← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Ranspach-le-Bas

Le 15 mars 2020, les habitants de Ranspach-le-Bas se sont rendus aux urnes pour les élections municipales. On constate un faible taux de participation dans la ville, en l'occurrence 43,20 %. S'il paraît difficile de détailler l'ensemble des raisons derrière un tel nombre, il est cependant possible d'effectuer un rapprochement avec la récente épidémie de coronavirus. Si l'on se rapporte aux chiffres de l'élection précédente, on note que le taux de participation des électeurs du Haut-Rhin a baissé (69,28 % contre 47,17 % cette année).

En ayant au moins 50 % des voix et 25 % des suffrages des inscrits, un candidat obtient le statut de conseiller municipal automatiquement.

Élections municipales 2020 à Ranspach-le-Bas : qui l'emporte au 1er tour ?

Ranspach-le-Bas (68) a vu l'ensemble des 15 sièges du conseil être alloué dès le premier tour des élections municipales 2020. Avec 96,65 % des votes, François Schurrer se retrouve en tête du 1er tour des municipales. 94,25 % des votants ont préféré appuyer Rachel Virginie Mary. Ses 93,30 % de votes récoltés mettent Bertrand Runser en troisième place dans le classement. Jérémie Muller (92,82 %), Sandra Muth (92,82 %), Thomas Hell (92,34 %), Nathalie Pierrez (92,34 %), Gilles Dubs (91,86 %), Catherine Herzog (90,90 %), Séverine Maquin (90,90 %), Ophélie Joséphine Aline Troendle (90,43 %), Bernard Roos (89,47 %), Aurélie Lalise (88,99 %), Manuel Kilo (88,51 %) et Philippe Brugemann (88,03 %) se distinguent aussi du fait de leur score élevé parmi les gagnants de ce tour.

À présent que les conseillers municipaux ont été désignés, ils doivent choisir – parmi eux – celui ou celle qui deviendra maire.

Résultats Ranspach-le-Bas

Abstention : 56.8% Participation : 43.2%
  • François SCHURRER
    96.65 %
    202 votes
  • Rachel Virginie MARY
    94.25 %
    197 votes
  • Bertrand RUNSER
    93.3 %
    195 votes
  • Jérémie MULLER
    92.82 %
    194 votes
  • Sandra MUTH
    92.82 %
    194 votes
  • Thomas HELL
    92.34 %
    193 votes
  • Nathalie PIERREZ
    92.34 %
    193 votes
  • Gilles DUBS
    91.86 %
    192 votes
  • Catherine HERZOG
    90.9 %
    190 votes
  • Séverine MAQUIN
    90.9 %
    190 votes
  • Ophélie Joséphine Aline TROENDLE
    90.43 %
    189 votes
  • Bernard ROOS
    89.47 %
    187 votes
  • Aurélie LALISE
    88.99 %
    186 votes
  • Manuel KILO
    88.51 %
    185 votes
  • Philippe BRUGEMANN
    88.03 %
    184 votes

Source : Ministère de l'intérieur

  • Détails de la participation

    • 681 habitants
    • 500 inscrits
    • Votants216 inscrits 43.2%
    • Abstentionnistes284 inscrits 56.8%
    • Votes blancs0 inscrits 0%

Municipales : 4 abstentionnistes sur 10 ne se sont pas rendus aux urnes à cause du coronavirus

39% des abstentionnistes de ce premier tour des élections municipales ne se sont pas rendus aux urnes en raison de l'épidémie de coronavirus, selon un sondage Ipsos-Sopra Steria pour Radio France, France Télévisions et les chaînes parlementaires publié ce dimanche soir.

Le contexte politique dans Ranspach-le-Bas

Avec les élections des 15 et 22 mars 2020, le conseil municipal des communes françaises va être renouvelé. Petite particularité pour les communes de moins de 1 000 habitants : pour se présenter aux élections, il n'est pas nécessaire de former une liste. En effet les électeurs votent directement pour leurs candidats.

Qui sera dans la course à Ranspach-Le-Bas pour les Municipales 2020 ?

Lors du premier tour des élections municipales 2020, vous aurez le choix entre les candidats suivants. Sandra Muth ne veut pas renoncer à sa ville de Ranspach-Le-Bas et souhaite renouveler son mandat à la mairie. Philippe Brugemann se présente aux Municipales 2020. Gilles Dubs, Thomas Hell, Catherine Herzog, Manuel Kilo, Aurélie Lalise, Séverine Maquin, Rachel Virginie Mary, Jérémie Muller, Nathalie Pierrez, Bernard Roos, Bertrand Runser, François Schurrer et Ophélie Joséphine Aline Troendle complètent la liste des candidats retenus.
Précisons que la victoire d'un candidat dès le premier tour est conditionnée à l'obtention d'une majorité absolue, dans le cas où au moins un quart des citoyens présents sur les listes électorales se soient exprimés en sa faveur. De façon à être élu et prendre l'un des 15 sièges à pourvoir, il est nécessaire, en cas de second tour, d'obtenir une majorité relative.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à Ranspach-le-Bas ?

Le conseil municipal sortant de Ranspach-le-Bas remet ses places en jeu lors des élections municipales 2020, qui se dérouleront les 15 et 22 mars 2020. Afin de glisser un vote dans l'urne, divers critères doivent être réunis. On doit être français ou originaire d'un pays membre de l'UE, résider ou payer ses impôts dans la municipalité en question, avoir plus de 18 ans et être inscrit sur les listes électorales françaises.

Qui l'emportait en 2014 ? Bilan des précédentes Municipales

Vous pouvez voter pour plusieurs membres en même temps et par ailleurs pour des candidats de deux listes différentes pendant ces municipales. On appelle cela un scrutin plurinominal avec panachage. Celui-ci ne s'applique qu'aux communes de moins de 1000 habitants.
Que s'est-il passé le 23 mars 2014 à Ranspach-le-Bas ? Dès le soir du premier tour, 15 membres du conseil municipal ont été choisis par les citoyens. Tandis que Francois Schurrer et Gilles Schurrer avaient emporté les voix des Ranspachois pour les diriger, Vincent Meyer, Jérémie Muller, Mélanie Burg, Catherine Herzog mais aussi Nadia Wisslé et Séverine Maquin étaient à leurs côtés.
Bon à savoir : 409 citoyens ont décidé d'aller voter, parmi les 520 personnes inscrites sur la liste électorale. De fait, d'assez nombreux électeurs ont exprimé leur voix. Par rapport à celle des élections municipales de 2008 (80,43 %), cette participation induit une légère baisse.

Cette tendance existait-elle au moment du scrutin précédent ?

Plusieurs élections, dont, notamment, les Présidentielles en 2017, se sont tenues depuis les dernières élections municipales. Si on analyse la tendance du premier tour des précédentes élections présidentielles à Ranspach-le-Bas, le bilan qui se dégage indique que les résultats étaient différents de ceux répertoriés au niveau du pays.
Si François Fillon (Les Républicains) d'une part et Marine Le Pen (Front national) d'autre part ont respectivement obtenu 45,31 % et 24,88 % des votes au premier tour, Emmanuel Macron se situe derrière dans les suffrages avec 14,08 %. Emmanuel Macron a été majoritairement élu par les résidents de Ranspach-le-Bas, à hauteur de 56,5 % au second tour. 423 Ranspachois sont allés voter pour le second tour des Présidentielles de 2017 (78,77 %) tandis que le taux de participation en 2012 était de 87,98 %. On observe de ce fait une baisse différente de l'évolution observée à l'échelle nationale (-5,8 points).
On remarquera à l'issue des élections européennes de 2019 les beaux scores emportés par les listes suivantes : Renaissance (soutenue par La République en Marche), avec 31,36 % des suffrages, et Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) avec 18,22 % des votes.

Ranspach-le-Bas : les données clefs

Le conseil municipal de Ranspach-le-Bas, qui sera désigné lors des municipales des 15 et 22 mars prochains, devra retenir le contexte socio-économique local (écologie, accès aux soins, mobilité...).

Toutes les caractéristiques des habitants de Ranspach-le-Bas

Ranspach-le-Bas (Haut-Rhin) accueille 646 habitants. On retrouve dans la Communauté d'Agglomération Saint-Louis Agglomération, aux côtés de Ranspach-le-Bas, les villes d'Attenschwiller, Leymen ou également Buschwiller. Les résidents ranspachois restent peu âgés : la majorité des habitants a entre 25 et 54 ans tandis que 22,96 % ont entre 55 et 64 ans. La ville de Ranspach-le-Bas se révèle peu multiculturelle. 6,32 % de sa population sont immigrés.

Quels sont les revenus moyens à Ranspach-le-Bas ?   

Les informations qui suivent permettent de comprendre les chiffres du chômage à Ranspach-le-Bas. Représentant 62,62 % de la population active, les catégories des employés et ouvriers jouissent d'une belle représentation. Les Ranspachois en poste sont plus de 334 et constituent 51,99 % des résidents. L'emploi des hommes dans l'agglomération ranspachoise est proportionnellement moins important que celui du sexe opposé. Sur 7 % de demandeurs d'emploi, une majeure partie sont des hommes.
Les Ranspachois perçoivent un revenu bien plus élevé que la moyenne nationale (20 000 € par an en France en 2014, contre 35 545 € par an à Ranspach-le-Bas en 2016).
Le marché immobilier d'une ville est souvent considéré comme un indicateur adapté du niveau de vie de cette dernière. Les chiffres les plus observés sont dans ce cas le statut d'occupation (locataires ou propriétaires), le type de bien (maisons ou appartements) ou même la surface de ceux-ci. Sur le marché immobilier ranspachois, les biens les plus loués sont les appartements non HLM de 3 pièces (moins de 4 %) et les appartements non HLM de 2 pièces (moins de 4 %). Si l'on se penche sur le marché des propriétaires, on note qu'ils sont environ 25 % à acheter une maison de 5 pièces et un peu moins de 30 % pour une maison de 6 pièces.

Comment qualifier le cadre de vie dans la ville de Ranspach-le-Bas ?

Ranspach-le-Bas est une commune où les équipements manquent un peu. On recense 97 enfants de 0 à 15 ans, soit peu de familles (par rapport au nombre total d'habitants), pour 1 crèche et 1 établissement scolaire dans la commune.
Il est important de se renseigner sur les principaux indices de pollution. La qualité de l'eau se mesure, tant sur le plan microbiologique que physico-chimique. L'observatoire national de l'eau précise en effet qu'elle est 100 % conforme.