← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Le Mans

Résumé du second tour

Les élections municipales ont rassemblé les électeurs du Mans le 28 juin.

Le Mans : quels sont les scores du second tour des élections municipales 2020 ?

C'est Stéphane Le Foll de la liste du Parti Socialiste qui se retrouve en tête avec 63,14 % des voix. 45 sièges vont à sa liste. La liste "Pour Le Mans, Avec Marietta Karamanli" de Marietta Karamanli a convaincu 36,85 % des citoyens de la commune. 10 élus proviennent de sa liste.

Le ou la prochain(e) maire va à présent être désigné(e) par les nouveaux conseillers municipaux et dans leurs rangs.

Dans le contexte du coronavirus, les gens ont sans doute préféré rester à leur domicile plutôt que d'aller voter. Cela pourrait expliquer la participation assez faible (27 %) recensée dans la ville. Le 15 mars 2020, cette dernière était de 36,44 %, soit une baisse de 9,44 points. Le taux de participation enregistré au niveau de la Sarthe pour ce scrutin a baissé par rapport au précédent en 2014 (70,21 % contre 48,01 % cette année).

Le gouvernement ayant annoncé la date de report des élections fin mai, le second tour s'est tenu le 28 juin partout en France, et donc au Mans.

Résultats du second tour - Le Mans

Abstention : 73% Participation : 27%

Résultats détaillés du tour 2

  • Stéphane Le Foll, Parti socialiste, 63.14%

    Stéphane Le Foll
    Parti socialiste
    Le Mans Evidemment

    63.14 %

    14317 votes

  • Marietta Karamanli, Divers gauche, 36.85%

    Marietta Karamanli
    Divers gauche
    Pour Le Mans, avec Marietta Karamanli

    36.85 %

    8357 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 143240 habitants
  • 89766 inscrits
  • Votants24234 inscrits 27%
  • Abstentionnistes65532 inscrits 73%
  • Votes blancs1560 inscrits 6.44%
  • Nombre de sièges pourvus au conseil municipal 55/55

Résumé du premier tour

Au Mans et dans l'ensemble de la France, les élections municipales ont eu lieu le 15 mars 2020. Le taux de participation particulièrement bas qu'a relevé la commune (36,44 %) montre que les habitants se sont peu déplacés pour aller voter. L'épidémie de coronavirus pourrait notamment être l'une des facteurs à l'origine de ce nombre peu élevé. La participation déclarée au niveau de la Sarthe pour ce scrutin a baissé en comparaison avec la précédente (70,94 % contre 51,54 % cette année).

Seules les listes ayant rassemblé 10 % des suffrages exprimés ont accès au deuxième tour de l'élection. La liste qui emportera la majorité relative recevra 50 % des places disponibles, tandis que les autres sièges seront distribués de manière proportionnelle entre l'intégralité des listes ayant décroché plus de 5 % des suffrages.

Le Mans : quels sont les scores du 1er tour des élections municipales 2020 ?

Stéphane Le Foll, de la liste du Parti Socialiste, récolte 41,99 % des voix à l'issue du 1er tour des élections municipales. Marietta Karamanli (Pour Le Mans, avec Marietta Karamanli), quant à elle, obtient l'adhésion de 13,24 % des électeurs.

Les résidents se sont mobilisés en plus faible proportion pour le reste des listes dans cette municipalité. Quelles listes sont concernées ? C'est notamment le cas de celles d'Isabelle Sévère (Europe Ecologie-Les Verts, 9,98 %), Emmanuel Bilquez (Union de la Droite, 8,52 %), Gilles Guerchet (La République en marche, 7,01 %), Louis De Cacqueray-Valmenier (Rassemblement National, 6,05 %), Marie James (Gauche, 5,50 %), Audrey Dolo-Canal (Centre, 4,85 %) et Julien Geffard (Divers, 2,14 %). Dans cette grande ville, les Manceaux ont crédité la liste de Yves Cheère (Extrême gauche) de moins de 1 % des votes.

Comme pour beaucoup de scrutins, plusieurs électeurs ont voté blanc. Dans cette grande ville, il y a eu 1,80 % de bulletins blancs.

Le 16 mars 2020, entre deux tours, le gouvernement a décidé de finalement repousser le second tour des élections municipales dans les communes où il devait se dérouler, comme Le Mans, à cause de la pandémie de coronavirus touchant le pays. Aucune date de report n'a été confirmée à ce jour.

Résultats du premier tour - Le Mans

Abstention : 63.56% Participation : 36.44%

Résultats détaillés du tour 1

  • Stéphane Le Foll, Parti socialiste, 41.99%

    Stéphane Le Foll
    Parti socialiste
    Le Mans Evidemment

    41.99 %

    13492 votes

  • Marietta Karamanli, Divers gauche, 13.24%

    Marietta Karamanli
    Divers gauche
    Pour Le Mans, avec Marietta Karamanli

    13.24 %

    4256 votes

  • Isabelle Sévère, Europe Ecologie-Les Verts, 9.98%

    Isabelle Sévère
    Europe Ecologie-Les Verts
    Choisir l'Ecologie pour le Mans

    9.98 %

    3207 votes

  • Emmanuel Bilquez, Union de la droite, 8.52%

    Emmanuel Bilquez
    Union de la droite
    Réveiller Le Mans avec Vous

    8.52 %

    2739 votes

  • Gilles Guerchet, La République en marche, 7.01%

    Gilles Guerchet
    La République en marche
    Le Mans On y Gagne Avec Gilles GUERCHET

    7.01 %

    2253 votes

  • Louis De Cacqueray-valmenier, Rassemblement National, 6.05%

    Louis De Cacqueray-valmenier
    Rassemblement National
    Bâtissons Le Mans

    6.05 %

    1945 votes

  • Marie James, Divers gauche, 5.5%

    Marie James
    Divers gauche
    Vers Le Mans En Commun

    5.5 %

    1770 votes

  • Audrey Dolo-canal, Divers centre, 4.85%

    Audrey Dolo-canal
    Divers centre
    ENSEMBLE AUTR'MANS

    4.85 %

    1559 votes

  • Julien Geffard, Divers, 2.14%

    Julien Geffard
    Divers
    Mon Parti C'est Le Mans

    2.14 %

    688 votes

  • Yves Cheère, Extrême gauche, 0.67%

    Yves Cheère
    Extrême gauche
    Lutte ouvriere - Faire entendre le camp des travailleurs

    0.67 %

    217 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 143240 habitants
  • 89780 inscrits
  • Votants32716 inscrits 36.44%
  • Abstentionnistes57064 inscrits 63.56%
  • Votes blancs590 inscrits 1.8%
  • Nombre de sièges pourvus au conseil municipal 0/55

Article à la une des élections

Poitiers : Léonore Moncond'huy, la surprise verte

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

Le Mans : le contexte politique des élections municipales

Les communes françaises devront voter pour leurs nouveaux conseillers municipaux dans le cadre des élections des 15 mars et 22 mars 2020. Vous voudriez savoir qui se présente au Mans ? Découvrez sur cette page les candidats de cette ville.

Qui allons-nous voir au Mans, pour les élections municipales 2020 ?

Pour présenter une liste aux élections municipales 2020, les candidats devaient soumettre leur candidature avant le 27 février. Ainsi, au Mans, on retrouve les prétendants suivants. Soutenu par le Parti Socialiste, le maire actuel du Mans, Stéphane Le Foll, est candidat à sa réélection avec la liste "Le Mans Evidemment". Représentante du Centre et tête de liste de "ENSEMBLE AUTR'MANS", Audrey Dolo-Canal sera également candidate. Emmanuel Bilquez de l'Union de la Droite, tête de liste de "Réveiller Le Mans avec Vous", Gilles Guerchet de la République en marche, tête de liste de "Le Mans On y Gagne Avec Gilles GUERCHET", Yves Cheère de l'Extrême gauche, tête de liste de "Lutte ouvriere - Faire entendre le camp des travailleurs", Marie James et Marietta Karamanli de la Gauche, têtes de liste de "Vers Le Mans En Commun" et "Pour Le Mans, avec Marietta Karamanli", Louis De Cacqueray-Valmenier du Rassemblement National, tête de liste de "Bâtissons Le Mans", Julien Geffard de la nuance "Divers", tête de liste de "Mon Parti C'est Le Mans" et Isabelle Sévère d'Europe Ecologie-Les Verts, tête de liste de "Choisir l'Ecologie pour le Mans" ont également validé leur candidature.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux au Mans ?

Les 15 et 22 mars 2020, les élections municipales 2020 se dérouleront ! C'est le moment pour la municipalité du Mans de constituer un nouveau conseil municipal. Pour information, seront en mesure de prendre part à ces élections tous les électeurs français ou ressortissants de l'UE qui habitent ou s'acquittent d'impôts dans la commune, à condition qu'ils soient majeurs et inscrits sur les listes électorales.

Retour sur 2014, année des dernières Municipales

C'est au moyen d'un scrutin proportionnel de liste que les membres du conseil municipal ont été élus, les 23 et 30 mars 2014, par les habitants du Mans.
C'est contrairement à la plupart des villes françaises que la gauche dominait, dans la municipalité du Mans. En réalisant un score majoritaire lors du second tour (45,74 %), la liste LE MANS POUR TOUS, affiliée à l'Union de la Gauche, avait obtenu 40 sièges sur les 55 disponibles. La liste AVEC VOUS POUR LE MANS, nuançant la tendance évoquée auparavant, terminait seconde du scrutin et décrochait 12 sièges au conseil.
Le taux de participation était à 55,92 % à la précédente élection. La participation est généralement assez élevée aux élections municipales.

Cette orientation remonte-t-elle aux dernières élections ?

En étudiant les résultats des Présidentielles 2017, on note qu'ils sont inverses aux scores d'aujourd'hui. Les élections du premier tour permettent d'établir les résultats qui suivent : 25,59 % pour Emmanuel Macron (En marche !), 25,03 % pour François Fillon (Les Républicains) et, derrière dans les scores, 22,27 % pour Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise). Au second tour, le choix des électeurs du Mans s'est fait : 76,47 % d'entre eux ont voté en faveur d'Emmanuel Macron. Au Mans, 72,94 % des citoyens avaient fait le déplacement dans le cadre de ces dernières élections (65 258 votants), contre 76,29 % en 2012.
À la suite des Européennes de 2019, la liste Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) s'est démarquée par un résultat de 16,93 %, et La République en Marche avec Renaissance avec 23,27 % des suffrages.
Les élections municipales 2020 pourront ainsi soit attester, soit réfuter cette évolution.

Le Mans : les informations clefs

Les élections municipales se déroulent les 15 et 22 mars prochains, le moment de jeter un coup d'œil sur les données socio-économiques de la municipalité.

Le Mans : comment considérerait-on ses résidents ?

La plus grande commune du secteur est Le Mans, en effet, elle compte 142 946 résidents. Cela lui permet d'être préfecture du département. Le Mans fait partie de la Communauté Urbaine Le Mans Métropole qui se construit autour de plusieurs villes comme Champagné, Trangé ou bien Sargé-lès-le-Mans. La majorité de la population a entre 25 et 54 ans et 23,01 % ont entre 15 et 24 ans. La population est donc peu âgée. Le Mans est une ville assez multiculturelle, 8,83 % de ses résidents sont issus de l'immigration.

Quels sont les revenus moyens au Mans ?   

Lorsque l'on regarde les chiffres qui suivent en détail, on peut mieux comprendre l'état du marché du travail au Mans. Les employés et professions intermédiaires sont très présents parmi la population active du Mans (58,08 %). Plus globalement, les Manceaux en activité, qui sont au nombre de 64 017, constituent 45,16 % des habitants de la commune. Au sein des citoyens en âge de travailler, un peu moins de 20 % de la population mancelle sont au chômage et une majeure partie sont des femmes.
Les chiffres montrent qu'en matière de niveau de vie Le Mans est similaire à la moyenne nationale. Les revenus moyens des Manceaux s'élèvent à 19 547 € par an en 2016. Le revenu médian en France atteignait plus de 20 000 € en 2014. 20 % des résidents sont impactés par la pauvreté. On estime que les 10 % des personnes les plus vulnérables perçoivent 9 538 € à l'année quand les 10 % les plus aisés gagnent 34 733 € par an. Les personnes les plus modestes sont en majeure partie les plus de 75 ans.   Plus de 2 millions d'euros, c'est le patrimoine moyen déclaré par les 155 foyers manceaux les plus riches en 2018.
Pour plus de détails sur le marché immobilier manceau, consultez les chiffres suivants, ils devraient vous éclairer. Les Manceaux sont, pour 8 %, locataires d'appartement HLM de 3 pièces et pour 7 % locataires d'appartements non HLM de 2 pièces. Moins de 10 % des Manceaux sont propriétaires d'une maison de 5 pièces tandis qu'ils s'avèrent plus de 11 % à avoir investi dans une maison de 4 pièces.

Peut-on décrire Le Mans comme une ville où il fait bon vivre ?

Pour évaluer la qualité de vie dans une commune, on peut s'intéresser au nombre d'infrastructures rapporté à la densité de population. Ainsi, au Mans, les équipements essentiels pour se soigner, se déplacer ou s'instruire ne manquent pas. On enregistre des urgences, maternités ou pharmacies pour satisfaire les attentes médicales de la population (55 intra-muros). La commune inclut 18 crèches ainsi que ​ 128 établissements scolaires et recense ​24 755 enfants âgés de ​0 à 15 ans, il y a donc un assez grand nombre de familles (par rapport au nombre total d'habitants). Tous les ans, la gare Le Mans voit passer plus de 4 millions d'usagers.
Pour vérifier la qualité de vie dans une commune, il est important de prendre en compte la possible présence de pollution. Votre ville affiche un indice de qualité de l'air de 3,80. C'est l'indice Atmo, qui détermine la qualité de l'air à partir des niveaux de pollution tels que le dioxyde de soufre, les poussières, l'ozone et également le dioxyde d'azote. D'un point de vue microbiologique et physico-chimique, la qualité de l'eau est à 100 % conforme sur ces deux plans.

Les électeurs sont de nouveau appelés aux urnes dans les communes qui n'ont pas élu de conseil municipal, à l'occasion d'un second tour qui se tiendra à la date du 28 juin 2020. Vous souhaiteriez savoir qui se présente au Mans ? Vous trouverez sur cette page les candidats de cette ville.

Vous êtes curieux de savoir qui est candidat au Mans pour les Municipales 2020 ?

Les listes se doivent d'emporter 10 % des suffrages pour atteindre le second tour. Après le 2 juin, les candidats ne pouvaient plus soumettre leur candidature pour les élections municipales 2020. Voici ceux qui se présentent officiellement au Mans : Le maire actuel du Mans, Stéphane Le Foll, est candidat à sa réélection avec la liste "Le Mans Evidemment". Il fait partie du Parti Socialiste. La figure de proue de "Pour Le Mans, avec Marietta Karamanli", Marietta Karamanli a de la même manière validé sa candidature à nouveau, pour le compte de la Gauche. Celle-ci s'était déjà présentée aux élections municipales de 2014, lui permettant d'obtenir un siège au conseil municipal.