← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : La Rosière

Résumé du premier tour

Ce 15 mars 2020, les habitants de La Rosière étaient appelés à voter pour les élections municipales. 70 % des électeurs sont allés aux bureaux de vote, contre 96,23 % au scrutin de 2014 (baisse de -26,23 points). La participation dans le département de la Haute-Saône a baissé par rapport à la précédente élection : 79,63 % contre 66,86 % cette année.

Un siège au conseil municipal est attribué de façon automatique à un candidat s'il a atteint le score suivant : au moins la moitié des suffrages et plus du quart des votes des inscrits.

À La Rosière, qui est en pole position au 1er tour des élections municipales 2020 ?

L'ensemble des 7 sièges du conseil a donc déjà été octroyé dès le 1er tour des élections municipales 2020 à La Rosière (70). Les résidents ont élu Alexandre Chevalier lors du premier tour des élections municipales : il arrive en tête avec 91,80 % des voix. On observe que 90,16 % des électeurs appuient François Mange. Romain Milliotte a rassemblé 88,52 % des votes à l'issue du premier tour. Emilie Lamboley (85,24 %), Sonny Brodelle (80,32 %), André Daval (78,68 %) et Marie-Noëlle Gavoille (78,68 %) ont réussi à fédérer les citoyens, comme en témoigne leur score élevé.

Le ou la prochain(e) maire va désormais être choisi(e) par les nouveaux conseillers municipaux et dans leurs rangs.

Résultats du premier tour - La Rosière

Abstention : 30% Participation : 70%

Résultats détaillés du tour 1

  • Alexandre CHEVALIER, 91.8%



    Alexandre CHEVALIER

    91.8 %

    56 votes

  • François MANGE, 90.16%



    François MANGE

    90.16 %

    55 votes

  • Romain MILLIOTTE, 88.52%



    Romain MILLIOTTE

    88.52 %

    54 votes

  • Emilie LAMBOLEY, 85.24%



    Emilie LAMBOLEY

    85.24 %

    52 votes

  • Sonny BRODELLE, 80.32%



    Sonny BRODELLE

    80.32 %

    49 votes

  • André DAVAL, 78.68%



    André DAVAL

    78.68 %

    48 votes

  • Marie-Noëlle GAVOILLE, 78.68%



    Marie-Noëlle GAVOILLE

    78.68 %

    48 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 81 habitants
  • 90 inscrits
  • Votants63 inscrits 70%
  • Abstentionnistes27 inscrits 30%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Article à la une des élections

Municipales : en Loire-Atlantique, une élection annulée à cause de l’abstention

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

La Rosière : le contexte politique des élections municipales

Avec les élections des 15 mars et 22 mars 2020, le conseil municipal des communes françaises va être renouvelé. Dans les communes de moins de 1 000 habitants, il s'agira d'élire non pas une liste, contrairement aux villes plus peuplées, mais directement des candidats parmi ceux ayant soumis leur candidature.

Voici les candidats annoncés à La Rosière pour les élections municipales 2020

Pour le premier tour des élections municipales 2020, les citoyens auront le choix entre les candidats suivants. Le maire actuel de La Rosière, François Mange, est candidat à sa réélection. Sonny Brodelle se présente aux élections. Aux municipales 2014 où il s'était présenté, il avait accédé à un siège au conseil municipal. Alexandre Chevalier, André Daval, Marie-Noëlle Gavoille, Emilie Lamboley et Romain Milliotte sont également prétendants à la mairie.

Pour rappel : au premier tour, les candidats ont la possibilité d'être élus à condition d'atteindre une majorité absolue et d'avoir rassemblé les voix de plus du quart des votants inscrits sur les listes. Dans l'hypothèse d'un second tour, ils doivent obtenir une majorité relative pour pouvoir être élus et prendre l'un des 7 sièges à pourvoir.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à La Rosière ?

Les citoyens de La Rosière auront l'opportunité, pour les élections municipales 2020 (les 15 et 22 mars 2020), de choisir un nouveau conseil municipal. Seules les personnes françaises ou membres de l'Union européenne pourront voter lors de ces élections. Il faudra en outre s'acquitter de ses impôts ou résider dans la ville, et être inscrit sur les listes électorales. Pour cela, il faut avoir plus de 18 ans.

Point sur les Municipales 2014

Si vous habitez dans une commune de moins de 1000 habitants, vous avez affaire à un type de scrutin spécifique lors des municipales : il s'agit d'un vote plurinominal avec panachage. Vous élisez plusieurs membres en même temps et pouvez aussi désigner des candidats de deux listes différentes.
7 membres du conseil municipal de La Rosière ont été élus dès le soir du premier tour, le 23 mars 2014. Pour les administrer, les Roserains s'étaient fiés à Jean Duchanois et Jean Perrein. Ceux-ci étaient épaulés par Eric Willig, André Daval, Philippe Grosjean, Philippe Seigne et Laurence Henry.
Aux élections, de très nombreux citoyens ont voté. De fait, 102 d'entre eux sont allés aux urnes, sachant que la liste électorale comptait 106 inscrits. Lorsque l'on compare aux scores obtenus aux précédentes Municipales de 2008 (95,28 %), il se dégage ainsi une légère hausse du taux de participation.

Élections présidentielles et européennes : quelles étaient les tendances ?

Plusieurs scrutins, dont, notamment, les élections présidentielles en 2017, ont eu lieu depuis les dernières Municipales. Si l'on compare les résultats du premier tour des Présidentielles de 2017 sur la commune de La Rosière, on observe qu'ils se sont avérés identiques à ceux enregistrés sur l'ensemble du pays.
À noter qu'Emmanuel Macron (En marche !) d'une part, et Marine Le Pen (Front national) d'autre part ont réalisé de jolis scores au premier tour : 24,66 % et 23,29 %, devant François Fillon (Les Républicains) avec 21,92 % des voix récoltées. La répartition des votes au deuxième tour a mis en avant Emmanuel Macron qui a récolté 60,61 % des votes des résidents de La Rosière. Lorsqu'on compare la participation au second tour de 2012 à celle des précédentes élections présidentielles au niveau national, on constate une baisse de -5,8 points, évolution différente de celle relevée à La Rosière. Effectivement, 88,64 % des Roserains ont voté au second tour des dernières élections présidentielles, alors qu'ils étaient 86,46 % en 2012.
En 2019, les élections européennes ont prouvé la préférence des Roserains pour Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen), liste qui a emporté 22,22 % des votes. Concernant la liste La République en Marche avec Renaissance, les habitants de La Rosière étaient 20 % à déposer un bulletin à son nom.

Quelques informations sur La Rosière

Chômage, accès aux soins, mobilité, immobilier... nombreux sont les chiffres qui permettent de dresser un portrait d'une municipalité. Avant des municipales, ces facteurs sont d'autant plus utiles qu'ils aident à mieux comprendre les discours des candidats durant leur campagne et les objectifs des élections.

De quels horizons proviennent les habitants de La Rosière ?

80 personnes vivent dans ce petit village de Haute-Saône. Aux alentours, on trouve Ternuay-Melay-et-Saint-Hilaire, La Proiselière-et-Langle ou bien La Longine qui sont des villes liées à La Rosière, par l'intermédiaire de la Communauté de Communes des 1000 étangs. La majorité de la population a entre 25 et 54 ans et 36,96 % ont entre 55 et 64 ans. La population est donc peu âgée. Les immigrés sont assez représentés au sein de la population habitant dans la ville de La Rosière (8,75 % des résidents).

Quels sont les revenus moyens à La Rosière ?   

Les données suivantes fournissent une meilleure visibilité sur l'état des emplois à La Rosière. Les agriculteurs exploitants et employés constituent 66,67 % des actifs roserains. Les 31 résidents actifs forment 41,25 % de la population de la commune. Parmi les citoyens en âge de travailler, un peu moins de 20 % de la population roseraine sont au chômage et plus de la moitié sont des hommes.

Quelques indicateurs concernant la qualité de vie à La Rosière

Remarque : les équipements roserains (hôpitaux, gares, écoles...) manquent un peu dans la commune. Avec ses 10 enfants âgés de 0 à 15 ans à La Rosière, il est évident que la ville compte peu de familles par rapport à son nombre total de résidents.