← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Ardon

Résumé du premier tour

Les élections municipales se sont déroulées le 15 mars 2020 à Ardon. 69,23 % des citoyens se sont rendus aux urnes lors du 1er tour des municipales. En comparaison avec 2014 où ils étaient 81 %, on constate une baisse de -11,77 points du taux de participation. La participation des résidents du Jura a baissé par rapport à celle de l'élection précédente (77,59 % contre 65,18 % cette année).

Tout candidat qui se présente à l'élection ne peut pas obtenir le statut de conseiller municipal. On doit ainsi obtenir plus de 50 % des votes exprimés et au moins 25 % des voix des inscrits.

Ardon : quels sont les scores du premier tour des municipales 2020 ?

À Ardon (39), l'ensemble des 11 sièges à pourvoir a donc déjà été octroyé dès le 1er tour des élections municipales 2020. La commune a vu Michel Dole sortir victorieux du 1er tour des élections municipales avec 90,32 % des suffrages. Marie-Claude Cuynet a pu miser sur l'appui de 88,70 % des votants. En troisième place, ce sont Dominique Levôtre et Clément Malin qui ont emporté 85,48 %. Les autres candidats élus au conseil ont effectué un chiffre élevé, s'assurant donc le soutien des électeurs : Christian Chevassu (82,25 %), Roland Pernot (80,64 %), Jean-Pierre Ecoiffier (79,03 %), Guy Latislaw (77,41 %), Yves Zali (75,80 %), Chantal Martin (70,96 %) et Jean-Eric Rouast (58,06 %).

Puisque les nouveaux conseillers municipaux ont été choisis, il est maintenant l'heure pour eux d'élire qui, parmi eux, deviendra maire.

Résultats du premier tour - Ardon

Abstention : 30.77% Participation : 69.23%

Résultats détaillés du tour 1

  • Michel DOLE, 90.32%



    Michel DOLE

    90.32 %

    56 votes

  • Marie-Claude CUYNET, 88.7%



    Marie-Claude CUYNET

    88.7 %

    55 votes

  • Dominique LEVÔTRE, 85.48%



    Dominique LEVÔTRE

    85.48 %

    53 votes

  • Clément MALIN, 85.48%



    Clément MALIN

    85.48 %

    53 votes

  • Christian CHEVASSU, 82.25%



    Christian CHEVASSU

    82.25 %

    51 votes

  • Roland PERNOT, 80.64%



    Roland PERNOT

    80.64 %

    50 votes

  • Jean-Pierre ECOIFFIER, 79.03%



    Jean-Pierre ECOIFFIER

    79.03 %

    49 votes

  • Guy LATISLAW, 77.41%



    Guy LATISLAW

    77.41 %

    48 votes

  • Yves ZALI, 75.8%



    Yves ZALI

    75.8 %

    47 votes

  • Chantal MARTIN, 70.96%



    Chantal MARTIN

    70.96 %

    44 votes

  • Jean-Eric ROUAST, 58.06%



    Jean-Eric ROUAST

    58.06 %

    36 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Résultats affichés : 5 premiers

Détails de la participation

  • 135 habitants
  • 91 inscrits
  • Votants63 inscrits 69.23%
  • Abstentionnistes28 inscrits 30.77%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Article à la une des élections

Présidentielle de 2022 : les partis, en désamour... mais incontournables

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Ardon : le contexte politique des élections municipales

En mars 2020, les communes françaises effectueront le renouvellement de leur conseil municipal, à l'issue des élections programmées les 15 mars et 22 mars prochains. Les électeurs des communes n'excédant pas 1 000 habitants votent non pas pour une liste, mais directement pour les candidats ayant auparavant déposé leur candidature.

Élections municipales 2020 à Ardon : quels candidats seront au rendez-vous ?

Lors du premier tour des Municipales 2020, les citoyens pourront choisir entre les candidats qui suivent. Chantal Martin, qui dirige actuellement la ville d'Ardon, se représente aux élections. La candidature de Christian Chevassu a été validée. À noter qu'en 2014, ce dernier avait obtenu un siège au conseil municipal. Marie-Claude Cuynet, Michel Dole, Jean-Pierre Ecoiffier, Guy Latislaw, Dominique Levôtre, Clément Malin, Roland Pernot, Jean-Eric Rouast et Yves Zali seront aussi candidats aux prochaines élections.

Il est important de rappeler que si le candidat remporte une majorité absolue et si plus du quart des habitants inscrits sur les listes électorales lui ont octroyé leur voix, il peut être désigné au premier tour. Dans l'éventualité d'un second tour, il sera élu et pourra accéder à l'un des 11 sièges à pourvoir s'il atteint une majorité relative.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à Ardon ?

Ce sont les 15 et 22 mars 2020 que les résidents d'Ardon voteront pour les élections municipales 2020 et, donc, pour désigner leur nouveau conseil municipal. Seules les personnes françaises ou membres de l'UE pourront voter dans le cadre de ces élections. Il faudra de plus payer ses impôts ou résider dans la commune, et être inscrit sur les listes électorales. Pour ce faire, on doit avoir plus de 18 ans.

Point sur les Municipales 2014

En quoi consiste un scrutin plurinominal avec panachage ? Il s'agit d'un scrutin qui s'applique aux élections municipales, dans le cas des villes de moins de 1000 habitants. Cela veut dire que les électeurs votent pour plusieurs candidats en même temps et peuvent d'ailleurs choisir des membres de deux listes différentes.
Ardon : le 23 mars 2014, dès le soir du premier tour, les citoyens avaient élu 11 membres du conseil municipal de la ville. Pour les diriger, les Ardonais s'étaient fiés à Dominique Levôtre, Françoise Zali et Guy Latislaw. Ils étaient assistés par Jean-Pierre Ecoiffier, Jean-Louis Combette, René Braud, Michel Dole mais aussi Pascal Fumey et Chantal Martin.
De nombreux électeurs se sont déplacés aux urnes : 81 sur les 100 inscrits ont déposé un bulletin de vote. Ceci indique une baisse du taux de participation si on le rapporte aux précédentes Municipales de 2008 où il affichait 83,81 %.

Observe-t-on la même tendance dans les scores d'autres élections ?

Il y a eu plusieurs types de scrutin depuis les élections municipales, notamment les Présidentielles qui se sont déroulées en 2017. Si l'on analyse les résultats du premier tour des Présidentielles de 2017 sur la commune d'Ardon, il s'avère qu'ils sont très similaires à ce qui a été enregistré au niveau national.
Le scrutin du premier tour a privilégié Emmanuel Macron (En marche !) de même que François Fillon (Républicains) : ils ont obtenu respectivement 36,25 % et 27,5 % des votes, devant Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) qui a emporté un résultat de 15 %. Les résidents d'Ardon ont été une majorité (80 %) à voter pour Emmanuel Macron. Au second tour, il y a eu 77 votants, ce qui représente 90,59 % des habitants d'Ardon. En 2012, ils étaient 86,73 % à se déplacer, soit une tendance différente de celle constatée dans le pays (-5,8 points).
Renaissance (soutenue par La République en Marche) d'un côté, et Europe Écologie de l'autre avaient respectivement obtenu 26,79 % et 16,07 % des voix lors des Européennes 2019.

Ardon : les informations clefs

Immigration, santé, scolarisation, chômage... tels sont les chiffres dont l'étude permet de comprendre l'environnement d'une municipalité, la veille de l'élection municipale.

Quelques mots sur le profil des résidents d'Ardon

C'est un hameau du Jura où vivent 115 individus. On notera qu'aux côtés de ce petit village, Le Latet, Bief-du-Fourg ou également Crotenay font partie des villes qui entrent dans la composition de la Communauté de Communes Champagnole Nozeroy Jura. Les Ardonais demeurent peu âgés globalement : la majorité des résidents a entre 25 et 54 ans et 41,54 % des personnes entre 55 et 64 ans. Ardon accueille une part peu significative d'immigrés : 3,48 % de sa population.

Emploi, logement et revenus : proposent-ils un niveau de vie confortable à Ardon ?

Les données suivantes aident à se faire une idée de l'emploi à Ardon. Les travailleurs ardonais représentent 40 % de la population. Près de 46 habitants travaillent. Concernant les catégories, 80 % de cette population sont des cadres et professions intellectuelles supérieures et ouvriers. D'un point de vue statistique, les hommes sont moins actifs dans l'agglomération ardonaise. Effectivement, 8 % de la population est au chômage et plus de la moitié sont des hommes.
La commune d'Ardon est similaire à la France concernant le niveau de vie. Les Ardonais ont en moyenne perçu 20 646 € par an en 2016 et la moyenne française était d'environ 20 000 € en 2014.
Les chiffres de l'immobilier ardonais sont assez révélateurs, comme vous pouvez le constater. Les Ardonais se révèlent pour environ 2 % locataires d'une maison non HLM de 3 pièces et pour moins de 2 % d'un appartement non HLM de 4 pièces. Plus de 21 % des foyers s'avèrent propriétaires d'une maison de 5 pièces tandis qu'ils sont 38 % à l'être d'une maison de 4 pièces.

Peut-on considérer Ardon comme une ville où il fait bon vivre ?

Si on s'intéresse à la qualité de vie des habitants, un bon indicateur reste la quantité d'équipements (écoles, hôpitaux, gares...) disponibles. À Ardon, ils manquent un peu pour combler les résidents. On recense 18 enfants, âgés de 0 à 15 ans, dans la ville d'Ardon.
Outre les infrastructures à disposition, vous aurez à cœur de connaître l'hypothétique pollution affichée aux alentours. Que penser de la qualité de l'eau ? Elle se révèle conforme à 100 % sur deux plans : niveau microbiologique ​et niveau physico-chimique. Vérifiez les données de L'observatoire national de l'eau pour en savoir plus.