Résumé du premier tour

Les citoyens de la ville de Brion sont allés voter le 15 mars 2020 dans le cadre des élections municipales. À l'issue du premier tour des élections municipales, les électeurs ont été 60,42 % à se rendre aux bureaux de vote, par rapport à 77,59 % en 2014. On note ainsi une baisse de -17,17 points de la participation. Le taux de participation suscité par cette élection au niveau départemental (Saône-et-Loire), de 56,50 %, a baissé en comparaison avec celui déclaré au scrutin précédent (72,45 %).

En ayant plus de la moitié des suffrages et 25 % des voix des inscrits, un candidat devient conseiller municipal de manière automatique.

Brion : qui est en tête suite au premier tour des élections municipales 2020 ?

Les 11 conseillers municipaux de Brion (71) ont donc déjà été choisis dès le premier tour des élections municipales 2020. Nadine Moncharmont-Grosjean, Anaïs Rey et Patrice Voillot se sont démarqués au premier tour de ces municipales, avec 97,04 % des votes. D'autres candidats élus ont également été soutenus par les électeurs, comme le démontrent les résultats élevés de Claudine Poirrier-Massard (96,44 %), Isabelle Rieufort (95,26 %), Noëlle Meunier (94,67 %), François De Guelis (94,08 %), Pierre Labonde (93,49 %), Arnaud Desbois (91,71 %), Pascal Gaudiau (91,71 %) et Alain Guillaumeau (90,53 %).

Une fois les votes dépouillés, les votes blancs ont pu être comptabilisés à 0,57 %. Il y avait aussi plusieurs bulletins non valides soumis par les habitants de ce hameau (2,30 %).

Le prochain maire sera nommé parmi les membres du conseil municipal fraîchement élus, ainsi que par ces derniers.

Résultats du premier tour - Brion

Abstention : 39.58% Participation : 60.42%

Résultats détaillés du tour 1

  • Nadine MONCHARMONT-GROSJEAN, 97.04%



    Nadine MONCHARMONT-GROSJEAN

    97.04 %

    164 votes

  • Anaïs REY, 97.04%



    Anaïs REY

    97.04 %

    164 votes

  • Patrice VOILLOT, 97.04%



    Patrice VOILLOT

    97.04 %

    164 votes

  • Claudine POIRRIER-MASSARD, 96.44%



    Claudine POIRRIER-MASSARD

    96.44 %

    163 votes

  • Isabelle RIEUFORT, 95.26%



    Isabelle RIEUFORT

    95.26 %

    161 votes

  • Noëlle MEUNIER, 94.67%



    Noëlle MEUNIER

    94.67 %

    160 votes

  • François DE GUELIS, 94.08%



    François DE GUELIS

    94.08 %

    159 votes

  • Pierre LABONDE, 93.49%



    Pierre LABONDE

    93.49 %

    158 votes

  • Arnaud DESBOIS, 91.71%



    Arnaud DESBOIS

    91.71 %

    155 votes

  • Pascal GAUDIAU, 91.71%



    Pascal GAUDIAU

    91.71 %

    155 votes

  • Alain GUILLAUMEAU, 90.53%



    Alain GUILLAUMEAU

    90.53 %

    153 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 337 habitants
  • 288 inscrits
  • Votants174 inscrits 60.42%
  • Abstentionnistes114 inscrits 39.58%
  • Votes blancs1 inscrits 0.57%

Article à la une des élections

Réseaux sociaux : Marine Le Pen et le risque de censure

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Brion : le contexte politique des élections municipales

Le renouvellement des conseillers municipaux dans les communes françaises se fera au moment des élections des 15 mars et 22 mars 2020. Les citoyens des communes n'excédant pas 1 000 habitants votent non pas pour une liste, mais directement pour les candidats ayant au préalable soumis leur candidature.

Qui, à Brion, est candidat pour les Municipales 2020 ?

Lors du premier tour des Municipales 2020, les électeurs pourront choisir entre les candidats suivants. François De Guelis, qui s'était déjà présenté lors des municipales 2014 et avait obtenu un siège au conseil municipal, est candidat. Parmi les candidats retenus, on trouve aussi Arnaud Desbois, Pascal Gaudiau, Alain Guillaumeau, Pierre Labonde, Noëlle Meunier, Nadine Moncharmont-Grosjean, Claudine Poirrier-Massard, Anaïs Rey, Isabelle Rieufort et Patrice Voillot.

La règle des élections municipales est la suivante : les candidats sont en mesure d'être élus dès le premier tour dans l'éventualité où ils atteignent la majorité absolue, mais sous réserve qu'ils aient reçu les voix de plus du quart des habitants inscrits sur les listes électorales. Si un second tour est nécessaire, les candidats doivent obligatoirement remporter une majorité relative pour être élus et ainsi pouvoir prétendre à l'un des 11 sièges à pourvoir.

Brion : quels sont les enjeux des Municipales ?

Le nouveau conseil municipal de Brion sera désigné dans le cadre des élections municipales 2020, qui se dérouleront les 15 et 22 mars 2020. Sont invités à cette élection les Français ou les ressortissants d'un pays de l'UE, qui sont majeurs, qui sont inscrits sur les listes électorales françaises et qui s'acquittent de leurs impôts ou résident dans la commune dont il est question. Si vous remplissez ces conditions, vous êtes convié à voter.

Élections municipales : quelles étaient les tendances en 2014 ?

Les municipales ont une spécificité pour les communes de moins de 1000 habitants. Les élus sont choisis par l'intermédiaire d'un scrutin plurinominal avec panachage, c'est-à-dire que les électeurs votent pour plusieurs membres en même temps et peuvent aussi désigner des candidats de deux listes différentes.
Dès le soir du premier tour, le 23 mars 2014, 11 membres du conseil municipal ont été élus dans la ville de Brion. Pour gérer leur municipalité, les Brionnais ont fait confiance à Nadine Moncharmont-Grosjean, Alain Guillaumeau, Florence Berthault et Pierre Labonde. Ceux-ci avaient été assistés par Pascal Gaudiau, Françoise Pitaud, André Bonnet, François De Guelis mais aussi Arnaud Desbois et Claude Wisselmann.
Avec une liste comptant 290 noms, d'assez nombreux votants sont allés aux urnes (225 d'entre eux). Ce taux de participation était de 79,74 % au moment des élections municipales de 2008. On remarque ainsi facilement une baisse.

Est-il possible que cette évolution ait été présente lors des précédents scrutins ?

Les électeurs sont revenus aux bureaux de vote plusieurs fois depuis les dernières élections municipales. De fait, les élections présidentielles ont eu lieu en 2017. Retour en 2017 à Brion : les résidents ont voté au premier tour des Présidentielles et les résultats ont été différents de ce qui a pu être observé dans l'ensemble du pays.
Les élections du premier tour ont départagé François Fillon (Les Républicains), qui a obtenu 34,36 % des voix, Marine Le Pen (Front national), avec un score de 22,91 % et, derrière, Emmanuel Macron (En marche !) avec 20,7 % au suffrage. C'est Emmanuel Macron qui s'est démarqué au second tour, avec 61,05 % des votes des résidents de Brion. Tandis que la participation des habitants de Brion au second tour était de 84,13 % en 2012, elle était de 79,85 %, soit 218 citoyens, lors de la dernière élection présidentielle. Ceci dénote une baisse différente de l'évolution enregistrée dans le pays entre les deux mêmes années.
Renaissance (soutenue par La République en Marche) avait emporté 30,05 % des votes aux élections européennes de 2019. Néanmoins, la liste Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) s'est démarquée avec 20,21 % des suffrages.

Brion : les informations clefs

Mobilité, écologie, sécurité et accès aux soins sont les grands objectifs socio-économiques à Brion pour les municipales qui se dérouleront les 15 et 22 mars prochains.

Portrait : la population de Brion

Brion est une commune de Saône-et-Loire. Elle comptabilise 299 résidents. Grâce à la Communauté de Communes du Grand Autunois Morvan, qui offre une continuité entre les villes voisines, Brion communique aisément avec Roussillon-en-Morvan, Dracy-Saint-Loup ou également Auxy. De manière générale, les Brionnais sont peu âgés (la majorité de la population a entre 25 et 54 ans). Cependant, 40,36 % de la population ont entre 55 et 64 ans. 4,41 %, c'est la part d'immigrés habitant à Brion. Un taux peu significatif.

Niveau de vie : l'ensemble des données sur la ville de Brion

Les chiffres qui suivent apportent une bonne visibilité sur la situation des emplois à Brion. On observe la prédominance des catégories socioprofessionnelles suivantes : 57,89 % des Brionnais en activité sont des agriculteurs exploitants et professions intermédiaires. Dans l'ensemble, 44,07 % de la population travaillent, soit près de 126 personnes. Les hommes sont particulièrement touchés par le chômage dans la commune brionnaise. En effet, sur 5 % de chômeurs, plus de la moitié sont des hommes.
Les foyers brionnais perçoivent des revenus plus élevés que la moyenne nationale. Le revenu médian à Brion s'élevait à 22 295 € par an au cours de l'année 2016. Durant l'année 2014, le revenu médian était de plus de 20 000 € en France.
Outre les chiffres de l'emploi, ceux de l'immobilier vous informeront également sur le niveau de vie des Brionnais. Question location, les Brionnais cherchent plus généralement les maisons non HLM de 4 pièces (plus de 2 %) ainsi que les maisons non HLM de 3 pièces qui correspondent à environ 1 % de la demande. Environ 25 % des propriétaires décident d'investir dans une maison de 5 pièces et 34 % dans une maison de 6 pièces.

Peut-on considérer Brion comme une ville où il fait bon vivre ?

Les équipements à destination des Brionnais (hôpitaux, gares, écoles...) manquent un peu. Il y a 32 enfants, âgés de ​0 à 15 ans à Brion, et donc peu de familles (par rapport au nombre total de résidents).
La pollution peut être un réel fléau si elle est fréquente ; les indices de qualité de l'eau ou de l'air sont des critères instructifs à ce sujet. D'après L'observatoire national de l'eau, la ​qualité de l'eau est ​à 50 % ​conforme tant sur le plan microbiologique que physico-chimique​.