← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Céaux-d'Allègre

C'est le 15 mars 2020 qu'ont eu lieu les municipales à Céaux-d'Allègre. Lors du 1er tour des municipales, les électeurs ont été 66,09 % à aller aux urnes, par rapport à 77,14 % en 2014. On observe donc une baisse de -11,05 points de la participation. Le taux de participation à l'échelle de la Haute-Loire a baissé en comparaison avec celui du vote précédent (79,27 % contre 66,13 % cette année).

Afin d'être élu au conseil municipal, un candidat se doit d'emporter une certaine quantité de voix : plus de la moitié des suffrages et au moins 25 % des votes des inscrits.

Premier tour des municipales 2020 à Céaux-d'Allègre : quels sont les résultats ?

À Céaux-d'Allègre (43), la totalité des sièges du conseil - à savoir 11 en tout - a donc déjà été attribuée dès le premier tour des élections municipales 2020. Durant le premier tour des municipales, Hubert Moury récolte 81,08 % des votes. 80,69 % des votants soutiennent Pierre Tavernier. En collectant 74,51 % des suffrages, Frédérique Faure gagne la troisième place. Par ailleurs, les citoyens ont voté en faveur de certains candidats, notamment Julie Pauchet (71,42 %), Yves Valentin (67,56 %), Gérard Oulion (67,18 %), Jean-Jacques Rouchon (66,40 %), Michel Besse (65,63 %), Jean-Marc Laurent (59,07 %), Gilles Garnier (58,68 %) et Maguy Masse (53,66 %).

Appelés à voter, certains résidents de ce hameau ont voté blanc (0,37 %). Il y avait également des bulletins nuls (3,35 %).

Il ne reste plus qu'aux nouveaux conseillers municipaux à désigner, parmi eux, un nouveau maire.

Résultats Céaux-d'Allègre

Abstention : 33.91% Participation : 66.09%
  • Hubert MOURY
    81.08 %
    210 votes
  • Pierre TAVERNIER
    80.69 %
    209 votes
  • Frédérique FAURE
    74.51 %
    193 votes
  • Julie PAUCHET
    71.42 %
    185 votes
  • Yves VALENTIN
    67.56 %
    175 votes
  • Gérard OULION
    67.18 %
    174 votes
  • Jean-Jacques ROUCHON
    66.4 %
    172 votes
  • Michel BESSE
    65.63 %
    170 votes
  • Jean-Marc LAURENT
    59.07 %
    153 votes
  • Gilles GARNIER
    58.68 %
    152 votes
  • Maguy MASSE
    53.66 %
    139 votes
  • Hugues TAVERNIER
    41.31 %
    107 votes

Source : Ministère de l'intérieur

  • Détails de la participation

    • 471 habitants
    • 407 inscrits
    • Votants269 inscrits 66.09%
    • Abstentionnistes138 inscrits 33.91%
    • Votes blancs1 inscrits 0.37%

Municipales : 4 abstentionnistes sur 10 ne se sont pas rendus aux urnes à cause du coronavirus

39% des abstentionnistes de ce premier tour des élections municipales ne se sont pas rendus aux urnes en raison de l'épidémie de coronavirus, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Radio France, France Télévisions et les chaînes parlementaires publié ce dimanche soir.

Le contexte politique dans Céaux-d'Allègre

Les 15 et 22 mars 2020, le conseil municipal devra être renouvelé dans toutes les communes françaises. Il faut savoir que le principe du scrutin de liste ne s'applique pas pour les communes dont le nombre d'habitants est en dessous de 1 000. Les électeurs qui vivent dans ces villes peuvent directement élire leurs candidats, parmi ceux qui ont fait acte de candidature.

Céaux-D'Allègre : qui sont les candidats aux Municipales 2020 ?

Lors du premier tour des élections municipales 2020, vous aurez le choix entre les candidats suivants. Les élections pour la mairie de Céaux-D'Allègre joueront, peut-être, en faveur de Maguy Masse, maire en fonction, qui veut se maintenir à son poste actuel. De la même manière, Michel Besse a confirmé sa candidature. Il avait décroché un siège au conseil municipal suite aux élections municipales 2014. Frédérique Faure, Gilles Garnier, Jean-Marc Laurent, Hubert Moury, Gérard Oulion, Julie Pauchet, Jean-Jacques Rouchon, Hugues Tavernier, Pierre Tavernier et Yves Valentin seront aussi candidats aux prochaines élections.
Pour information : il peut arriver pour les candidats d'être élus au premier tour s'ils atteignent une majorité absolue, mais à condition que plus d'un quart des habitants enregistrés sur les listes électorales aient voté pour eux. Pour le second tour hypothétique, les candidats doivent recevoir une majorité relative pour pouvoir être élus et prendre l'un des 11 sièges à pourvoir.

Céaux-d'Allègre : quels sont les enjeux des Municipales ?

Les 15 et 22 mars 2020, les électeurs de Céaux-d'Allègre désigneront leur nouveau conseil municipal, à l'occasion des élections municipales 2020. Sont invités à se rendre aux bureaux de vote les individus majeurs qui s'acquittent de leurs impôts ou habitent dans la commune. Il faut également être inscrit sur les listes électorales françaises.

En 2014 avaient lieu les précédentes Municipales : qu'en retenir ?

Les électeurs des villes de moins de 1000 habitants votent par l'intermédiaire d'un scrutin plurinominal avec panachage pour les élections municipales. De fait, ils choisissent plusieurs membres à la fois et peuvent aussi élire des candidats de deux listes différentes.
23 mars 2014 : les habitants de Céaux-d'Allègre avaient désigné 11 membres du conseil municipal dès le soir du premier tour. Accompagnés de Jean-Marc Laurent, Frédérique Faure, Maurice Lasino, Gilles Garnier mais aussi Maguy Masse et Daniel Lusetti, Fabien Bernard et Guillaume Durand avaient été élus pour administrer les Cellens.
Remarque : 334 citoyens ont décidé d'aller voter, parmi les 433 personnes inscrites sur la liste électorale. Ainsi, d'assez nombreux électeurs ont exprimé leur voix. En comparaison avec celle des Municipales de 2008 (84,09 %), cette participation induit une forte baisse.

La même tendance s'est-elle établie aux derniers scrutins ?

Il y a eu plusieurs types de scrutin depuis les précédentes Municipales. Les dernières élections présidentielles, elles, remontent à 2017. À Céaux-d'Allègre, les votes déclarés au premier tour des Présidentielles de 2017 ont été différents de ce qui a été enregistré dans toute la France.
À noter que Marine Le Pen (Front national) d'une part, et Emmanuel Macron (En marche !) d'autre part ont réalisé de beaux résultats au premier tour : 25,15 % et 22,7 %, devant François Fillon (Les Républicains) avec 16,56 % des votes à son actif. Au second tour, finalement, c'est Emmanuel Macron qui s'est détaché (59,35 %). 323 Cellens sont allés voter lors du second tour des Présidentielles de 2017 (75,64 %) et le taux de participation en 2012 était de 83,68 %. On observe donc une baisse différente de l'évolution remarquée à l'échelle du pays (-5,8 points).
Parmi les listes favorisées à l'issue des élections européennes 2019, on peut citer Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) (28,1 %) et l'Union de la Droite et du Centre (18,57 %).

Quelques informations sur Céaux-d'Allègre

Écologie, accès aux soins, transports... l'analyse des données socio-économiques d'une commune aide à bien souvent appréhender les problématiques de ses habitants et expliquer en partie les résultats de l'élection.

Que peut-on savoir des résidents de Céaux-d'Allègre ?

On recense 474 habitants à Céaux-d'Allègre. C'est une ville de Haute-Loire. Le rassemblement de la Communauté d'Agglomération du Puy-en-Velay a permis d'attacher des communes telles que Fix-Saint-Geneys, Chaspinhac ou également Sembadel à ce petit village. Les habitants sont peu âgés : la majorité a entre 25 et 54 ans et 21,58 % des résidents ont entre 55 et 64 ans. Céaux-d'Allègre est une commune peu multiculturelle, 1,05 % de ses habitants sont issus de l'immigration.

Tous les renseignements sur le niveau de vie sur la ville de Céaux-d'Allègre

Avec les données suivantes, vous disposez d'une vision précise de l'offre d'emploi à Céaux-d'Allègre. Au sein de la municipalité, on enregistre principalement des professions intermédiaires et ouvriers (51,43 % des actifs). La ville est habitée par 45,38 % de travailleurs (214 Cellens). Les personnes en demande d'emploi forment 7 % des habitants cellens. Les hommes sont surreprésentés (plus de la moitié).
Les ménages cellens touchent des revenus similaires à la moyenne nationale. Le revenu médian à Céaux-d'Allègre était de 18 050 € par an durant l'année 2016. Sur l'année 2014, le revenu médian s'élevait à 20 000 € en France.
Si le niveau de vie dans une commune ne se réduit pas à son marché immobilier, celui-ci en reste, cependant, un très bon indicateur. Les Cellens s'avèrent environ 3 % à être locataires de maisons non HLM de 4 pièces et moins de 2 % d'appartements non HLM de 4 pièces. Le choix des propriétaires se porte sur les maisons de 6 pièces dans environ 28 % des cas face à un peu plus du tiers pour les maisons de 5 pièces.

Quelques indicateurs concernant la qualité de vie à Céaux-d'Allègre

Le nombre d'hôpitaux, d'écoles ou encore de gares est un bon indicateur de la qualité de vie dans une ville. À Céaux-d'Allègre, ces équipements manquent un peu. Avec 76 enfants (de 0 à 15 ans), on peut dire que les familles sont assez nombreuses dans la commune en comparaison avec son nombre total d'habitants. On y trouve 1 établissement scolaire.
Pour le bien-être de tous, il est important de découvrir si l'air ou l'eau de la commune est de qualité. D'un point de vue microbiologique et physico-chimique, la qualité de l'eau est à 100 % conforme sur ces deux plans.