Résumé de l'élection

C'est le 15 mars 2020 que les électeurs de Goin ont été invités à voter pour les municipales. Au 1er tour des élections municipales, 69,20 % des citoyens étaient allés aux urnes. La participation est donc en très légère hausse (1,46 point) au regard de 2014, étant donné qu'elle était à l'époque de 67,74 %. Le taux de participation dans le département de la Moselle a baissé par rapport au précédent scrutin : 73,41 % contre 56,67 % cette année.

Un candidat a emporté plus de la moitié des votes et au moins le quart des suffrages des inscrits ? Il va alors siéger au conseil municipal.

Goin : qui est en tête à la suite du 1er tour des élections municipales 2020 ?

L'identité des 11 membres du conseil municipal de Goin (57) est donc maintenant connue dès le 1er tour des élections municipales 2020. Résultats du 1er tour des élections municipales : Jean-Marc Remy s'impose avec 98,35 % des voix. Arlette Damien et Isabelle Godefert, pour leur part, remportent l'appui de 96,70 % des votants. Au conseil municipal, on trouve aussi les candidats ayant obtenu un score élevé, comme Fabrice Bidon (96,15 %), Martine Peltre (96,15 %), Bruno Vulvert (95,60 %), Hélène Bertin (94,50 %), Gérard Morhain (93,40 %), Ludovic Le Bescond (91,20 %), Bertrand Petitjean (90,10 %) et Jacky Corvisier (78,02 %).

Les nouveaux conseillers municipaux vont désormais devoir nommer l'un d'entre eux maire.

Résultats Goin

Abstention : 30.8% Participation : 69.2%

Résultats détaillés du tour 1

  • 1, Jean-Marc REMY, , 98.35%, 179 votes

    Élu·e



    Jean-Marc REMY

    98.35 %

    179 votes

  • 2, Arlette DAMIEN, , 96.7%, 176 votes

    Élu·e



    Arlette DAMIEN

    96.7 %

    176 votes

  • 3, Isabelle GODEFERT, , 96.7%, 176 votes

    Élu·e



    Isabelle GODEFERT

    96.7 %

    176 votes

  • 4, Fabrice BIDON, , 96.15%, 175 votes

    Élu·e



    Fabrice BIDON

    96.15 %

    175 votes

  • 5, Martine PELTRE, , 96.15%, 175 votes

    Élu·e



    Martine PELTRE

    96.15 %

    175 votes

  • 6, Bruno VULVERT, , 95.6%, 174 votes

    Élu·e



    Bruno VULVERT

    95.6 %

    174 votes

  • 7, Hélène BERTIN, , 94.5%, 172 votes

    Élu·e



    Hélène BERTIN

    94.5 %

    172 votes

  • 8, Gérard MORHAIN, , 93.4%, 170 votes

    Élu·e



    Gérard MORHAIN

    93.4 %

    170 votes

  • 9, Ludovic LE BESCOND, , 91.2%, 166 votes

    Élu·e



    Ludovic LE BESCOND

    91.2 %

    166 votes

  • 10, Bertrand PETITJEAN, , 90.1%, 164 votes

    Élu·e



    Bertrand PETITJEAN

    90.1 %

    164 votes

  • 11, Jacky CORVISIER, , 78.02%, 142 votes

    Élu·e



    Jacky CORVISIER

    78.02 %

    142 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 331 habitants
  • 263 inscrits
  • Votants182 inscrits 69.2%
  • Abstentionnistes81 inscrits 30.8%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

CARTE. Municipales 2020 : voici les 50 villes à suivre au second tour

Les candidats qualifiés au second tour avaient jusqu'au 2 juin à 18 heures pour se désister, se maintenir ou fusionner leurs listes. L'affiche est désormais connue dans les 4 900 communes où le conseil municipal doit encore être élu.

Actualités locales sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Goin : le contexte politique des élections municipales

Les élections des 15 et 22 mars 2020 sont organisées pour renouveler le conseil municipal des communes françaises. Dans les communes de moins de 1 000 habitants, il s'agira d'élire non pas une liste, contrairement aux villes plus peuplées, mais directement des candidats parmi ceux ayant soumis leur candidature.

Voici les candidats annoncés à Goin pour les Municipales 2020

Pour le premier tour des élections municipales 2020, vous pourrez choisir entre les candidats qui suivent. La mairie de Goin verra peut-être son maire Jean-Marc Remy se faire réélire. De plus, Hélène Bertin a déposé sa candidature. Les candidatures de Fabrice Bidon, Jacky Corvisier, Arlette Damien, Isabelle Godefert, Ludovic Le Bescond, Gérard Morhain, Martine Peltre, Bertrand Petitjean et Bruno Vulvert sont également validées.

Rapide rappel des règles des élections municipales. Pour être élus dès le premier tour, les candidats doivent réunir deux critères : parvenir à une majorité absolue et obtenir les voix d'au minimum un quart des administrés enregistrés sur les listes électorales. Si un second tour est nécessaire, il faut recevoir une majorité relative pour être élu et remporter alors l'un des 11 sièges à pourvoir.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à Goin ?

Lors des prochaines élections municipales 2020, dont le premier tour se déroulera le 15 mars et le second tour, la semaine suivante, la commune de Goin élira les 11 nouveaux membres de son conseil municipal. Pour rappel, plusieurs conditions doivent être réunies pour prendre part à ce suffrage. Outre le fait d'être majeur et inscrit sur les listes électorales, on doit être français ou ressortissant de l'UE et résider ou payer ses impôts dans la commune du vote.

Qui sortait gagnant en 2014 ? Bilan des précédentes élections municipales

Le scrutin plurinominal avec panachage touche, lors des municipales, les villes de moins de 1000 habitants. De fait, les électeurs votent pour plusieurs membres en même temps et peuvent également choisir des candidats de deux listes différentes.
Dès le soir du premier tour, le 23 mars 2014, ont été élus 11 membres du conseil municipal de la commune de Goin. Les candidats Jean-Marc Remy et Arlette Damien avaient été désignés par les habitants de la commune pour les diriger. Les assistant, on pouvait voir Gérard Morhain, Isabelle Godefert, Laurent Royer, Bruno Vulvert mais aussi Bertrand Petitjean et Sylvain Kirsch.
Assez peu de citoyens se sont déplacés aux bureaux de vote : seuls 189 sur les 279 inscrits ont déposé un bulletin de vote. Ceci indique une forte baisse du taux de participation lorsqu'on le rapporte aux dernières Municipales de 2008 où il atteignait 75 %.

La tendance existait-elle au moment du scrutin précédent ?

Il y a eu plusieurs types de scrutin depuis les Municipales, notamment les Présidentielles qui se sont tenues en 2017. On souligne que, au premier tour des élections présidentielles de 2017, les résultats sur la ville de Goin étaient différents de ce qui a été enregistré au niveau du pays.
Le premier tour a vu se distinguer Marine Le Pen (Front national) ainsi qu'Emmanuel Macron (En marche !) qui ont eu, respectivement, 35,48 % et 17,51 % des votes. Derrière, Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) a enregistré un score de 15,67 %. Les électeurs de Goin ont enfin choisi de voter pour Emmanuel Macron (50,26 % au deuxième tour). Une diminution de -5,8 points s'est fait ressentir à l'échelle nationale durant le second tour des élections présidentielles de 2017 en comparaison avec celles de 2012. À Goin, cette évolution a été assez différente : ils ont été 216 résidents à s'être déplacés (79,41 %) contre 77,54 % en 2012.
Au nombre des bons scores aux élections européennes de 2019, citons Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) (28,47 %) et Europe Écologie (11,68 %).

Goin : les données clefs

Ces 15 et 22 mars prochains, les citoyens des petites et grandes agglomérations sont appelés à désigner leurs nouveaux conseillers municipaux. Les scores lors des dépouillements pourront sans doute être explicités au moyen des chiffres socio-économiques de la commune : accès aux soins, écologie, chômage... Quels seront les enjeux de ces élections municipales 2020 ?

Que peut-on dire des résidents de Goin ?

Goin, petit village de Moselle, est habité par 335 personnes. Avec Goin, on trouve des communes comme Moncheux, Liéhon ou Cheminot qui constituent la Communauté de Communes du Sud Messin. La majorité des résidents a entre 25 et 54 ans et 22,27 % ont entre 55 et 64 ans. Peu conséquente, la part d'immigration est de 2,37 % à Goin.

Tous les renseignements sur le niveau de vie sur la ville de Goin

Les chiffres suivants fournissent un aperçu de la situation en ce qui concerne le chômage dans la ville de Goin. Voici les statuts professionnels prédominants à Goin : 55,17 % des travailleurs sont des professions intermédiaires et employés. 54,30 % de la population travaillent (c'est-à-dire environ 181 personnes). 6 % de la population de l'agglomération en âge de travailler sont au chômage. Une majeure partie sont des femmes.
Le niveau de vie des habitants de la commune est plus élevé que la moyenne nationale. En effet, le revenu fiscal médian était de 22 388 € par an à Goin en 2016. En comparaison, il était d'environ 20 000 € en France en 2014.
Si le niveau de vie dans une commune ne se réduit pas à son marché immobilier, celui-ci en reste, toutefois, un excellent indicateur. Les résidents louent plus volontiers les appartements non HLM de 3 pièces (6 %) ainsi que les maisons non HLM de 6 pièces (environ 2 %). Qu'achètent les habitants au sein de votre ville ? Les ménages sont un peu moins du quart à être propriétaires d'une maison de 5 pièces et un peu plus du tiers d'une maison de 6 pièces.

En termes d'établissements scolaires, hôpitaux et cadre... Fait-il bon vivre à Goin ?

Différents chiffres sont à disposition pour estimer la qualité de vie dans une ville. Parmi ces derniers, on trouve le nombre d'équipements comparé au nombre d'habitants au kilomètre carré. Cet indicateur est parfait pour comprendre la capacité de la commune à satisfaire les attentes de ses résidents. À Goin, les infrastructures manquent un peu. Avec 70 enfants âgés de 0 à 15 ans, la commune de Goin compte un assez grand nombre de familles (compte tenu de sa population totale).
Les indices de qualité de l'air ou de l'eau donnent une bonne idée de la pollution environnante dans une ville. Comment peut-on évaluer la qualité de l'eau ? L'observatoire national de l'eau vous aide à le savoir. Selon des études, elle se révèle conforme à 100 % tant sur le plan microbiologique que physico-chimique.