← Tous les résultats

Municipales

Résultats des élections municipales : Grenois

Résumé du premier tour

Les élections municipales se sont tenues à Grenois, où les résidents étaient attendus ce 15 mars 2020. En 2014, la participation au premier tour des municipales était de 90,08 %. Elle était cette année de 73 %, soit une baisse (-17,08 points) du taux de participation. Plus largement, la participation dans le département de la Nièvre a baissé par rapport à la dernière élection (75,38 % contre 65,12 % cette année).

Si un candidat obtient au moins 50 % des suffrages exprimés et plus de 25 % des voix des inscrits, il est dans ce cas élu au conseil municipal.

À Grenois, quels candidats arrivent en tête au 1er tour des municipales 2020 ?

À Grenois (58), la totalité des 7 sièges à pourvoir a donc déjà été octroyée dès le 1er tour des élections municipales 2020. Michel Niez s'est démarqué au premier tour de ces municipales, avec 98,55 % des votes. Gérard Croes emporte le soutien de 92,75 % des électeurs. Avec un résultat de 86,95 %, on trouve Annie Furic en troisième place du classement des candidats dès le premier tour. Ce scrutin a mis en avant certains candidats, comme Raymond Georges Armand Cointe (85,50 %), Sylvie Guillien (84,05 %), Marie-Odile Pataut (84,05 %) et Jean Francois Poulain (72,46 %).

La démarche suivante consiste en l'élection du maire parmi les membres du conseil municipal, et par ceux-ci.

Résultats du premier tour - Grenois

Abstention : 27% Participation : 73%

Résultats détaillés du tour 1

  • Michel NIEZ, 98.55%



    Michel NIEZ

    98.55 %

    68 votes

  • Gérard CROES, 92.75%



    Gérard CROES

    92.75 %

    64 votes

  • Annie FURIC, 86.95%



    Annie FURIC

    86.95 %

    60 votes

  • Raymond Georges Armand COINTE, 85.5%



    Raymond Georges Armand COINTE

    85.5 %

    59 votes

  • Sylvie GUILLIEN, 84.05%



    Sylvie GUILLIEN

    84.05 %

    58 votes

  • Marie-Odile PATAUT, 84.05%



    Marie-Odile PATAUT

    84.05 %

    58 votes

  • Jean Francois POULAIN, 72.46%



    Jean Francois POULAIN

    72.46 %

    50 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 108 habitants
  • 100 inscrits
  • Votants73 inscrits 73%
  • Abstentionnistes27 inscrits 27%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Article à la une des élections

Etats-Unis : les ouvriers du Michigan vont-ils à nouveau voter Trump?

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Grenois : le contexte politique des élections municipales

Les 15 mars et 22 mars 2020 seront organisées, dans toutes les communes françaises, les élections qui aboutissent au renouvellement des conseils municipaux. Les candidats seront ici choisis directement par les citoyens le jour du vote, contrairement aux communes de plus de 1 000 habitants où une liste est nécessaire pour se présenter.

À Grenois, qui sont les candidats pour les élections municipales 2020 ?

Lors du premier tour des élections municipales 2020, les électeurs pourront choisir entre les candidats suivants. Raymond Georges Armand Cointe se présente aux élections. Ils sont aussi candidats : Gérard Croes, Annie Furic, Sylvie Guillien, Michel Niez, Marie-Odile Pataut et Jean Francois Poulain.

Rappelons que les candidats sont élus dès le premier tour dans le cas où ils obtiennent la majorité absolue des voix des électeurs, mais à la condition que plus du quart des inscrits sur les listes électorales se soient exprimés en leur faveur. Si un second tour est nécessaire, la majorité relative leur est requise afin d'être élus et pour pouvoir prendre l'un des 7 sièges à pourvoir.

Grenois : quels sont les enjeux des Municipales ?

Les résidents de Grenois se rendront aux bureaux de vote, les 15 et 22 mars 2020, afin d'élire le nouveau conseil municipal, lors des élections municipales 2020. Les Français ou les membres d'un pays de l'Union européenne, qui paient leurs impôts ou résident dans la municipalité, qui ont au moins 18 ans et qui sont inscrits sur les listes électorales françaises sont priés d'aller aux urnes pour ce suffrage.

Quel était le contexte politique des dernières Municipales ?

C'est un scrutin plurinominal avec panachage qui régit les élections municipales, pour les communes de moins de 1000 habitants seulement. Dans ces villes, les électeurs peuvent voter pour plusieurs candidats en même temps et peuvent choisir des membres de deux listes différentes.
Dans la ville de Grenois, les habitants ont voté le 23 mars 2014 pour désigner 11 membres du conseil municipal, dès le soir du premier tour. Les Grenoisiens ont donc chargé Michel Niez et Marie-Odile Pataut de les administrer, aux côtés de Bruno Klein, Yvon Gouin, Annie Evain / Musetti, Raymond Cointe mais aussi Gérard Croes et Jean-Jacques Chassagne​.
Sur 121 inscrits, de très nombreux citoyens sont allés aux bureaux de vote. De fait, 109 de ces derniers ont placé un bulletin dans l'urne, une légère hausse par rapport à 2008. Les Municipales, cette année-là, avaient effectivement généré une participation de 88,19 %.

La même tendance s'est-elle établie lors des précédentes élections ?

En 2017, les dernières élections présidentielles se sont tenues. D'autre part, plusieurs votes ont fait suite aux précédentes élections municipales. Lorsque l'on confronte les scores du premier tour des Présidentielles de 2017 sur la municipalité de Grenois, on constate qu'ils se sont avérés différents de ceux enregistrés sur le reste du pays.
Si Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) n'a totalisé que 21,43 % des voix, Marine Le Pen (Front national) ainsi que François Fillon (Les Républicains) étaient devant au premier tour : 26,19 % et 23,81 % des suffrages. Au second tour, les électeurs de Grenois ont fait leur choix et voté à 56,58 % pour Emmanuel Macron. Tandis que le taux de participation des résidents de Grenois au second tour était de 84,75 % en 2012, il était de 76,36 %, soit 84 citoyens, lors de la dernière élection présidentielle. Ceci dénote une baisse différente de l'évolution enregistrée dans le pays entre les deux mêmes années.
14,06 %, c'est le résultat d'Europe Écologie aux élections européennes de 2019. La liste Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) a quant à elle récolté 39,06 % des votes.

Quelques informations sur Grenois

Le conseil municipal de Grenois, qui sera élu lors des municipales des 15 et 22 mars prochains, devra considérer le contexte socio-économique local (écologie, accès aux soins, mobilité...).

Que pourrait-on dire sur les habitants de la commune de Grenois ?

La ville de Grenois compte 97 âmes. C'est une commune de la Nièvre. La Communauté de Communes Tannay-Brinon-Corbigny réunit Grenois avec plusieurs autres villes, telles que Montreuillon, Talon ou également Vauclaix. La commune reste peu âgée. Aujourd'hui, la majorité de la population a entre 25 et 54 ans et 38,10 % ont entre 55 et 64 ans. Grenois est une ville assez cosmopolite, 7,22 % de ses habitants sont issus de l'immigration.

Emploi, logement, revenus… Quel est le niveau de vie à Grenois ?

Les informations qui suivent servent à comprendre les chiffres du chômage à Grenois. Les habitants de la commune sont en majeure partie des artisans, commerçants, chefs d'entreprise et cadres et professions intellectuelles supérieures. On estime qu'ils constituent 50 % des 28 Grenoisiens en activité (les actifs représentent pour leur part 32,99 % de la population). Au sein de la commune grenoisienne, moins de 20 % de la population active sont sans emploi. Une majeure partie sont des femmes.
Le revenu moyen en France atteignait plus de 20 000 € en 2014. À Grenois, en 2016, les résidents ont justifié d'un revenu médian de 19 529 €.
Le marché immobilier de Grenois vous renseignera encore mieux sur le niveau de vie des Grenoisiens. Sur le marché immobilier grenoisien, les logements les plus loués sont les maisons non HLM de 3 pièces (5 %) et les maisons non HLM de 4 pièces (6 %). Ils s'avèrent moins de 20 % à être propriétaires de maisons de 5 pièces et 33 % à être en possession d'une maison de 4 pièces.

Peut-on considérer Grenois comme une commune où il fait bon vivre ?

Les infrastructures (hôpitaux, gares, écoles...) manquent un peu pour répondre aux attentes des Grenoisiens. Avec ses 4 enfants âgés de 0 à 15 ans, on peut affirmer que Grenois comptabilise peu de familles, compte tenu de sa population totale.
Outre les équipements de la commune, il est bon de découvrir si la ville a une bonne qualité de l'air ou de l'eau, afin de jauger la pollution environnante. Qu'en est-il de la qualité de l'eau ? Elle est à 100 % conforme tant sur le plan microbiologique que physico-chimique​ selon L'observatoire national de l'eau.