coqueroupéens actifs sont au chômage. Les hommes forment plus de la moitié des chômeurs.
Rouperroux-le-Coquet dévoile des résultats similaires à la moyenne du pays quant aux revenus par habitant. Les Coqueroupéens ont touché en moyenne 18 683 € par an en 2016. En France, on évoque plus de 20 000 € par an pour 2014.
Vente, locations, surfaces... sont des indicateurs précis du marché immobilier d'une commune. Qu'en est-il à Rouperroux-le-Coquet ? Quand ils louent, les Coqueroupéens choisissent pour 6 % une maison non HLM de 4 pièces et pour 6 % une maison non HLM de 5 pièces. Concernant l'achat d'un bien, on peut noter que les maisons de 6 pièces intéressent environ 22 % des propriétaires lorsque presque 22 % optent pour une maison de 5 pièces.

Qu'en est-il de la qualité de vie dans la ville de Rouperroux-le-Coquet ?

Rouperroux-le-Coquet est une commune dans laquelle les équipements manquent un peu. Par rapport au nombre total d'habitants, on y dénombre peu de familles (44 enfants âgés de 0 à 15 ans), qui habitent la commune.
Afin de comprendre le niveau de pollution environnant, on relève les indices de qualité de l'eau ou de l'air. L'eau du robinet est-elle de bonne qualité ? L'observatoire national de l'eau annonce en effet qu'elle s'avère 100 % conforme tant sur le plan microbiologique que physico-chimique.