← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Charmes-la-Côte

Résumé du premier tour

Les élections municipales ont eu lieu à Charmes-la-Côte, où les résidents étaient attendus ce 15 mars 2020. Au premier tour des élections municipales, 52,14 % des électeurs s'étaient rendus aux urnes. Un score en baisse (-28,64 points) en comparaison avec 2014, où ils étaient 80,78 % à avoir voté. Le taux de participation dans le département de la Meurthe-et-Moselle a baissé depuis le scrutin précédent. Il était de 75,11 %, contre 60,61 % cette année.

Afin qu'un candidat puisse accéder à un siège au conseil municipal, il se doit d'obtenir au moins 50 % des votes et plus du quart des voix des inscrits.

Résultats du premier tour des élections municipales 2020 : qui est en tête à Charmes-la-Côte ?

À Charmes-la-Côte (54), les 11 sièges du conseil ont donc déjà été attribués dès le 1er tour des élections municipales 2020. La ville a vu Sophie Lorentz sortir victorieuse du premier tour des municipales avec 93,79 % des suffrages. On notera un résultat de 90,34 % en faveur de David Delinchant. Le score de David Ancelin (89,65 %) le hisse à la troisième place. Par ailleurs, les citoyens ont voté en faveur de quelques candidats, y compris Sabrina Sacleux (88,27 %), Colin Armand (87,58 %), Éric Thiebaut (86,20 %), Christophe Chatillon (84,82 %), Lionel Bontemps (82,75 %), Jean-Luc Starosse (82,75 %), Rémi Adam (82,06 %) et Patricia Masci (63,44 %).

Le ou la prochain(e) maire va désormais être désigné(e) par les nouveaux conseillers municipaux et parmi eux.

Résultats du premier tour - Charmes-la-Côte

Abstention : 47.86% Participation : 52.14%

Résultats détaillés du tour 1

  • Sophie LORENTZ, 93.79%



    Sophie LORENTZ

    93.79 %

    136 votes

  • David DELINCHANT, 90.34%



    David DELINCHANT

    90.34 %

    131 votes

  • David ANCELIN, 89.65%



    David ANCELIN

    89.65 %

    130 votes

  • Sabrina SACLEUX, 88.27%



    Sabrina SACLEUX

    88.27 %

    128 votes

  • Colin ARMAND, 87.58%



    Colin ARMAND

    87.58 %

    127 votes

  • Éric THIEBAUT, 86.2%



    Éric THIEBAUT

    86.2 %

    125 votes

  • Christophe CHATILLON, 84.82%



    Christophe CHATILLON

    84.82 %

    123 votes

  • Lionel BONTEMPS, 82.75%



    Lionel BONTEMPS

    82.75 %

    120 votes

  • Jean-Luc STAROSSE, 82.75%



    Jean-Luc STAROSSE

    82.75 %

    120 votes

  • Rémi ADAM, 82.06%



    Rémi ADAM

    82.06 %

    119 votes

  • Patricia MASCI, 63.44%



    Patricia MASCI

    63.44 %

    92 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 327 habitants
  • 280 inscrits
  • Votants146 inscrits 52.14%
  • Abstentionnistes134 inscrits 47.86%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Article à la une des élections

Emmanuel Macron et la présidentielle de 2022 : une campagne à droite toute ?

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Charmes-la-Côte : le contexte politique des élections municipales

Le renouvellement des conseils municipaux s'effectuera les 15 mars et 22 mars prochains, dans toutes les communes françaises. À l'inverse des communes de plus de 1 000 habitants, les candidats des petites villes présentent obligatoirement une candidature individuelle, même s'ils peuvent se rassembler. Le jour de l'élection, les citoyens sélectionneront directement leurs candidats parmi tous ceux qui ont officiellement été reconnus comme tels.

Élections municipales 2020 à Charmes-La-Côte : les candidats

Pour le premier tour des Municipales 2020, les électeurs auront le choix entre les candidats qui suivent. Jean-Luc Starosse, maire actuel de Charmes-La-Côte, décide d'être candidat à sa réélection. Rémi Adam se présente aux élections. En lice également pour les prochaines élections, David Ancelin, Colin Armand, Lionel Bontemps, Christophe Chatillon, David Delinchant, Sophie Lorentz, Patricia Masci, Sabrina Sacleux et Éric Thiebaut.

Remporter la majorité absolue dès le premier tour n'est pas suffisant pour être élu, il faut aussi que le candidat dispose de plus d'un quart des votes des résidents enregistrés sur les listes électorales. En cas de second tour, une majorité relative devra être atteinte pour que le candidat soit élu et soit en mesure de prendre l'un des 11 sièges à pourvoir.

Charmes-la-Côte : quels sont les enjeux des Municipales ?

Le conseil municipal sortant de Charmes-la-Côte remet ses places en jeu lors des élections municipales 2020, qui se tiendront les 15 et 22 mars 2020. Cette élection est ouverte aux Français ou aux ressortissants d'un pays de l'UE. Il faut aussi être majeur, inscrit sur les listes électorales françaises et résider ou payer ses impôts dans la ville correspondante.

Les élections municipales de cette année différeront-elles de celles de 2014 ?

Qu'est-ce qu'un scrutin plurinominal avec panachage ? C'est un scrutin qui concerne les municipales, dans le cas des communes de moins de 1000 habitants. Cela veut dire que les électeurs votent pour plusieurs candidats en même temps et peuvent également désigner des membres de deux listes différentes.
Le 23 mars 2014, à Charmes-la-Côte, dès le soir du premier tour, les citoyens choisissaient 11 membres du conseil municipal. Les Carpéniens avaient fait confiance à Jean-Luc Starosse, Régis Turchetto et Marie-Thérèse Fleurot pour gérer leur ville. Ceux-ci étaient assistés par Patricia Masci, Rémy Adam, Jérôme Decorny, Nicolas Mairel mais aussi Catherine Lejars et Éric Thiebaut.
Bilan du taux de participation : 227 électeurs ont exprimé leur point de vue, ce qui fait de nombreux votants pour 281 inscrits sur les listes électorales. En ce qui concerne les élections municipales de 2008, la participation affichait à l'époque 72,16 %. On remarque ainsi une forte hausse.

Cette tendance existait-elle au moment du scrutin précédent ?

On compte plusieurs votes depuis les Municipales, sachant que les élections présidentielles ont été organisées en 2017. En 2017, la distribution des voix au premier tour des dernières élections présidentielles à Charmes-la-Côte a été différente de celle constatée sur le reste de la France.
Si Emmanuel Macron (En marche !) n'a eu que 17,41 % des suffrages, Marine Le Pen (Front national) ainsi que Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) étaient devant au premier tour : 33,93 % et 22,77 % des votes. Au second tour, 58,13 % des résidents de Charmes-la-Côte ont voté pour Emmanuel Macron. À Charmes-la-Côte, 80,88 % des citoyens avaient fait le déplacement pour ces dernières élections (220 votants), contre 77,03 % en 2012.
23,72 % pour Europe Écologie, 26,28 % pour Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) : tels étaient les résultats des élections européennes 2019.

Quelques informations sur Charmes-la-Côte

Les élections municipales donnent une idée de l'état socio-économique à Charmes-la-Côte. Ce sont les 15 et 22 mars 2020 que les citoyens devront se rendre voter.

Que connaît-on des individus habitant à Charmes-la-Côte ?

Charmes-la-Côte est un hameau de Meurthe-et-Moselle. Ses résidents sont au nombre de 335. Plusieurs communes sont reliées à Charmes-la-Côte depuis la fondation de la Communauté de Communes Terres Touloises, comme Manoncourt-en-Woëvre, Noviant-aux-Prés ou bien Grosrouvres. On rencontre dans la ville de Charmes-la-Côte une population peu âgée. Si les habitants répertorient 25,84 % d'individus entre 55 et 64 ans, la majorité des habitants a entre 25 et 54 ans. Les résidents issus de l'immigration sont peu nombreux à Charmes-la-Côte, on y répertorie 2,71 % de la population.

Activité, logement, revenus… Quel est le niveau de vie à Charmes-la-Côte ?

Les chiffres du travail sont un parfait indicateur du niveau de vie des habitants de Charmes-la-Côte. Les employés et professions intermédiaires sont très présents au sein de la population en activité de Charmes-la-Côte (61,76 %). Plus généralement, les Carpéniens actifs, qui sont au nombre de 168, représentent 50,30 % des résidents de la ville. Moins de 11 % des Carpéniens en âge de travailler sont en demande d'emploi. Une majeure partie de ces habitants au chômage sont des hommes.
Les Carpéniens touchent un revenu similaire à la moyenne nationale (plus de 20 000 € par an en France en 2014, versus 20 720 € par an à Charmes-la-Côte en 2016).
Pour enrichir cet examen du niveau de vie carpénien, il se révèle intéressant de regarder les données du marché immobilier. Les Carpéniens s'avèrent environ 3 % à être locataires de maison non HLM de 6 pièces et plus de 2 % d'une maison non HLM de 4 pièces. Un peu plus de 22 % des Carpéniens sont propriétaires d'une maison de 5 pièces tandis qu'ils sont 36 % à avoir investi dans une maison de 6 pièces.

Niveau établissements scolaires, hôpitaux et cadre... Fait-il bon vivre à Charmes-la-Côte ?

La qualité de vie dans une ville s'estime, notamment, au nombre d'équipements et infrastructures proposés à la population. Ceux-ci manquent un peu à Charmes-la-Côte. On peut dire qu'un assez grand nombre de familles peuplent la ville quand on sait qu'il y a 66 enfants âgés de 0 à 15 ans sur le total des résidents.
Savoir à quel point un territoire est pollué apporte une indication importante sur la qualité de vie sur place. Comment s'informer sur la qualité de l'eau ? Grâce à L'observatoire national de l'eau, vous saurez qu'à Charmes-la-Côte, l'eau est conforme à 100 % sur deux plans : le plan microbiologique ​ ainsi que le plan physico-chimique.