← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Compiègne

Résumé du premier tour

Les citoyens de Compiègne sont allés voter le 15 mars 2020 pour les élections municipales. Suite aux récentes annonces au sujet du coronavirus, les gens ont sans doute préféré rester à leur domicile au lieu d'aller voter. Cela pourrait expliquer le taux de participation assez bas (38,11 %) recensé dans la commune. La participation dans le département de l'Oise a baissé depuis l'élection précédente. Elle était de 72,41 %, contre 55,81 % cette année.

L'attribution des places au conseil prend en compte les résultats : la liste élue à la majorité absolue à l'issue du premier tour prend la moitié des sièges, et l'autre moitié des sièges du conseil municipal est, quant à elle, répartie à la proportionnelle entre l'intégralité des listes ayant emporté au moins 5 % des voix.

Quelles listes sont en tête au premier tour des municipales 2020 à Compiègne ?

À Compiègne (60), les 43 sièges du conseil ont donc déjà été attribués dès le premier tour des élections municipales 2020. Philippe Marini, de la liste des Républicains, s'impose au premier tour des élections municipales avec 57,85 % des votes. 35 places du conseil vont à sa liste. Daniel Leca (Préparons l'avenir de Compiègne Tous ensemble avec Daniel LECA) rassemble les suffrages de 31,56 % des votants. 7 sièges sont attribués à sa liste. Parmi les sièges décernés à des listes en minorité, certains reviennent à la liste de Jean-Marc Branche (Rassemblement pour Compiègne, 1 siège).

Parmi les habitants de cette ville s'étant rendus aux urnes, certains ont fait le choix de voter blanc (0,95 %). En parallèle, un certain nombre des bulletins étaient nuls (2,01 %).

Le nouveau maire doit maintenant être choisi par et parmi les conseillers municipaux.

Résultats du premier tour - Compiègne

Abstention : 61.89% Participation : 38.11%

Résultats détaillés du tour 1

  • Philippe Marini, Les Républicains, 57.85%

    Philippe Marini
    Les Républicains
    COMPIEGNE LA DYNAMIQUE

    57.85 %

    5249 votes

  • Daniel Leca, Union des Démocrates et Indépendants, 31.56%

    Daniel Leca
    Union des Démocrates et Indépendants
    Préparons l'avenir de Compiègne Tous ensemble avec Daniel LECA

    31.56 %

    2864 votes

  • Jean-marc Branche, Rassemblement National, 6.97%

    Jean-marc Branche
    Rassemblement National
    Rassemblement pour Compiègne

    6.97 %

    633 votes

  • Jean-marc Iskin, Extrême gauche, 3.59%

    Jean-marc Iskin
    Extrême gauche
    Lutte ouvrière - Faire entendre le camp des travailleurs

    3.59 %

    326 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 39517 habitants
  • 24531 inscrits
  • Votants9349 inscrits 38.11%
  • Abstentionnistes15182 inscrits 61.89%
  • Votes blancs89 inscrits 0.95%
  • Nombre de sièges pourvus au conseil municipal 43/43

Article à la une des élections

Municipales : coup de théâtre à la marseillaise

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

Compiègne : le contexte politique des élections municipales

C'est lors des 15 mars et 22 mars 2020 que le conseil municipal des communes françaises sera renouvelé. Sur cette page, vous en apprendrez plus sur les candidats de la ville de Compiègne.

Voici les candidats attendus à Compiègne pour les élections municipales 2020

Les candidats officiels de Compiègne pour les Municipales 2020, c'est-à-dire ceux ayant déposé leur candidature avant le 27 février, sont les suivants. Philippe Marini, rattaché aux Républicains, ne veut pas lâcher sa ville de Compiègne et espère renouveler son mandat à la mairie en étant sur la liste "COMPIEGNE LA DYNAMIQUE". Jean-Marc Branche se présente aux Municipales 2020 et sera le représentant du Rassemblement National. La tête de liste de "Rassemblement pour Compiègne" s'était présentée aux municipales 2014 et avait décroché un siège au conseil municipal. Jean-Marc Iskin de l'Extrême gauche, tête de liste de "Lutte ouvrière - Faire entendre le camp des travailleurs" et Daniel Leca de l'Union Démocrates et Indépendants, tête de liste de "Préparons l'avenir de Compiègne Tous ensemble avec Daniel LECA" se présentent également aux élections.

Compiègne : quels sont les enjeux des Municipales ?

Le nouveau conseil municipal de Compiègne sera désigné dans le cadre des élections municipales 2020, qui se dérouleront les 15 et 22 mars 2020. Sont invités à cette élection les Français ou les membres d'un pays de l'Union européenne, qui sont majeurs, qui sont inscrits sur les listes électorales françaises et qui paient leurs impôts ou résident dans la municipalité concernée. Si vous remplissez ces critères, vous êtes convié à voter.

Comment ont changé les tendances depuis les précédentes Municipales (2014) ?

Les membres du conseil municipal de la commune de Compiègne avaient été désignés les 23 et 30 mars 2014, au moyen d'un scrutin proportionnel de liste.
À Compiègne, les candidats de droite avaient reçu les faveurs des électeurs de la commune, comme dans la majeure partie des villes françaises. 64,75 % des résidents de la ville avaient voté pour Ensemble pour Compiègne, la liste de l'Union pour un Mouvement Populaire, lors du premier tour. Ainsi, celle-ci avait récolté 33 sièges sur les 39 disponibles. La liste COMPIEGNE GAGNANTE, nuançant la tendance évoquée auparavant, obtenait 3 sièges au conseil municipal, grâce à sa seconde place lors de l'élection.
Bon à savoir : la participation, généralement assez élevée pour ce type de scrutin, était de 52,02 %, soit une forte baisse par rapport aux Municipales précédentes : elle était effectivement de 55,07 % en 2008.

Cette évolution est-elle apparue lors des dernières élections ?

On note un contexte politique identique à celui des élections présidentielles de 2017. Jean-Luc Mélenchon (France insoumise) s'est classé derrière ses concurrents au premier tour avec 18,58 % des voix. François Fillon (Républicains) ainsi qu'Emmanuel Macron (En marche !), pour leur part, ont emporté 25,91 % et 24,1 % des votes. Emmanuel Macron a été élu par une majorité des citoyens de Compiègne, soit à 70,4 %. Ils ont été 17 496 Compiégnois à se déplacer pour le second tour, soit un taux de participation de 70,18 %, contre 75,5 % en 2012. Cette baisse est assez similaire à la variation relevée dans le pays (on a en effet remarqué un écart de -5,8 points entre les deux Présidentielles).
À l'issue des élections européennes de 2019, la liste Renaissance (soutenue par La République en Marche) a rassemblé 26,02 % des suffrages, dépassant donc Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) (20,23 %).
Retrouvera-t-on cette évolution lors des élections municipales 2020 ?

Compiègne : les données clefs

Les municipales, qui se dérouleront les 15 et 22 mars prochains, nous donnent une idée des données socio-économiques à Compiègne.

Quel est le profil des habitants de Compiègne ?

Compiègne est une ville de l'Oise, accueillant 40 199 résidents. Elle est grande de. La Communauté d'Agglomération de la Région de Compiègne et de la Basse Automne rassemble Compiègne avec plusieurs autres communes, telles que Janville, Saint-Jean-aux-Bois ou bien Lacroix-Saint-Ouen. Les habitants sont peu âgés : la majorité des Compiégnois a entre 25 et 54 ans même si 26,04 % des habitants ont entre 15 et 24 ans. 13,91 %, c'est la proportion d'immigrés dans la ville de Compiègne. Un chiffre très important.

Compiègne : comment caractériser son niveau de vie ?

Lorsque l'on regarde les chiffres suivants en détail, on peut mieux comprendre l'état du marché de l'emploi à Compiègne. Voici le taux d'activité des Compiégnois : près de 17 232 habitants travaillent, c'est-à-dire 43,44 % de la population. Les employés et cadres et professions intellectuelles supérieures constituent 53,27 % des actifs. Les femmes représentent une majeure partie de la population compiégnoise au chômage. La population touchant des prestations forme 17 % des citoyens.
Si l'on veut comparer les chiffres, le niveau de vie à Compiègne est similaire à celui de la France. Le revenu fiscal médian des Compiégnois s'élevait à 19 336 € sur l'année 2016 alors que le revenu fiscal médian français était d'environ 20 000 € en 2014. 21 % de la population sont impactés par la pauvreté. On estime que les 10 % des personnes les plus vulnérables perçoivent 9 392 € par an quand les 10 % les plus riches gagnent 40 364 € par an. Les personnes les plus modestes sont en majorité les plus de 75 ans.   L'impôt sur la fortune immobilière, qui a remplacé l'ISF en 2018, s'appliquait à 94 foyers compiégnois sur 2018 – avec un patrimoine moyen de plus de 2,5 millions d'euros.
Au même titre que les taux de l'emploi, ceux de l'immobilier apportent un renseignement indispensable sur les villes et leur attractivité. Les locations sont d'environ 10 % pour les appartements HLM de 3 pièces et de 8 % pour les appartements HLM de 4 pièces sur le marché compiégnois. Les propriétaires sont 6 % à investir dans un appartement de 3 pièces et 7 % dans une maison de 6 pièces.

Peut-on décrire Compiègne comme une commune où il fait bon vivre ?

La qualité de vie dans une ville passe également par le nombre d'équipements (hôpitaux, écoles, gares...) installés dans celle-ci. Il est clair qu'ils ne manquent pas à Compiègne. Du côté de la santé, on répertorie 17 urgences, maternités ou pharmacies intra-muros. Par rapport à son nombre total d'habitants, les familles sont assez nombreuses à y vivre, en effet le nombre d'enfants de 0 à 15 ans est de 7 140. Pour eux, la ville comptabilise 10 crèches et ​ 50 établissements scolaires. La gare de Compiègne connaît chaque année une fréquentation de plus de 2 millions d'usagers.
Par-delà les infrastructures à disposition, vous aurez à cœur de découvrir l'hypothétique pollution présente dans les environs. Pour s'assurer de la conformité de l'eau, elle est soumise à un contrôle que ce soit au niveau microbiologique que physico-chimique. L'observatoire national de l'eau indique qu'à Compiègne, la qualité de l'eau se révèle conforme à 100 %.