Résumé de l'élection

Les habitants de Saint-Julien-la-Geneste se sont rendus aux urnes le 15 mars 2020 pour les élections municipales. En 2014, la participation lors du premier tour des municipales était de 77,78 %. Elle était cette année de 83,33 %, ce qui correspond à une hausse (5,55 points) du taux de participation. La participation engendrée par ce scrutin au niveau du département (Puy-de-Dôme), de 62,25 %, a baissé en comparaison avec celle enregistrée à l'élection précédente (77,10 %).

Pour qu'un candidat soit en mesure de décrocher une place au conseil municipal, il doit obtenir au moins la moitié des suffrages et plus du quart des votes des inscrits.

Saint-Julien-la-Geneste : qui est en tête à la suite du 1er tour des municipales 2020 ?

À Saint-Julien-la-Geneste (63), les 11 sièges du conseil ont donc déjà été emportés dès le 1er tour des élections municipales 2020. C'est Serge Barse qui se retrouve en tête durant le 1er tour des élections municipales avec 84,61 % des voix. Michel Combemorel a pu compter sur l'appui de 81,73 % des votants. 80,76 %, tel est le score réalisé par Christophe Sarre lors de ce tour, le poussant donc en troisième position. Marie-Thérèse Lamadon (77,88 %), Pierre Billard (75 %), Catherine Laussedat (74,03 %), Jérôme Epenoy (71,15 %), Leen Butter (70,19 %), Corinne Decourteix (68,26 %), Laetitia Boulicaut (66,34 %) et Bernard Guillot (61,53 %) remportent aussi leur siège au conseil avec un résultat assez élevé.

L'un des conseillers municipaux sera choisi par les autres élus pour prendre le rôle de maire.

Résultats Saint-Julien-la-Geneste

Abstention : 16.67% Participation : 83.33%

Résultats détaillés du tour 1

  • 1, Serge BARSE, , 84.61%, 88 votes

    Élu·e



    Serge BARSE

    84.61 %

    88 votes

  • 2, Michel COMBEMOREL, , 81.73%, 85 votes

    Élu·e



    Michel COMBEMOREL

    81.73 %

    85 votes

  • 3, Christophe SARRE, , 80.76%, 84 votes

    Élu·e



    Christophe SARRE

    80.76 %

    84 votes

  • 4, Marie-Thérèse LAMADON, , 77.88%, 81 votes

    Élu·e



    Marie-Thérèse LAMADON

    77.88 %

    81 votes

  • 5, Pierre BILLARD, , 75%, 78 votes

    Élu·e



    Pierre BILLARD

    75 %

    78 votes

  • 6, Catherine LAUSSEDAT, , 74.03%, 77 votes

    Élu·e



    Catherine LAUSSEDAT

    74.03 %

    77 votes

  • 7, Jérôme EPENOY, , 71.15%, 74 votes

    Élu·e



    Jérôme EPENOY

    71.15 %

    74 votes

  • 8, Leen BUTTER, , 70.19%, 73 votes

    Élu·e



    Leen BUTTER

    70.19 %

    73 votes

  • 9, Corinne DECOURTEIX, , 68.26%, 71 votes

    Élu·e



    Corinne DECOURTEIX

    68.26 %

    71 votes

  • 10, Laetitia BOULICAUT, , 66.34%, 69 votes

    Élu·e



    Laetitia BOULICAUT

    66.34 %

    69 votes

  • 11, Bernard GUILLOT, , 61.53%, 64 votes

    Élu·e



    Bernard GUILLOT

    61.53 %

    64 votes

  • 12, Kévin GUILLOT, , 46.15%, 48 votes



    Kévin GUILLOT

    46.15 %

    48 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 133 habitants
  • 126 inscrits
  • Votants105 inscrits 83.33%
  • Abstentionnistes21 inscrits 16.67%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

CARTE. Municipales 2020 : voici les 50 villes à suivre au second tour

Les candidats qualifiés au second tour avaient jusqu'au 2 juin à 18 heures pour se désister, se maintenir ou fusionner leurs listes. L'affiche est désormais connue dans les 4 900 communes où le conseil municipal doit encore être élu.

Actualités locales sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Saint-Julien-la-Geneste : le contexte politique des élections municipales

Grâce aux élections des 15 et 22 mars 2020, le conseil municipal des communes françaises va être renouvelé. Le scrutin pour les communes de moins de 1 000 habitants obéit à des règles spécifiques. En effet, les électeurs ne votent pas pour une liste, mais pour des candidats, parmi ceux ayant soumis leur candidature au préalable.

Municipales : le cru 2020 à Saint-Julien-La-Geneste

Pour le premier tour des élections municipales 2020, vous pourrez choisir entre les candidats qui suivent. Serge Barse se présente. Il avait obtenu un siège au conseil municipal aux municipales 2014 où il s'était présenté. Pierre Billard, Laetitia Boulicaut, Leen Butter, Michel Combemorel, Corinne Decourteix, Jérôme Epenoy, Bernard Guillot, Kévin Guillot, Marie-Thérèse Lamadon, Catherine Laussedat et Christophe Sarre seront aussi dans la course lors des prochaines élections.

Il faut rappeler que, pour être élus à l'issue du premier tour, les candidats sont obligés d'atteindre une majorité absolue. Ceux-ci doivent également avoir rassemblé les voix d'au moins un quart des citoyens enregistrés sur les listes. S'il y a un second tour, les candidats doivent remporter une majorité relative afin d'être élus et pouvoir prendre l'un des 11 sièges à pourvoir.

Saint-Julien-la-Geneste : quels sont les enjeux des Municipales ?

Ce sont les 15 et 22 mars 2020 que les habitants de Saint-Julien-la-Geneste voteront pour les élections municipales 2020 et, de ce fait, pour élire leur nouveau conseil municipal. Afin de voter lors de ce suffrage, certains critères doivent être remplis : on doit avoir plus de 18 ans, payer ses impôts ou résider dans la commune, apparaître sur les listes électorales et être français ou ressortissant de l'UE.

Retour sur les Municipales 2014

Les communes de moins de 1000 habitants sont soumises à un scrutin plurinominal avec panachage lors de ces élections municipales. Cela veut dire que les électeurs votent pour plusieurs membres à la fois et peuvent aussi désigner des candidats de deux listes différentes.
Dès le soir du premier tour, le 23 mars 2014, 11 membres du conseil municipal ont été élus dans la ville de Saint-Julien-la-Geneste. Bernard Guillot, Patrick Peigneux, Michel Combemorel, Jean-Michel Desarmenien mais aussi René Poumerol et Danielle Vergnol-Laussedat avaient épaulé Serge Barse et Bernard Pinguet. Ces derniers avaient reçu, de la part des Genestois, la mission de diriger la ville.
Les urnes ont recueilli d'assez nombreux votes (98, par rapport à un total de 126 inscrits). Une forte baisse s'est fait sentir, en comparaison avec la participation de 81,4 % des élections municipales, en 2008.

Y a-t-il eu une continuité entre cette élection et les suivantes ?

Il y a eu plusieurs types de scrutin depuis les précédentes élections municipales. Les dernières Présidentielles, elles, datent de 2017. Les résidents de Saint-Julien-la-Geneste ont produit des scores différents de ce qui a été enregistré à l'échelle nationale pour le premier tour des élections présidentielles, en 2017.
François Fillon (Républicains) s'est classé derrière ses rivaux au premier tour avec 20,41 % des suffrages. Marine Le Pen (Front national) ainsi que Jean-Luc Mélenchon (France insoumise), quant à eux, ont obtenu 22,45 % et 21,43 % des votes. Peu d'hésitation pour les résidents de Saint-Julien-la-Geneste au deuxième tour, puisqu'ils ont été 52,44 % à voter pour Marine Le Pen. Lors du second tour des élections présidentielles de 2012, le taux de participation à Saint-Julien-la-Geneste était de 85 %, et il atteignait 80,99 % en 2017 avec 98 électeurs. On observe donc une baisse différente de la variation observée au niveau du pays (-5,8 points).
Il y aura eu 36 % de voix pour Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) lors des Européennes de 2019, et 14,67 % pour la liste l'Union de la Droite et du Centre.

Quelques informations sur Saint-Julien-la-Geneste

Les 15 et 22 mars 2020, il s'agira, pour les habitants de Saint-Julien-la-Geneste, d'élire leur conseil municipal afin de traiter des principaux objectifs socio-économiques (mobilité, écologie, accès aux soins...) liés à la municipalité.

Comment peut-on caractériser les résidents de Saint-Julien-la-Geneste ?

Saint-Julien-la-Geneste est un petit village du Puy-de-Dôme. Ses habitants sont au nombre de 121. La Communauté de Communes du Pays de Saint-Éloy permet de lier à Saint-Julien-la-Geneste des villes et des villages, comme Saint-Gervais-d'Auvergne, Moureuille ou également Roche-d'Agoux. Les habitants sont peu âgés : la majorité des Genestois a entre 25 et 54 ans même si 38,89 % des habitants ont entre 55 et 64 ans. À Saint-Julien-la-Geneste, les chiffres officiels attestent d'une part de l'immigration assez importante, à hauteur de 7,20 % des habitants.

Saint-Julien-la-Geneste : tout ce qu'il y a à savoir sur son niveau de vie

Si l'on examine les données suivantes en détail, on peut bien comprendre l'état du marché de l'emploi à Saint-Julien-la-Geneste. Le portrait des actifs genestois est celui-ci : les employés et ouvriers sont représentés à hauteur de 73,33 %. La population active s'élève à 44,80 % (plus de 55 individus). Si 8 % de la population en âge de travailler est à la recherche d'un travail, une majeure partie sont des hommes.
Si l'on regarde le revenu médian en France durant l'année 2014, les Genestois profitent d'un niveau de vie similaire à la moyenne nationale. En effet selon les données de 2014, le revenu médian français était de plus de 20 000 € et au cours de l'année 2016 le revenu médian des Genestois atteignait 18 932 €.
En plus du marché de l'emploi, celui de l'immobilier reste un bon indicateur du niveau de vie des Genestois. Lorsqu'ils louent, les Genestois prennent pour environ 3 % un appartement non HLM de 3 pièces et pour moins de 2 % une maison meublée de 3 pièces. Un peu moins de 20 % des foyers s'avèrent propriétaires d'une maison de 5 pièces et ils sont un peu plus de 30 % à l'être d'une maison de 4 pièces.

Établissements scolaires, hôpitaux, environnement... Peut-on parler de qualité de vie lorsque l'on décrit Saint-Julien-la-Geneste ?

Si vous vous penchez sur la qualité de vie dans la ville de Saint-Julien-la-Geneste, remarquez que les équipements manquent un peu dans cette commune. Avec ses peu nombreuses familles (proportionnellement à sa population totale), la commune recense 15 enfants de 0 à 15 ans.
Pour le bien-être de tous, il faut découvrir si l'air ou l'eau de la ville est de bonne qualité. L'eau répond-elle aux critères de qualité ? L'observatoire national de l'eau indique qu'à Saint-Julien-la-Geneste, l'eau est à 50 % conforme tant sur le plan microbiologique que physico-chimique.