← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Raray

Résumé du premier tour

C'est le 15 mars 2020 que se sont tenues les municipales à Raray. 66,39 % des habitants ont voté au premier tour des élections municipales. En 2014 ils étaient 80,62 %, ce qui équivaut à une baisse de -14,23 points. Dans le département de l'Oise, la participation a baissé par rapport à l'élection précédente (72,41 % contre 55,81 % cette année).

Avec plus de 50 % des voix exprimées et 25 % des votes des inscrits, un candidat est élu de façon automatique au conseil municipal.

Quels candidats arrivent favoris au premier tour des élections municipales 2020 à Raray ?

Les citoyens de Raray (60) savent donc à présent qui seront les 11 membres du conseil municipal de la commune, étant donné que ceux-ci ont déjà été élus dès le premier tour des élections municipales 2020. Jean-Marc Huchet De La Bedoyère se retrouve en tête au 1er tour des municipales, en réunissant 100 % des suffrages. Emmanuel Huchet De La Bedoyère, pour sa part, décroche le soutien de 97,53 % des électeurs. Les voix comptabilisées pour Daniel Guillaume et Jean-Raynald Trotin (96,29 %) les poussent en troisième position. Le résultat élevé de certains candidats, notamment Martine Belguerras (95,06 %), Ophélie Chapin (95,06 %), Bruno Lagache (95,06 %), Patrick Gheraert (92,59 %), Virginie Franchet (88,88 %), Nicolas De La Fournière (85,18 %) et Claude Bonte (75,30 %), leur a aussi assuré un siège au conseil municipal.

Le nouveau maire se trouvant dans les rangs des conseillers municipaux, c'est maintenant à ces derniers de le désigner.

Résultats du premier tour - Raray

Abstention : 33.61% Participation : 66.39%

Résultats détaillés du tour 1

  • Jean-Marc HUCHET DE LA BEDOYÈRE, 100%



    Jean-Marc HUCHET DE LA BEDOYÈRE

    100 %

    81 votes

  • Emmanuel HUCHET DE LA BEDOYÈRE, 97.53%



    Emmanuel HUCHET DE LA BEDOYÈRE

    97.53 %

    79 votes

  • Daniel GUILLAUME, 96.29%



    Daniel GUILLAUME

    96.29 %

    78 votes

  • Jean-Raynald TROTIN, 96.29%



    Jean-Raynald TROTIN

    96.29 %

    78 votes

  • Martine BELGUERRAS, 95.06%



    Martine BELGUERRAS

    95.06 %

    77 votes

  • Ophélie CHAPIN, 95.06%



    Ophélie CHAPIN

    95.06 %

    77 votes

  • Bruno LAGACHE, 95.06%



    Bruno LAGACHE

    95.06 %

    77 votes

  • Patrick GHERAERT, 92.59%



    Patrick GHERAERT

    92.59 %

    75 votes

  • Virginie FRANCHET, 88.88%



    Virginie FRANCHET

    88.88 %

    72 votes

  • Nicolas DE LA FOURNIÈRE, 85.18%



    Nicolas DE LA FOURNIÈRE

    85.18 %

    69 votes

  • Claude BONTE, 75.3%



    Claude BONTE

    75.3 %

    61 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 159 habitants
  • 122 inscrits
  • Votants81 inscrits 66.39%
  • Abstentionnistes41 inscrits 33.61%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Article à la une des élections

Une femme en été. Valérie Précesse, la Corrèze en liberté

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

Raray : le contexte politique des élections municipales

Les élections des 15 mars et 22 mars 2020 sont prévues pour renouveler les conseillers municipaux des communes françaises. Il faut noter que le principe du scrutin de liste n'existe pas pour les communes dont le nombre d'habitants est inférieur à 1 000. Les électeurs qui résident dans ces villes peuvent directement voter pour leurs candidats, parmi ceux qui ont fait acte de candidature.

La liste des candidats aux Municipales 2020 à Raray

Lors du premier tour des élections municipales 2020, les citoyens pourront choisir entre les candidats suivants. Martine Belguerras a bien déposé sa candidature à la mairie. Les municipales de 2014 où elle s'était déjà présentée lui avaient permis l'obtention d'un siège au conseil municipal. Claude Bonte, Ophélie Chapin, Nicolas De La Fournière, Virginie Franchet, Patrick Gheraert, Daniel Guillaume, Emmanuel Huchet De La Bedoyère, Jean-Marc Huchet De La Bedoyère, Bruno Lagache et Jean-Raynald Trotin seront également candidats aux prochaines élections.

Il est nécessaire de rappeler qu'une élection peut prendre fin dès le premier tour, si le candidat atteint la majorité absolue et si au minimum un quart des citoyens inscrits sur les listes électorales lui ont attribué leurs voix. Dans l'éventualité d'un second tour, la majorité relative devra être remportée pour qu'un candidat soit élu et puisse prétendre à l'un des 11 sièges à pourvoir.

Raray : quels sont les enjeux des Municipales ?

Les habitants de Raray auront l'occasion, pour les élections municipales 2020 (les 15 et 22 mars 2020), de désigner un nouveau conseil municipal. Les Français ou les membres d'un pays de l'Union européenne, qui s'acquittent de leurs impôts ou habitent dans la commune, qui ont au moins 18 ans et qui sont inscrits sur les listes électorales françaises sont invités à se rendre aux urnes pour ce suffrage.

Quel était le contexte politique lors des précédentes Municipales ?

Résidez-vous dans une municipalité de moins de 1000 habitants ? Dans ce cas, vous aurez droit à un scrutin plurinominal avec panachage dans le cadre de ces élections municipales. Il s'agit d'une élection où les électeurs peuvent voter pour plusieurs candidats à la fois et peuvent élire des membres de deux listes différentes.
23 mars 2014 : les habitants de Raray avaient choisi 11 membres du conseil municipal dès le soir du premier tour. Avec Sonia Huchet De La Bédoyère, Noël Delys, Nicolas De La Fourniere, Alain Champeaux mais aussi Emmanuel Huchet De La Bédoyère et Bruno Lagache, Jean-Marc Huchet De La Bédoyère, Martine Belguerras, Virginie Franchet et Annabel Marsh ont eu les faveurs des Rarésiens pour les administrer.
De nombreux citoyens se sont déplacés aux bureaux de vote : 104 sur les 129 inscrits ont déposé un bulletin de vote. Ceci montre une forte hausse du taux de participation lorsqu'on le compare aux dernières Municipales de 2008 où il affichait 68,07 %.

Élections présidentielles et européennes : quels étaient les résultats ?

Il y a eu plusieurs types de scrutin depuis les Municipales, notamment les élections présidentielles qui se sont déroulées en 2017. Lors du premier tour des précédentes Présidentielles, les scores sur la ville de Raray s'avéraient différents de ce qui a été enregistré au niveau du pays.
Le premier tour a vu s'imposer François Fillon (Les Républicains) mais également Marine Le Pen (Front national) qui ont obtenu, respectivement, 45,79 % et 24,3 % des votes. Derrière, Emmanuel Macron (En marche !) a enregistré un résultat de 20,56 %. Il y aura eu 52,17 % de voix des électeurs de Raray pour Emmanuel Macron au second tour. À Raray, 81,6 % des résidents s'étaient déplacés pour ces dernières élections (102 votants), contre 83,33 % en 2012.
21,43 %, c'est le résultat de Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) aux élections européennes de 2019. La liste l'Union de la Droite et du Centre a quant à elle récolté 32,14 % des suffrages.

Raray : les informations clefs

15 et 22 mars 2020 : jours des élections municipales. Les membres du conseil municipal de Raray devront donc évoquer l'état socio-économique de la commune (écologie, accès aux soins, mobilité...).

Quel est le profil des résidents de Raray ?

Niveau population, Raray, un hameau de l'Oise, compte 144 habitants. Raray fait partie de la Communauté de Communes Senlis Sud Oise, qui est aussi composée de Montlognon, Brasseuse ou bien Borest. Les Rarésiens sont peu âgés (la majorité a entre 25 et 54 ans et 29,20 % ont entre 55 et 64 ans). Les immigrés sont peu représentés parmi la population vivant à Raray (3,21 % des habitants).

Qu'en est-il du niveau de vie à Raray ?

Lorsque l'on regarde les chiffres suivants en détail, on peut bien comprendre l'état du marché de l'emploi à Raray. 53,85 % des Rarésiens sont des cadres et professions intellectuelles supérieures et professions intermédiaires. La ville connaît un taux d'emploi de 52,56 %, répertoriant près de 78 actifs. Le taux de chômage des hommes est prédominant dans l'agglomération rarésienne où 8 % de la population totale sont au chômage.
Les ménages rarésiens disposaient d'un revenu médian de 31 010 € par an en 2014. À titre de comparaison, le revenu médian s'élevait à 20 000 € en France cette même année.
Vente, locations, surfaces... sont des indicateurs sûrs du marché immobilier d'une commune. Qu'en est-il à Raray ? Dans la location, on constate que les Rarésiens louent plus souvent les maisons non HLM de 4 pièces ainsi que les maisons non HLM de 3 pièces. Ils sont moins de 20 % à louer le premier type de logement et presque 12 % le second. 17 % des résidents s'avèrent propriétaires d'une maison de 6 pièces tandis qu'ils sont 13 % à posséder une maison de 5 pièces.

Établissements scolaires, hôpitaux, environnement … Fait-il bon vivre à Raray ?

Raray est une ville dans laquelle les infrastructures manquent un peu. On comptabilise 25 enfants, âgés de 0 à 15 ans, dans la ville de Raray.
La qualité de vie dans une commune est entre autres en lien avec pollution ambiante. D'après L'observatoire national de l'eau, l'eau à Raray se révèle conforme à 100 % tant au niveau microbiologique ​que physico-chimique​.