← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Le Mesnil-Garnier

Résumé du premier tour

Les habitants du Mesnil-Garnier ont été invités à voter le 15 mars 2020 pour les municipales. 67,26 % des électeurs se sont exprimés au 1er tour des élections municipales, par rapport à 80,33 % en 2014. On observe de ce fait une baisse de -13,07 points du taux de participation. Dans le département de la Manche, la participation a baissé en comparaison avec le scrutin précédent (72,90 % contre 54,72 % cette année).

Si un candidat parvient à rassembler plus de la moitié des voix et au moins le quart des inscrits, une place au conseil municipal l'attend.

Quels candidats les citoyens du Mesnil-Garnier ont-ils préférés lors du 1er tour des élections municipales 2020 ?

Au Mesnil-Garnier (50), l'ensemble des sièges du conseil - soit 11 au total - a donc déjà été octroyé dès le premier tour des élections municipales 2020. C'est Sylvie Lemoine qui se hisse en tête à la suite du 1er tour des municipales : elle récolte 80,18 % des suffrages. 74,77 % des électeurs ont décidé de soutenir Eric Cizeau et Béatrice Grandin. De nouveaux membres du conseil municipal ont réalisé un score assez élevé : Alain Capitaine (73,87 %), Philippe Houdin (70,27 %), Harold Horel (69,36 %), Romain Rozenbajgier (69,36 %), Noël Lefèvre (66,66 %), Nelly Chardron-Ybert (64,86 %), Emilie Hédouin (63,96 %) et Hubert Briard (62,16 %).

Suite à l'élection des conseillers municipaux, ceux-ci sont priés d'élire le futur maire parmi eux.

Résultats du premier tour - Le Mesnil-Garnier

Abstention : 32.74% Participation : 67.26%

Résultats détaillés du tour 1

  • Sylvie LEMOINE, 80.18%



    Sylvie LEMOINE

    80.18 %

    89 votes

  • Eric CIZEAU, 74.77%



    Eric CIZEAU

    74.77 %

    83 votes

  • Béatrice GRANDIN, 74.77%



    Béatrice GRANDIN

    74.77 %

    83 votes

  • Alain CAPITAINE, 73.87%



    Alain CAPITAINE

    73.87 %

    82 votes

  • Philippe HOUDIN, 70.27%



    Philippe HOUDIN

    70.27 %

    78 votes

  • Harold HOREL, 69.36%



    Harold HOREL

    69.36 %

    77 votes

  • Romain ROZENBAJGIER, 69.36%



    Romain ROZENBAJGIER

    69.36 %

    77 votes

  • Noël LEFÈVRE, 66.66%



    Noël LEFÈVRE

    66.66 %

    74 votes

  • Nelly CHARDRON-YBERT, 64.86%



    Nelly CHARDRON-YBERT

    64.86 %

    72 votes

  • Emilie HÉDOUIN, 63.96%



    Emilie HÉDOUIN

    63.96 %

    71 votes

  • Hubert BRIARD, 62.16%



    Hubert BRIARD

    62.16 %

    69 votes

  • Marcelline MARIE, 31.53%



    Marcelline MARIE

    31.53 %

    35 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 232 habitants
  • 168 inscrits
  • Votants113 inscrits 67.26%
  • Abstentionnistes55 inscrits 32.74%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Article à la une des élections

Régionales : les procurations seront en partie numérisées pour les prochaines élections, annonce le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Le Mesnil-Garnier : le contexte politique des élections municipales

Le renouvellement des conseillers municipaux dans les communes françaises se fera lors des élections des 15 mars et 22 mars 2020. Le vote pour les communes de moins de 1 000 habitants suit des règles spécifiques. En effet, les électeurs ne votent pas pour une liste, mais pour des candidats, parmi ceux ayant soumis leur candidature auparavant.

Voici les candidats attendus au Mesnil-Garnier pour les élections municipales 2020

Pour le premier tour des élections municipales 2020, les citoyens auront le choix entre les candidats suivants. Hubert Briard a déposé sa candidature. Ce dernier s'était présenté aux élections municipales 2014 et avait ainsi emporté un siège au conseil municipal. Autres choix possibles pour les électeurs : Alain Capitaine, Nelly Chardron-Ybert, Eric Cizeau, Béatrice Grandin, Emilie Hédouin, Harold Horel, Philippe Houdin, Noël Lefèvre, Sylvie Lemoine, Marcelline Marie et Romain Rozenbajgier.

Afin d'être élus au moment du premier tour, les candidats sont obligés de remporter une majorité absolue, mais ils doivent également avoir obtenu au moins le quart des voix des habitants enregistrés sur les listes. Dans le cas où un second tour est nécessaire, la condition pour être élu, et pour se voir attribuer l'un des 11 sièges à pourvoir, est d'atteindre une majorité relative.

Le Mesnil-Garnier : quels sont les enjeux des Municipales ?

Les 15 et 22 mars 2020 se dérouleront les élections municipales 2020 ! L'opportunité pour les résidents du Mesnil-Garnier de désigner un nouveau conseil municipal. Pour être en mesure de se rendre au bureau de vote, il va falloir être majeur, inscrit sur les listes électorales, français ou ressortissant de l'Union européenne, ainsi que vivre ou payer ses impôts dans la commune concernée.

Bilan de 2014, année des dernières Municipales

Qu'est-ce qu'un scrutin plurinominal avec panachage, qui s'applique aux villes de moins de 1000 habitants pour ces municipales ? C'est un système où les électeurs votent pour plusieurs candidats en même temps et peuvent même choisir des membres de deux listes différentes.
Dans la commune du Mesnil-Garnier, les habitants ont voté le 23 mars 2014 afin d'élire 11 membres du conseil municipal, dès le soir du premier tour. Ayant pour fonction de diriger les Mesnil-Garnierais, Sylvie Lemoine et Vincent Lamy pouvaient s'appuyer sur Annick Villain, Hubert Briard, Daniel Vimond, Alain Capitaine mais aussi Noël Lefevre et Sandrine Fautrat, à leurs côtés.
D'assez nombreux électeurs sont allés voter (114 d'entre eux pour 183 inscrits). En comparant ce taux de participation à celui des élections municipales de 2008, qui a atteint 82,97 %, on remarque une forte baisse.

Une tendance identique s'est-elle établie lors de la dernière élection ?

Les Présidentielles, qui se sont déroulées en 2017, comptent parmi les scrutins qui ont eu lieu depuis les précédentes élections municipales. Au Mesnil-Garnier, les citoyens de la commune ont voté lors du premier tour des élections présidentielles, en 2017, et leur choix a été différent de ce qui a été enregistré à l'échelle du pays.
Les élections du premier tour permettent d'établir les résultats qui suivent : 26,17 % pour François Fillon (Les Républicains), 22,15 % pour Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) et, derrière dans les scores, 17,45 % pour Emmanuel Macron (En marche !). Au deuxième tour, finalement, c'est Emmanuel Macron qui est sorti majoritaire (55,83 %). Lors du second tour des élections présidentielles de 2012, la participation au Mesnil-Garnier était de 88,72 %, alors qu'elle affichait 78,77 % en 2017 avec 141 électeurs. On note donc une baisse différente de la variation observée au niveau national (-5,8 points).
Les résultats des Européennes de 2019 ont avantagé La République en Marche avec Renaissance (20,59 %), ainsi qu'en particulier Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) (23,53 %).

Quelques informations sur Le Mesnil-Garnier

Le conseil municipal du Mesnil-Garnier, qui sera élu lors des élections municipales des 15 et 22 mars prochains, devra considérer le contexte socio-économique local (écologie, accès aux soins, mobilité...).

Portrait des habitants du Mesnil-Garnier

228 personnes vivent dans la ville du Mesnil-Garnier. C'est un petit village de la Manche. Plusieurs villes sont reliées au Mesnil-Garnier depuis la création de la Communauté de Communes Coutances Mer et Bocage, comme Notre-Dame-de-Cenilly, Ouville ou également Cerisy-la-Salle. Les résidents mesnil-garnierais sont peu âgés : la majorité des habitants a entre 25 et 54 ans alors que 26,09 % ont entre 55 et 64 ans. La ville du Mesnil-Garnier se révèle assez multiculturelle. 7,52 % de sa population sont immigrés.

Comment pourrait-on définir le niveau de vie sur la ville du Mesnil-Garnier ?

Voici des statistiques sur le marché du travail au Mesnil-Garnier. 58,33 % des Mesnil-Garnierais sont des ouvriers et professions intermédiaires. La ville connaît un taux d'emploi de 47,79 %, recensant plus de 107 actifs. Moins de 10 % des habitants mesnil-garnierais en âge de travailler sont en demande d'emploi. Les femmes constituent plus de la moitié des demandeurs d'emploi.
Les Mesnil-Garnierais perçoivent un revenu plus faible que la moyenne nationale (20 000 € par an en France en 2014, contre 17 308 € par an au Mesnil-Garnier en 2016).
On tend à penser qu'une ville est riche lorsque ses résidents sont, principalement, propriétaires d'une grande maison. Qu'en est-il au Mesnil-Garnier ? Au niveau de la location, on constate que les Mesnil-Garnierais louent plus généralement les maisons non HLM de 4 pièces ainsi que les maisons non HLM de 5 pièces. Ils sont 6 % à louer le premier type d'habitation et 6 % le second. Les résidents s'avèrent presque 25 % à posséder une maison de 4 pièces et 27 % une maison de 5 pièces.

Établissements scolaires, hôpitaux, cadre … Fait-il bon vivre au Mesnil-Garnier ?

Dans cette ville, les équipements (hôpitaux, gares, écoles...) manquent un peu. Il y a 35 enfants ayant l'âge d'aller à l'école dans la ville, il y a donc un assez grand nombre de familles (par rapport au nombre total d'habitants).