← Tous les résultats

Municipales

Résultats des élections municipales : Gélacourt

Résumé du premier tour

Ce 15 mars 2020, les habitants de Gélacourt ont voté pour les élections municipales. Les citoyens de la commune ont été 62,31 % à se rendre aux bureaux de vote au 1er tour des municipales, par rapport à 83,57 % en 2014 (baisse de -21,26 points). La participation déclarée au niveau de la Meurthe-et-Moselle pour cette élection a baissé en comparaison avec la précédente (75,11 % contre 60,61 % cette année).

Pour être élu au conseil municipal, un candidat doit obtenir un certain nombre de votes : au moins la moitié des suffrages et plus du quart des voix des inscrits.

À Gélacourt, quels candidats sont favoris au premier tour des élections municipales 2020 ?

Le nom des 11 membres du conseil municipal de Gélacourt (54) est donc à présent connu dès le premier tour des municipales 2020. Durant le 1er tour des élections municipales, Anna Rivat récolte 76,92 % des votes. 74,35 % des votants ont manifesté leur soutien pour Maximilien Clavel. Nicolas Barthelemy s'est distingué à l'issue du premier tour, collectant 73,07 % des votes et remportant ainsi la troisième position. De nouveaux conseillers municipaux ont réalisé un chiffre assez élevé : Yvon Petiteville (71,79 %), Didier-Jean Thomas (71,79 %), Sylvain Mathieu (70,51 %), Rémi Paul (67,94 %), Alain Thiery (65,38 %), Bernard Ludwig (61,53 %), Philippe Bregeot (60,25 %) et Bernard Delsad (55,12 %).

Parmi les résidents de ce petit village, 1,23 % ont déposé un bulletin blanc. De plus, plusieurs bulletins de vote - 2,47 % précisément - étaient invalides.

La prochaine étape est la nomination du maire dans les rangs des nouveaux membres du conseil municipal, par ces derniers.

Résultats du premier tour - Gélacourt

Abstention : 37.69% Participation : 62.31%

Résultats détaillés du tour 1

  • Anna RIVAT, 76.92%



    Anna RIVAT

    76.92 %

    60 votes

  • Maximilien CLAVEL, 74.35%



    Maximilien CLAVEL

    74.35 %

    58 votes

  • Nicolas BARTHELEMY, 73.07%



    Nicolas BARTHELEMY

    73.07 %

    57 votes

  • Yvon PETITEVILLE, 71.79%



    Yvon PETITEVILLE

    71.79 %

    56 votes

  • Didier-Jean THOMAS, 71.79%



    Didier-Jean THOMAS

    71.79 %

    56 votes

  • Sylvain MATHIEU, 70.51%



    Sylvain MATHIEU

    70.51 %

    55 votes

  • Rémi PAUL, 67.94%



    Rémi PAUL

    67.94 %

    53 votes

  • Alain THIERY, 65.38%



    Alain THIERY

    65.38 %

    51 votes

  • Bernard LUDWIG, 61.53%



    Bernard LUDWIG

    61.53 %

    48 votes

  • Philippe BREGEOT, 60.25%



    Philippe BREGEOT

    60.25 %

    47 votes

  • Bernard DELSAD, 55.12%



    Bernard DELSAD

    55.12 %

    43 votes

  • Alain BRETON, 30.76%



    Alain BRETON

    30.76 %

    24 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 165 habitants
  • 130 inscrits
  • Votants81 inscrits 62.31%
  • Abstentionnistes49 inscrits 37.69%
  • Votes blancs1 inscrits 1.23%

Article à la une des élections

Covid-19 : "Personne ne pleura si on décale les élections régionales", estimé Sébastien Chenu

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Gélacourt : le contexte politique des élections municipales

Pour le renouvellement de leurs conseillers municipaux, les communes françaises sont appelées à organiser des élections les 15 mars et 22 mars 2020. Le principe de la liste ne s'applique pas dans les communes de moins de 1 000 habitants. Chaque citoyen a donc la possibilité de choisir directement ses candidats, parmi tous ceux qui ont validé leur candidature.

Quels sont les candidats à Gélacourt qui participeront aux Municipales 2020 ?

Lors du premier tour des élections municipales 2020, les électeurs pourront choisir entre les candidats qui suivent. La mairie de Gélacourt, tenue par Alain Thiery, voit son maire candidater à sa réélection. De plus, Nicolas Barthelemy est candidat. Philippe Bregeot, Alain Breton, Maximilien Clavel, Bernard Delsad, Bernard Ludwig, Sylvain Mathieu, Rémi Paul, Yvon Petiteville, Anna Rivat et Didier-Jean Thomas ont également validé leur candidature.

Rappel : pour être élu lors du premier tour, le candidat sera contraint d'atteindre une majorité absolue, à la condition que plus du quart des résidents enregistrés sur les listes électorales aient voté en sa faveur. Afin de pouvoir être élu et prétendre à l'un des 11 sièges à pourvoir, il devra obtenir une majorité relative au second tour, dans le cas où celui-ci s'avérait nécessaire.

Gélacourt : quels sont les enjeux des Municipales ?

Les 15 et 22 mars 2020, le nouveau conseil municipal de la commune de Gélacourt sera choisi, lors des élections municipales 2020. Quels critères doit-on remplir pour voter à ces élections ? Il faut être majeur, résider ou payer ses impôts dans la commune, être inscrit sur les listes électorales et être français ou ressortissant de l'UE.

Élections municipales 2014 : retour sur les détails des résultats

Il est possible de voter pour plusieurs membres en même temps et également pour des candidats de deux listes différentes pendant ces municipales. C'est ce que l'on appelle un scrutin plurinominal avec panachage. Ce dernier ne s'applique qu'aux municipalités de moins de 1000 habitants.
À Gélacourt, 11 sièges du conseil municipal ont été remportés lors des élections du 23 mars 2014, dès le soir du premier tour. Les Gélacourtois s'étaient fiés à Alain Thiery, Laëtitia Uhl et Bernard Ludwig pour administrer leur ville. Ceux-ci étaient épaulés par Didier Kosmal, Gabriel Coquet, Pierre Burduche, Didier-Jean Thomas mais aussi Bernard Delsad et Bruno Mathieu.
On recense de nombreux électeurs à ce suffrage : 117 voix ont été décomptées pour une liste de 140 personnes en tout. Ce taux de participation induit une forte baisse si nous le confrontons à celui des précédentes Municipales de 2008 (93,75 %).

Cette tendance remonte-t-elle aux dernières élections ?

Quant aux autres types de scrutin depuis les précédentes élections municipales, on en comptabilise plusieurs. Les dernières élections présidentielles, quant à elles, se sont déroulées en 2017. Les votes de la ville de Gélacourt au premier tour des Présidentielles, en 2017, avaient donné des résultats différents de ceux constatés sur l'ensemble de la France.
Les chiffres du premier tour ont dressé une différence : Marine Le Pen (Front national) ainsi que François Fillon (Républicains) ont obtenu les scores les plus élevés avec 47,41 % et 23,28 % des votes, devant Emmanuel Macron (En marche !) qui n'a emporté que 10,34 %. Les résidents de Gélacourt ont enfin décidé de voter en faveur de Marine Le Pen (63,46 % au second tour). Une diminution de -5,8 points s'est fait ressentir à l'échelle du pays durant le second tour des élections présidentielles de 2017 en comparaison avec celles de 2012. À Gélacourt, cette évolution a été assez différente : ils ont été 114 habitants à s'être déplacés (87,02 %) contre 85,61 % en 2012.
Pour Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen), le score des élections européennes 2019 est de 48,1 %, tandis que l'Union de la Droite et du Centre emporte 18,99 % des suffrages.

Quelques informations sur Gélacourt

Les élections municipales ont lieu les 15 et 22 mars prochains, l'occasion de jeter un œil sur les données socio-économiques de la commune.

Quel est le profil des résidents de Gélacourt ?

Gélacourt est un petit village de Meurthe-et-Moselle. Ses habitants sont au nombre de 167. Avec Gélacourt, on trouve des villes comme Jolivet, Hériménil ou Laronxe qui forment la Communauté de Communes du Territoire de Lunéville à Baccarat. Les habitants sont peu âgés : la majorité a entre 25 et 54 ans et 21 % des résidents ont entre 55 et 64 ans. Les habitants immigrés sont peu présents à Gélacourt, on y répertorie 3,59 % de la population.

Niveau de vie : tout ce qu'il faut connaître de Gélacourt

Quelle est la situation du marché de l'emploi à Gélacourt ? La réponse par le biais des statistiques suivantes. Avec 69 Gélacourtois en activité, la population active de la commune est de 41,92 %. Dans le détail, les statuts qui suivent occupent 66,67 % de la population active : ouvriers et employés. Les personnes à la recherche d'un travail constituent environ 15 % de la population gélacourtoise. Les hommes sont surreprésentés (plus de la moitié).
En 2016, les Gélacourtois avaient en moyenne touché 20 843 €, un revenu médian similaire aux chiffres nationaux de 2014 : les Français ont en effet perçu environ 20 000 € en moyenne cette année-là.
Pour évaluer le dynamisme d'une ville, il est toujours utile de s'intéresser aux chiffres du marché immobilier. Les habitants louent plus volontiers les maisons non HLM de 6 pièces (environ 4 %) et les maisons non HLM de 4 pièces (moins de 3 %). À y regarder de plus près, on constate que le choix des propriétaires se porte à 25 % sur l'acquisition d'une maison de 4 pièces et à 33 % sur une maison de 5 pièces.

Établissements scolaires, hôpitaux, cadre... Peut-on parler de qualité de vie lorsque l'on évoque Gélacourt ?

Il y a une raison pour laquelle les stratégies urbaines se focalisent essentiellement sur les équipements de la commune : en satisfaisant les besoins des habitants, elles garantissent la qualité de vie dans leur commune. On peut noter qu'à Gélacourt les infrastructures manquent un peu. Avec un total global de 31 enfants, âgés de 0 à 15 ans, un assez grand nombre de familles ont élu domicile à Gélacourt si on compare ces chiffres au nombre total d'habitants.
La pollution est parfois un véritable fléau si elle est récurrente ; les indices de qualité de l'eau ou de l'air sont des éléments instructifs sur le sujet. Comment s'informer sur la qualité de l'eau ? Grâce à L'observatoire national de l'eau, vous saurez qu'à Gélacourt, l'eau se révèle conforme à 100 % sur deux plans : le plan microbiologique ​ et le plan physico-chimique.