← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Le Ménil-Ciboult

Résumé du premier tour

Ce 15 mars 2020, les citoyens du Ménil-Ciboult ont voté pour les élections municipales. 56,67 % des électeurs se sont rendus aux bureaux de vote, par rapport à 82,47 % lors du scrutin de 2014 (baisse de -25,80 points). La proportion de citoyens s'étant mobilisés à l'échelle départementale (Orne) a baissé en comparaison avec l'élection précédente : 74,37 % contre 56,95 % cette année.

Avec plus de la moitié des voix et 25 % des suffrages des inscrits, un candidat devient conseiller municipal automatiquement.

Résultats du 1er tour des élections municipales 2020 : qui est en tête au Ménil-Ciboult ?

L'ensemble des 11 sièges du conseil a donc déjà été attribué dès le premier tour des élections municipales 2020 au Ménil-Ciboult (61). Au 1er tour des municipales, ce sont Yoann Auvray et Philippe Lepont qui arrivent en première position grâce à 97,95 % des votes. Les candidats Yvan Degrenne et Christophe Perrier, en atteignant un score de 95,91 %, remportent la troisième place. De nouveaux membres du conseil municipal ont réalisé un chiffre élevé : Christine Gobé (91,83 %), Martine Leprince- Degrenne (91,83 %), Daniel Béchet (87,75 %), Loïc Levardon (85,71 %), Alain Juhel (83,67 %), Jacky Lebrun (83,67 %) et Franck Vauttier (77,55 %).

Les bulletins de vote de ce hameau ont été comptabilisés : il y a eu 3,92 % de votes blancs.

C'est désormais aux nouveaux conseillers municipaux d'élire un maire parmi eux.

Résultats du premier tour - Le Ménil-Ciboult

Abstention : 43.33% Participation : 56.67%

Résultats détaillés du tour 1

  • Yoann AUVRAY, 97.95%



    Yoann AUVRAY

    97.95 %

    48 votes

  • Philippe LEPONT, 97.95%



    Philippe LEPONT

    97.95 %

    48 votes

  • Yvan DEGRENNE, 95.91%



    Yvan DEGRENNE

    95.91 %

    47 votes

  • Christophe PERRIER, 95.91%



    Christophe PERRIER

    95.91 %

    47 votes

  • Christine GOBÉ, 91.83%



    Christine GOBÉ

    91.83 %

    45 votes

  • Martine LEPRINCE- DEGRENNE, 91.83%



    Martine LEPRINCE- DEGRENNE

    91.83 %

    45 votes

  • Daniel BÉCHET, 87.75%



    Daniel BÉCHET

    87.75 %

    43 votes

  • Loïc LEVARDON, 85.71%



    Loïc LEVARDON

    85.71 %

    42 votes

  • Alain JUHEL, 83.67%



    Alain JUHEL

    83.67 %

    41 votes

  • Jacky LEBRUN, 83.67%



    Jacky LEBRUN

    83.67 %

    41 votes

  • Franck VAUTTIER, 77.55%



    Franck VAUTTIER

    77.55 %

    38 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 122 habitants
  • 90 inscrits
  • Votants51 inscrits 56.67%
  • Abstentionnistes39 inscrits 43.33%
  • Votes blancs2 inscrits 3.92%

Article à la une des élections

Régionales : les procurations seront en partie numérisées pour les prochaines élections, annonce le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Le Ménil-Ciboult : le contexte politique des élections municipales

Les communes françaises sont invitées les 15 mars et 22 mars 2020 à élire leurs nouveaux conseillers municipaux lors des élections. Dans les communes de moins de 1 000 habitants, il s'agira d'élire non pas une liste, à l'inverse des villes plus peuplées, mais directement des candidats parmi ceux ayant soumis leur candidature.

Voici les candidats attendus au Ménil-Ciboult pour les Municipales 2020

Lors du premier tour des Municipales 2020, les citoyens pourront choisir entre les candidats qui suivent. Philippe Lepont, maire en fonction du Ménil-Ciboult, est candidat à sa réélection. Yoann Auvray se présente également. Depuis les municipales 2014, il siège d'ores et déjà au conseil municipal. Dans les candidats officiels, on retrouve aussi Daniel Béchet, Yvan Degrenne, Christine Gobé, Alain Juhel, Jacky Lebrun, Martine Leprince- Degrenne, Loïc Levardon, Christophe Perrier et Franck Vauttier.

Il faut rappeler qu'il est indispensable, pour être élu au premier tour, d'avoir atteint une majorité absolue et d'avoir eu les votes de plus du quart des résidents présents sur les listes électorales. Dans l'hypothèse d'un second tour, pour pouvoir être élus et accéder à l'un des 11 sièges à pourvoir, les candidats devront avoir décroché une majorité relative.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux au Ménil-Ciboult ?

Les 15 et 22 mars 2020, les résidents du Ménil-Ciboult éliront leur nouveau conseil municipal, lors des élections municipales 2020. Pour participer à ces élections, avoir atteint la majorité est un critère nécessaire. D'autres conditions sont à réunir pour prendre part au suffrage : il faut être inscrit sur les listes électorales françaises, être français ou ressortissant d'un pays membre de l'UE et résider ou s'acquitter de ses impôts dans la municipalité en question.

Les élections municipales de cette année différeront-elles de celles de 2014 ?

Les municipales prennent une forme différente dans les communes de moins de 1000 habitants. C'est un scrutin plurinominal avec panachage, c'est-à-dire que les électeurs votent pour plusieurs membres à la fois et peuvent même désigner des candidats de deux listes différentes.
C'est dès le soir du premier tour, le 23 mars 2014, que les citoyens du Ménil-Ciboult avaient nommé 11 membres du conseil municipal. C'étaient Martine Degrenne et Philippe Lepont qui avaient été désignés par les habitants de la commune pour les diriger. Yvan Degrenne, Christophe Prieur, Claude Gallier, Jacky Lebrun mais aussi Alain Juhel et Yoann Auvray les ont assistés.
Retour sur la participation : assez peu d'électeurs sont allés voter. En effet, seuls 55 citoyens ont glissé un bulletin dans l'urne, pour une liste électorale de 97 noms. De fait, on assiste à une forte baisse par rapport au taux de participation des Municipales de 2008, qui affichait 87,25 %.

Peut-on observer une continuité entre cette élection et les suivantes ?

Plusieurs types de scrutin se sont tenus à la suite des élections municipales, et les dernières Présidentielles ont eu lieu en 2017. Les habitants du Ménil-Ciboult ont établi une tendance : les scores de la ville au premier tour des précédentes Présidentielles de 2017 étaient différents de ceux qui sont ressortis au niveau global du pays.
Les deux résultats qui se sont distingués au premier tour ont été ceux de Marine Le Pen (Front national) et de François Fillon (Les Républicains) : 30,49 % et 24,39 % des votes. Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) se trouvait derrière, avec 20,73 % des voix. 66,23 % : c'est le score qu'a réalisé Emmanuel Macron au deuxième tour auprès des administrés du Ménil-Ciboult. Les citoyens du Ménil-Ciboult ont été 84 à venir voter au second tour.
On relèvera lors des élections européennes de 2019 les bons scores obtenus par les listes suivantes : l'Union de la Droite et du Centre, avec 37,84 % des suffrages, et Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) avec 35,14 % des votes.

Le Ménil-Ciboult : les informations clefs

Les objectifs des municipales 2020 : le scrutin qui aura lieu les 15 et 22 mars aide à prendre conscience de la condition socio-économique sur la municipalité du Ménil-Ciboult.

Toutes les spécificités des habitants du Ménil-Ciboult

Le Ménil-Ciboult se trouve dans l'Orne et recense 121 habitants. On trouve dans la Communauté de Communes Domfront Tinchebray Interco, aux côtés du Ménil-Ciboult, les villes de Saint-Brice, Saint-Bômer-les-Forges ou Saint-Gilles-des-Marais. Les chiffres attestent d'une population peu âgée. De fait, la majorité de la population a entre 25 et 54 ans et 29,85 % ont entre 55 et 64 ans.

Qu'en est-il du niveau de vie au Ménil-Ciboult ?

Les données qui suivent permettent de se faire une idée de l'emploi au Ménil-Ciboult. Les résidents de la commune sont en majorité des professions intermédiaires et ouvriers. On estime qu'ils constituent 75 % des 64 habitants de la commune actifs (les actifs représentent quant à eux 50 % de la population). Le pourcentage de chômage des femmes est prédominant dans l'agglomération où 7 % de l'ensemble de la population sont à la recherche d'un travail.
Si l'on considère le revenu médian en France sur l'année 2014, les habitants de la commune profitent d'un niveau de vie similaire à la moyenne nationale. En effet d'après les chiffres de 2014, le revenu médian français était de 20 000 € et en 2016 le revenu médian des habitants de la commune s'élevait à 19 827 €.
En plus du marché de l'emploi, celui de l'immobilier est une variable pertinente pour se rendre compte du niveau de vie des résidents d'une ville. Plus de 10 % des habitants de la commune sont locataires de maisons non HLM de 4 pièces et 8 % louent une maison non HLM de 3 pièces. Les propriétaires sont respectivement un peu moins de 20 % à acheter une maison de 4 pièces et autour de 20 % à choisir une maison de 5 pièces.

Quelques indicateurs concernant la qualité de vie au Ménil-Ciboult

Dans la commune du Ménil-Ciboult, les infrastructures (hôpitaux, gares, écoles...) manquent un peu. Il y a 29 enfants, âgés de ​0 à 15 ans au Ménil-Ciboult, et donc un assez grand nombre de familles (par rapport au nombre total de résidents).
Afin de vérifier la qualité de vie dans une ville, il est bon de connaître l'éventuelle présence de pollution. Comment peut-on mesurer la qualité de l'eau ? L'observatoire national de l'eau vous aide à le savoir. D'après des études, elle se révèle conforme à 100 % tant au niveau microbiologique que physico-chimique.