Résumé de l'élection

Les électeurs de la ville de Salans sont allés voter le 15 mars 2020 pour les élections municipales. Les citoyens se sont peu déplacés pour aller voter. En effet, 45,31 % d'entre eux se sont rendus aux urnes, un état de fait qui pourrait notamment être lié à l'épidémie de coronavirus. Le taux de participation dans le département du Jura a baissé en comparaison avec l'élection précédente. Il était de 77,59 %, contre 65,18 % cette année.

Si un candidat parvient à rassembler plus de la moitié des votes et au moins 25 % des inscrits, une place au conseil municipal l'attend.

Salans : quels sont les scores du 1er tour des élections municipales 2020 ?

À Salans (39), les 15 sièges du conseil ont donc déjà été emportés dès le 1er tour des élections municipales 2020. En tête du 1er tour des municipales, Adrien Dupuis récolte 97,76 % des voix. 97,32 % des électeurs ont fait le choix d'appuyer Florian Bailly-Maitre. Après le scrutin, on retrouve Jérôme Chevallier, Ghislain Cheviet, Yves Coincenot et Christiane Girardot en troisième position du classement de ce premier tour : ils ont comptabilisé 96,42 % des suffrages. Carine Camburet (95,98 %), Patrick Migard (95,98 %), Jennifer Courtois (95,08 %), Philippe Smagghe (94,19 %), Marie-Françoise Garitan (87,94 %), Annie Guillemin (86,60 %), Philippe Hégo (83,48 %), Michel Rolland (83,48 %) et Alexandre Bole (77,67 %) remportent aussi leur siège de conseiller municipal, avec un résultat élevé.

En ce qui concerne les bulletins de vote, plusieurs étaient blancs (0,43 %). Certains habitants de cette commune ont également mis des bulletins nuls dans les urnes (3,02 %).

Place désormais à la nomination du maire parmi les membres du conseil municipal qui l'élisent eux-mêmes.

Résultats Salans

Abstention : 54.69% Participation : 45.31%

Résultats détaillés du tour 1

  • 1, Adrien DUPUIS, , 97.76%, 219 votes

    Élu·e



    Adrien DUPUIS

    97.76 %

    219 votes

  • 2, Florian BAILLY-MAITRE, , 97.32%, 218 votes

    Élu·e



    Florian BAILLY-MAITRE

    97.32 %

    218 votes

  • 3, Jérôme CHEVALLIER, , 96.42%, 216 votes

    Élu·e



    Jérôme CHEVALLIER

    96.42 %

    216 votes

  • 4, Ghislain CHEVIET, , 96.42%, 216 votes

    Élu·e



    Ghislain CHEVIET

    96.42 %

    216 votes

  • 5, Yves COINCENOT, , 96.42%, 216 votes

    Élu·e



    Yves COINCENOT

    96.42 %

    216 votes

  • 6, Christiane GIRARDOT, , 96.42%, 216 votes

    Élu·e



    Christiane GIRARDOT

    96.42 %

    216 votes

  • 7, Carine CAMBURET, , 95.98%, 215 votes

    Élu·e



    Carine CAMBURET

    95.98 %

    215 votes

  • 8, Patrick MIGARD, , 95.98%, 215 votes

    Élu·e



    Patrick MIGARD

    95.98 %

    215 votes

  • 9, Jennifer COURTOIS, , 95.08%, 213 votes

    Élu·e



    Jennifer COURTOIS

    95.08 %

    213 votes

  • 10, Philippe SMAGGHE, , 94.19%, 211 votes

    Élu·e



    Philippe SMAGGHE

    94.19 %

    211 votes

  • 11, Marie-Françoise GARITAN, , 87.94%, 197 votes

    Élu·e



    Marie-Françoise GARITAN

    87.94 %

    197 votes

  • 12, Annie GUILLEMIN, , 86.6%, 194 votes

    Élu·e



    Annie GUILLEMIN

    86.6 %

    194 votes

  • 13, Philippe HÉGO, , 83.48%, 187 votes

    Élu·e



    Philippe HÉGO

    83.48 %

    187 votes

  • 14, Michel ROLLAND, , 83.48%, 187 votes

    Élu·e



    Michel ROLLAND

    83.48 %

    187 votes

  • 15, Alexandre BOLE, , 77.67%, 174 votes

    Élu·e



    Alexandre BOLE

    77.67 %

    174 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 571 habitants
  • 512 inscrits
  • Votants232 inscrits 45.31%
  • Abstentionnistes280 inscrits 54.69%
  • Votes blancs1 inscrits 0.43%

Municipales : 4 abstentionnistes sur 10 ne se sont pas rendus aux urnes à cause du coronavirus

39% des abstentionnistes de ce premier tour des élections municipales ne se sont pas rendus aux urnes en raison de l'épidémie de coronavirus, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Radio France, France Télévisions et les chaînes parlementaires publié ce dimanche soir.

Actualités locales sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Salans : le contexte politique des élections municipales

Les 15 et 22 mars 2020, les 591 habitants de Salans devront choisir les membres du conseil municipal de leur commune. Si, pour les communes de plus de 1 000 habitants, le scrutin de liste est la règle, ce n'est pas le cas pour les villes moins peuplées, qui fonctionnent quant à elles sur le principe du scrutin plurinominal, un système qui donne la possibilité aux citoyens de sélectionner directement des candidats parmi tous ceux qui se sont déclarés.

Quels candidats sont dans la course aux élections municipales 2020 pour Salans ?

Lors du premier tour des Municipales 2020, vous pourrez choisir entre les candidats qui suivent. Être réélu à la mairie de Salans est l'objectif de Philippe Smagghe, maire en fonction. La candidature de Florian Bailly-Maitre a été acceptée. À noter qu'en 2014, ce dernier avait obtenu un siège au conseil municipal. Alexandre Bole, Carine Camburet, Jérôme Chevallier, Ghislain Cheviet, Yves Coincenot, Jennifer Courtois, Adrien Dupuis, Marie-Françoise Garitan, Christiane Girardot, Annie Guillemin, Philippe Hégo, Patrick Migard et Michel Rolland seront également candidats aux prochaines élections.
À noter : afin d'être élus dès le premier tour, les candidats devront atteindre une majorité absolue, à condition que plus du quart des résidents inscrits sur les listes électorales aient voté pour eux. Pour être élus lors de l'éventuel second tour et prendre l'un des 15 sièges à pourvoir, ils devront remporter une majorité relative.

Salans : quels sont les enjeux des Municipales ?

Le conseil municipal sortant de Salans remet ses places en jeu pour les élections municipales 2020, qui se tiendront les 15 et 22 mars 2020. Comme dans le cas de toutes les élections en France, il faut être majeur pour participer. D'autres conditions sont requises par la loi. On doit s'acquitter de ses impôts ou résider dans la commune, figurer sur les listes électorales et être français ou ressortissant de l'Union européenne.

Quel était le paysage politique des précédentes élections municipales ?

Vous pouvez voter pour plusieurs candidats à la fois et par ailleurs pour des membres de deux listes différentes pendant ces élections municipales. C'est ce que l'on appelle un scrutin plurinominal avec panachage. Ce dernier ne s'applique qu'aux villes de moins de 1000 habitants.
23 mars 2014 : les citoyens de Salans avaient choisi 15 membres du conseil municipal dès le soir du premier tour. Alors que Florian Bailly-Maitre et Patrick Migard avaient emporté les voix des habitants de la commune pour les diriger, Marie-Françoise Garitan, Joseph Sanchez, Yves Coincenot, Stéphanie Drezet mais aussi Damien Lombardot et Annie Guillemin étaient à leurs côtés.
Peu de résidents ont fait le déplacement : sur 462 inscrits sur les listes, seuls 277 ont placé leur bulletin dans l'urne. Ce taux de participation (59,96 %) marque une forte baisse comparativement aux dernières Municipales, en 2008, où il était de 81,16 %.

La même tendance s'est-elle démarquée durant les précédentes élections ?

On note qu'il y a eu plusieurs scrutins depuis les Municipales, et que les dernières élections présidentielles datent de 2017. Retour en 2017 à Salans : les citoyens ont voté lors du premier tour des Présidentielles et les résultats ont été différents de ce qui a pu être observé dans l'ensemble du territoire.
Le premier tour a vu s'imposer Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) mais également Marine Le Pen (Front national) qui ont obtenu, respectivement, 25,44 % et 24,43 % des votes. Derrière, François Fillon (Les Républicains) a enregistré un score de 17,38 %. Les résidents de Salans ont donc désigné Emmanuel Macron au second tour (54,49 %). Au second tour, il y a eu 375 votants, ce qui correspond à 75,76 % des habitants de Salans. En 2012, ils étaient 84,21 % à se déplacer, soit une tendance différente de celle constatée dans le pays (-5,8 points).
Il y aura eu 21,12 % de votes pour Europe Écologie lors des Européennes de 2019, et 19,4 % pour la liste Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen).

Quelques informations sur Salans

Ces 15 et 22 mars prochains, les électeurs des petites et grandes villes sont appelés à désigner leurs nouveaux conseillers municipaux. Les scores lors des dépouillements pourront sans doute être expliqués au moyen des chiffres socio-économiques de la municipalité : accès aux soins, écologie, chômage... Quels seront les enjeux de ces élections municipales 2020 ?

Le profil des habitants de Salans

Salans se situe dans le Jura. 591 individus vivent dans ce village. Il faut noter que Montmirey-la-Ville, Gendrey ou bien Pagney sont rattachées à Salans, notamment par le biais de la Communauté de Communes Jura Nord. Les résidents sont peu âgés : la majorité des habitants a entre 25 et 54 ans tandis que 20,83 % ont entre 15 et 24 ans. Salans compte une part peu élevée d'immigrés : 1,03 % de sa population.

Comment pourrait-on caractériser le niveau de vie au sein de la ville de Salans ?

Les données qui suivent permettent de se faire une idée de l'emploi à Salans. Voici le taux d'emploi des habitants de la commune : plus de 277 habitants travaillent, soit 48,10 % de la population. Les professions intermédiaires et ouvriers constituent 57,89 % des actifs. Si 7 % de la population en âge de travailler reste au chômage, une majeure partie sont des hommes.
Globalement, le niveau de vie des habitants de la commune est plus élevé que la moyenne de la France. En 2014, le revenu médian s'élevait à 20 000 €. À Salans, il était de 23 393 € par an au cours de l'année 2016.
Outre les chiffres de l'emploi, ceux de l'immobilier vous informeront également sur le niveau de vie des habitants de la commune. Les habitants de la commune et la location : ils s'avèrent moins de 4 % à être locataires d'un appartement non HLM de 3 pièces et environ 2 % d'une maison HLM de 4 pièces. Qu'achètent les résidents dans votre commune ? Les ménages sont un peu moins du quart à être propriétaires d'une maison de 4 pièces et 32 % d'une maison de 5 pièces.

Salans et qualité de vie vont-ils de pair ?

Les infrastructures à destination des habitants de la commune (hôpitaux, gares, écoles...) manquent un peu. Il y a 113 enfants en âge d'aller à l'école dans la ville, il y a donc un assez grand nombre de familles (par rapport au nombre total d'habitants).
Les indices de qualité de l'air ou de l'eau fournissent une bonne idée de la pollution ambiante dans une ville. Selon L'observatoire national de l'eau, l'eau à Salans se révèle conforme à 100 % tant sur le plan microbiologique ​que physico-chimique​.