← Tous les résultats Municipales

Résultats des élections municipales : Faux-la-Montagne

Résumé du premier tour

Les résidents de la ville de Faux-la-Montagne se sont rendus aux urnes le 15 mars 2020 dans le cadre des municipales. 66,97 % des électeurs ont voté au premier tour des élections municipales. En 2014 ils étaient 81,27 %, soit une baisse de -14,30 points. Plus largement, le taux de participation dans le département de la Creuse a baissé par rapport à la précédente élection (78,51 % contre 66,12 % cette année).

Si au moins le quart des inscrits et plus de la moitié des électeurs glissent un bulletin pour un candidat, ce dernier est élu au conseil municipal.

À Faux-la-Montagne, quels candidats arrivent favoris au premier tour des élections municipales 2020 ?

La totalité des sièges du conseil municipal (11) a été allouée dès le 1er tour des élections municipales 2020 dans la ville de Faux-la-Montagne (23). Scores du premier tour des élections municipales : Catherine Moulin se retrouve en tête avec 98,62 %. Françoise Romanet a pu compter sur le soutien de 96,78 % des votants. Côté chiffres, avec un résultat de 95,87 %, Francis Hoezelle arrive en troisième position. Pierre Hoezelle (94,49 %), Noémie Serru (94,49 %), Victoire Mottet Beaujou (94,03 %), Alain Detolle (93,11 %), Régis Morel (92,20 %), Leigh Faulkner (91,74 %), Maxime L'Hung (91,74 %) et Mathilde Houze (87,15 %) ont su réunir les citoyens, comme en témoigne leur score élevé.

Les nouveaux conseillers municipaux ayant été élus, on attend désormais que ceux-ci choisissent un maire dans leurs rangs.

Résultats du premier tour - Faux-la-Montagne

Abstention : 33.03% Participation : 66.97%

Résultats détaillés du tour 1

  • Catherine MOULIN, 98.62%



    Catherine MOULIN

    98.62 %

    215 votes

  • Françoise ROMANET, 96.78%



    Françoise ROMANET

    96.78 %

    211 votes

  • Francis HOEZELLE, 95.87%



    Francis HOEZELLE

    95.87 %

    209 votes

  • Pierre HOEZELLE, 94.49%



    Pierre HOEZELLE

    94.49 %

    206 votes

  • Noémie SERRU, 94.49%



    Noémie SERRU

    94.49 %

    206 votes

  • Victoire MOTTET BEAUJOU, 94.03%



    Victoire MOTTET BEAUJOU

    94.03 %

    205 votes

  • Alain DETOLLE, 93.11%



    Alain DETOLLE

    93.11 %

    203 votes

  • Régis MOREL, 92.2%



    Régis MOREL

    92.2 %

    201 votes

  • Leigh FAULKNER, 91.74%



    Leigh FAULKNER

    91.74 %

    200 votes

  • Maxime LE HUNG, 91.74%



    Maxime LE HUNG

    91.74 %

    200 votes

  • Mathilde HOUZE, 87.15%



    Mathilde HOUZE

    87.15 %

    190 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 359 habitants
  • 330 inscrits
  • Votants221 inscrits 66.97%
  • Abstentionnistes109 inscrits 33.03%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Article à la une des élections

Benjamin Griveaux chargé d'une mission sur l'alimentation des jeunes

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

Faux-la-Montagne : le contexte politique des élections municipales

Les élections des 15 mars et 22 mars 2020 sont organisées dans le cadre d'un renouvellement des conseillers municipaux dans toutes les communes françaises. Dans les communes de moins de 1 000 habitants, on peut voter directement pour des candidats et non une liste.

Faux-La-Montagne : qui sont les candidats aux Municipales 2020 ?

Pour le premier tour des élections municipales 2020, les électeurs auront le choix entre les candidats qui suivent. Catherine Moulin, maire de Faux-La-Montagne, présente sa candidature pour un autre mandat. De plus, Alain Detolle est candidat. Leigh Faulkner, Francis Hoezelle, Pierre Hoezelle, Mathilde Houze, Maxime L'Hung, Régis Morel, Victoire Mottet Beaujou, Françoise Romanet et Noémie Serru sont également prétendants à la mairie.

Pour être élus au moment du premier tour, les candidats doivent atteindre une majorité absolue, mais ils doivent aussi avoir remporté au minimum le quart des votes des habitants inscrits sur les listes. Dans le cas où un second tour s'avère nécessaire, la condition pour être élu, et pour se voir accorder l'un des 11 sièges à pourvoir, est d'obtenir une majorité relative.

Faux-la-Montagne : quels sont les enjeux des Municipales ?

Pour élire un nouveau conseil municipal, les électeurs de Faux-la-Montagne se rendront, les 15 et 22 mars 2020, aux urnes, lors des élections municipales 2020. Afin d'être en mesure de voter durant ce scrutin, il faut bien sûr avoir plus de 18 ans et figurer sur les listes électorales françaises. Il faut également être français ou membre de l'UE, et habiter ou payer ses impôts dans la commune correspondante.

Quelles étaient les tendances des précédentes Municipales ?

Dans le cadre d'un scrutin plurinominal avec panachage, les électeurs ont la possibilité de voter pour plusieurs membres à la fois et peuvent aussi choisir des candidats de deux listes différentes. Ce type de scrutin concerne les communes de moins de 1000 habitants durant les municipales.
11 sièges du conseil municipal ont été pourvus dès le soir du premier tour le 23 mars 2014 dans la ville de Faux-la-Montagne. Françoise Romanet et Catherine Moulin étaient les candidates élues par les Fallois. Accompagnées de Pascal Artaud, Marc Lanceau, Elie-Naël Laurencery, Virginie Bordas mais aussi Régis Morel et Danielle Picout, elles avaient comme devoir de diriger la municipalité.
Lorsqu'ils ont été appelés aux bureaux de vote, de nombreux citoyens ont voulu participer : 256 électeurs sur 315 inscrits ont été comptés. Quand on sait que, aux dernières élections municipales de 2008, le nombre de participants avoisinait 87,94 %, une forte baisse est alors évidente.

La tendance était-elle la même lors des dernières élections ?

Les précédentes élections présidentielles datent de 2017, et il y a eu plusieurs votes depuis les dernières élections municipales. En analysant les scores de Faux-la-Montagne en 2017 au premier tour des élections présidentielles, on note qu'ils sont différents de ce qui a été déclaré au niveau national.
Jean-Luc Mélenchon (France insoumise) ainsi qu'Emmanuel Macron (En marche !) se sont bien placés au premier tour : 50 % des voix pour l'un, 18,7 % pour l'autre. Marine Le Pen s'est classée derrière avec 10,98 % des suffrages. Au second tour, 78,98 % des habitants de Faux-la-Montagne ont voté pour Emmanuel Macron. Lors du second tour des élections présidentielles de 2012, la participation à Faux-la-Montagne était de 88,54 %, alors qu'elle atteignait 71,61 % en 2017 avec 227 votants. On observe donc une baisse différente de la variation remarquée à l'échelle du pays (-5,8 points).
Europe Écologie avait obtenu 22,84 % des votes aux Européennes de 2019. Cependant, la liste La France Insoumise a marqué des points avec 14,81 % des votes.

Faux-la-Montagne : les données clefs

Les élections municipales, qui se dérouleront les 15 et 22 mars prochains, sont l'occasion pour les résidents de Faux-la-Montagne de choisir leurs nouveaux conseillers municipaux. Souvent, ce vote très local sert à prendre le pouls de la municipalité et identifier les questions qui sont les siennes, problématiques qui s'expliquent au travers des chiffres socio-économiques.

Faux-la-Montagne : comment est sa population ?

Faux-la-Montagne, petit village de la Creuse, est peuplé de 421 résidents. On retrouve avec Faux-la-Montagne, parmi les communes qui composent la Communauté de Communes Creuse Grand Sud, Saint-Avit-de-Tardes, Saint-Amand ou La Nouaille. La ville reste peu âgée. Aujourd'hui, la majorité de la population a entre 25 et 54 ans et 25,31 % ont entre 55 et 64 ans. En ayant 8,72 % de ses habitants issus de l'immigration, la commune de Faux-la-Montagne accueille un nombre assez élevé d'immigrés en comparaison avec sa population globale.

Activité, immobilier, revenus… Quel est le niveau de vie à Faux-la-Montagne ?

Les données suivantes indiquent le marché de l'emploi à Faux-la-Montagne. Près de 183 habitants (44,55 % de la population) ont un travail à Faux-la-Montagne. En large majorité (46,67 % de la population active), les Fallois sont des professions intermédiaires et agriculteurs exploitants. Le taux de chômage de la population falloise s'élève à 17 % des résidents (dont une majeure partie sont des femmes).
Les Fallois bénéficient d'un niveau de vie plus faible que la moyenne nationale, avec un revenu fiscal médian de 15 547 € sur l'année 2016, face à 20 000 € en France durant l'année 2014.
On a tendance à croire qu'une commune est riche quand ses habitants sont, majoritairement, propriétaires d'une grande maison. Qu'en est-il à Faux-la-Montagne ? Avec environ 5 % de la demande pour les maisons non HLM de 4 pièces et moins de 4 % pour les maisons non HLM de 6 pièces, ces types d'habitations sont les plus loués à Faux-la-Montagne. Les propriétaires de maisons de 6 pièces sont un peu moins de 20 % lorsque les propriétaires de maisons de 4 pièces constituent, pour leur part, 13 % des habitants.

La qualité de vie à Faux-la-Montagne est-elle en sa faveur ?

À noter : les infrastructures falloises (hôpitaux, gares, écoles...) sont assez nombreuses dans la commune. On compte, dans la commune, un assez grand nombre de familles (par rapport au nombre total de résidents), avec 75 enfants, âgés de ​0 à 15 ans ainsi que 1 crèche et ​ 1 établissement scolaire.
Pour connaître le niveau de pollution ambiant, on enregistre les indices de qualité de l'eau ou de l'air. Grâce à L'observatoire national de l'eau, on sait que la qualité de l'eau se révèle 50 % conforme tant sur le plan microbiologique ​que physico-chimique.