← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Salles

Résumé du premier tour

Les habitants de Salles se sont rendus aux urnes le 15 mars 2020 pour les municipales. Le 1er tour des élections municipales a rassemblé 55,02 % des citoyens cette année. En 2014, ils étaient 72,77 % à s'être rendus aux bureaux de vote (baisse de -17,75 points). On remarque que la participation dans le département du Lot-et-Garonne a baissé, en comparaison avec la dernière élection (77,66 % contre 60,49 % cette année).

Avec plus de 50 % des voix exprimées et 25 % des votes des inscrits, un candidat est élu de manière automatique au conseil municipal.

À Salles, quels candidats sont en tête au 1er tour des élections municipales 2020 ?

L'ensemble des sièges du conseil municipal (11) a été alloué dès le 1er tour des élections municipales 2020 à Salles (47). Résultats du premier tour des élections municipales : Bruno Benetton arrive premier avec 95,93 % des suffrages. Adeline Orlando Lagies obtient l'adhésion de 95,12 % des votants. En récoltant 94,30 % des suffrages, Sylvie Rabot-Vaccari gagne la troisième place. Les votes exprimés ont favorisé, en complément, Janik Cazette (93,49 %), Jean-Louis Baras (92,68 %), Pascal Termignon (91,86 %), Jean-Guy Cabanes (91,05 %), Catherine Zacchia (91,05 %), Déborah Porche-Padini (90,24 %), Jean-Claude Vaccari (89,43 %) et Nathalie Fort (88,61 %).

Dans ce hameau, les bulletins blancs constituent 0,79 % et les votes invalides 1,59 % des suffrages.

Maintenant, les membres du conseil municipal vont eux-mêmes choisir le maire parmi eux.

Résultats du premier tour - Salles

Abstention : 44.98% Participation : 55.02%

Résultats détaillés du tour 1

  • Bruno BENETTON, 95.93%



    Bruno BENETTON

    95.93 %

    118 votes

  • Adeline ORLANDO LAGIES, 95.12%



    Adeline ORLANDO LAGIES

    95.12 %

    117 votes

  • Sylvie RABOT-VACCARI, 94.3%



    Sylvie RABOT-VACCARI

    94.3 %

    116 votes

  • Janik CAZETTE, 93.49%



    Janik CAZETTE

    93.49 %

    115 votes

  • Jean-Louis BARAS, 92.68%



    Jean-Louis BARAS

    92.68 %

    114 votes

  • Pascal TERMIGNON, 91.86%



    Pascal TERMIGNON

    91.86 %

    113 votes

  • Jean-Guy CABANES, 91.05%



    Jean-Guy CABANES

    91.05 %

    112 votes

  • Catherine ZACCHIA, 91.05%



    Catherine ZACCHIA

    91.05 %

    112 votes

  • Déborah PORCHE-PADINI, 90.24%



    Déborah PORCHE-PADINI

    90.24 %

    111 votes

  • Jean-Claude VACCARI, 89.43%



    Jean-Claude VACCARI

    89.43 %

    110 votes

  • Nathalie FORT, 88.61%



    Nathalie FORT

    88.61 %

    109 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 309 habitants
  • 229 inscrits
  • Votants126 inscrits 55.02%
  • Abstentionnistes103 inscrits 44.98%
  • Votes blancs1 inscrits 0.79%

Article à la une des élections

TRIBUNE. Élections : l'appel de 150 signataires à un #MeToo des territoires pour écarter les candidats auteurs de violences faites aux femmes

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Salles : le contexte politique des élections municipales

Lors des élections des 15 mars et 22 mars 2020, les communes françaises seront invitées à élire leurs nouveaux conseillers municipaux. Vous habitez dans une commune de moins de 1 000 habitants, alors vous aurez la possibilité de voter directement pour un ou plusieurs candidats et non une liste constituée.

Qui allons-nous retrouver à Salles, pour les Municipales 2020 ?

Lors du premier tour des élections municipales 2020, les électeurs pourront choisir entre les candidats qui suivent. La mairie de Salles verra éventuellement son maire Janik Cazette se faire réélire. Jean-Louis Baras se présente comme candidat. Il s'était d'ores et déjà présenté au moment des municipales 2014 et avait décroché une place au conseil municipal. S'ajoutent aussi les candidatures de Bruno Benetton, Jean-Guy Cabanes, Nathalie Fort, Adeline Orlando Lagies, Déborah Porche-Padini, Sylvie Rabot-Vaccari, Pascal Termignon, Jean-Claude Vaccari et Catherine Zacchia.

Il faut rappeler qu'il est nécessaire, pour être élu au premier tour, d'avoir atteint une majorité absolue et d'avoir eu les votes de plus du quart des habitants inscrits sur les listes électorales. Dans l'hypothèse d'un second tour, pour pouvoir être élus et accéder à l'un des 11 sièges à pourvoir, les candidats devront avoir obtenu une majorité relative.

Salles : quels sont les enjeux des Municipales ?

Dans le cadre des élections municipales 2020, le conseil municipal sera désigné, les 15 et 22 mars 2020, par les résidents de la commune de Salles. Pour information, plusieurs conditions doivent être réunies pour participer à ce vote. En plus d'être majeur et inscrit sur les listes électorales, on doit être français ou ressortissant de l'UE et résider ou s'acquitter de ses impôts dans la municipalité du vote.

Zoom sur la période des élections municipales 2014

Il existe un système électoral spécifique lors des municipales pour les villes de moins de 1000 habitants. De fait, les électeurs votent pour plusieurs candidats à la fois et peuvent même choisir des membres de deux listes différentes. Il s'agit donc d'un scrutin plurinominal avec panachage.
Dès le soir du premier tour, le 23 mars 2014, ont été élus 11 membres du conseil municipal de la commune de Salles. Les Sallois s'étaient servis de cette élection pour charger Thérésa White et Jean-Luc Eveillard de les diriger. Ces derniers étaient épaulés par Nathalie Fort, Jean-Louis Baras, Bruno Benetton, Jean-Claude Vaccari mais aussi Catherine Zacchia et Lucette Sevellec.
D'assez nombreux électeurs se sont déplacés aux urnes : 163 sur les 224 inscrits ont déposé un bulletin de vote. Ceci indique une forte baisse du taux de participation lorsqu'on le rapporte aux dernières Municipales de 2008 où il affichait 76,58 %.

La même tendance s'est-elle distinguée durant les précédents scrutins ?

En 2017 se sont déroulées les Présidentielles, parmi plusieurs élections que l'on recense depuis les dernières Municipales. Au premier tour, les scores à Salles étaient différents de ceux recensés au niveau national.
Les deux résultats qui se sont distingués au premier tour ont été ceux de Marine Le Pen (Front national) et de Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) : 28,65 % et 19,46 % des suffrages. Emmanuel Macron (En marche !) se situait derrière, avec 18,38 % des votes. Au deuxième tour, Marine Le Pen est arrivée en tête avec 50,56 % des voix des habitants de Salles. Lorsqu'on compare la participation au second tour de 2012 à celle des dernières élections présidentielles au niveau national, on remarque une baisse de -5,8 points, tendance différente de celle relevée à Salles. En effet, 84,68 % des Sallois ont voté au second tour des dernières élections présidentielles, alors qu'ils étaient 85,84 % en 2012.
Totalisant 30,71 % des votes, la liste Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) s'est démarquée lors des Européennes de 2019, suivie de La République en Marche avec Renaissance avec un résultat de 16,43 %.

Quelques informations sur Salles

Écologie, mobilité, accès aux soins... tels sont les principaux objectifs socio-économiques au centre des élections municipales des 15 et 22 mars 2020 à Salles.

Quelles sont les caractéristiques des résidents de la ville de Salles ?

Salles est une commune du Lot-et-Garonne abritant 293 résidents. On retrouve dans la Communauté de Communes des Bastides en Haut-Agenais Périgord, avec Salles, les villes de Cancon, Saint-Martin-de-Villeréal ou bien Montagnac-sur-Lède. La majorité de la population a entre 25 et 54 ans et 28,98 % ont entre 55 et 64 ans. La population est donc peu âgée. Les chiffres de l'immigration à Salles sont assez élevés, avec 10,85 % d'immigrés.

Revenus, emploi, logement ... Est-il possible d'associer Salles à un niveau de vie confortable ?

Le marché de l'emploi se retrouve dans les chiffres qui suivent. Voici le taux d'emploi des Sallois : près de 120 habitants travaillent, c'est-à-dire 41,69 % de la population. Les professions intermédiaires et agriculteurs exploitants constituent 59,26 % des actifs. 8 % des habitants sallois déclarent toucher le chômage. Au sein de ces personnes, une majeure partie sont des femmes.
Le revenu moyen en France atteignait 20 000 € en 2014. À Salles, en 2016, les habitants ont justifié d'un revenu médian de 19 195 €.
Le niveau de vie d'une ville se mesure également en fonction du type de logement le plus occupé et du statut d'occupation le plus présent. Niveau location, on répertorie plus de 3 % de maisons non HLM de 4 pièces et plus de 2 % de maisons non HLM de 5 pièces qui sont habitées par des locataires. Un peu plus du quart des Sallois sont propriétaires d'une maison de 5 pièces tandis qu'ils s'avèrent un peu moins de 30 % à avoir investi dans une maison de 6 pièces.

Comment savoir si Salles propose une bonne qualité de vie ?

Il y a une raison pour laquelle les stratégies urbaines se concentrent principalement sur les équipements de la ville : en satisfaisant les attentes des habitants, elles garantissent la qualité de vie dans leur commune. On peut constater qu'à Salles les infrastructures manquent un peu. On compte 38 enfants de 0 à 15 ans, soit peu de familles (par rapport au nombre total d'habitants), pour 1 crèche dans la commune.
Si vous êtes sensible à la pollution, tenez-vous au courant des indices de qualité de l'air ou de l'eau dans votre ville. La qualité de l'eau est-elle conforme ? Oui, à 100 %​, tant sur le plan microbiologique ​ que physico-chimique​. Vous pouvez le regarder vous-même avec L'observatoire national de l'eau.