Résumé de l'élection

Les élections municipales ont eu lieu le 15 mars 2020 à Saint-André-en-Vivarais. En 2014, 77,89 % des électeurs s'étaient exprimés au 1er tour des élections municipales. Cette année, ils ont été 87,98 % à voter, ce qui équivaut à une hausse de 10,09 points. On constate que le taux de participation dans le département de l'Ardèche a baissé, en comparaison avec la précédente élection (76,77 % contre 62,42 % cette année).

Certains candidats au premier tour se garantissent déjà une place au conseil. Dans les municipalités de moins de 1000 habitants, les candidats se présentent sur des listes, mais ce sont les suffrages qu'ils ont chacun emportés qui sont comptabilisés. C'est ce que l'on appelle le scrutin plurinominal. Un siège au conseil municipal est attribué de manière automatique à un candidat s'il a obtenu le résultat suivant : plus de la moitié des votes et au moins 25 % des voix des inscrits.

Élections municipales 2020 : qui sort gagnant lors du premier tour à Saint-André-en-Vivarais ?

La ville a vu Brigitte Charrier sortir vainqueure du premier tour des élections municipales avec 58,65 % des votes. 56,42 % des votants ont choisi d'appuyer Julien Mongrenier. Marjolaine Paulet atterrit en troisième position, forte de 55,86 % des voix.

Régis Grangeon (54,74 %), Antoine Cavroy (53,63 %), Aymeric Richard Quiblier (53,63 %), Jean-Michel Marcon (51,39 %) et Patricia Bruyère Cuoq (50,27 %) ont aussi, d'après leur score assez élevé, séduit les citoyens. En ce qui concerne les autres candidats de cette commune, ils atteignent un score plus bas. Ces candidats comprennent Nadège Maille (49,16 %), Jean-Pierre Roder (48,60 %), Nicole Vigier (48,04 %), Corinne Cochini (47,48 %), Ludo Faurie (46,92 %), Jean-Yves Rochedy (46,36 %), Charles Fouvet (45,81 %), Reynald Véret (44,69 %), Jeanine Bonnefoy (44,13 %), Patrice Favre (43,57 %), Marc Jacques Raymond François (42,45 %), Monique Lempereur (39,66 %), Nathalie Nez (37,98 %) et Martine Eva Louise Monteil (37,43 %). Les derniers élus qui occuperont les sièges encore vacants sont désignés après le deuxième tour des élections.

Le gouvernement français a décidé, le 16 mars 2020, de reporter le scrutin du second tour dans les municipalités comme Saint-André-en-Vivarais, estimant les risques dus à la pandémie de coronavirus trop grands.

Résultats Saint-André-en-Vivarais

Abstention : 12.02% Participation : 87.98%

Résultats détaillés du tour 1

  • 1, Brigitte CHARRIER, , 58.65%, 105 votes

    Élu·e



    Brigitte CHARRIER

    58.65 %

    105 votes

  • 2, Julien MONGRENIER, , 56.42%, 101 votes

    Élu·e



    Julien MONGRENIER

    56.42 %

    101 votes

  • 3, Marjolaine PAULET, , 55.86%, 100 votes

    Élu·e



    Marjolaine PAULET

    55.86 %

    100 votes

  • 4, Régis GRANGEON, , 54.74%, 98 votes

    Élu·e



    Régis GRANGEON

    54.74 %

    98 votes

  • 5, Antoine CAVROY, , 53.63%, 96 votes

    Élu·e



    Antoine CAVROY

    53.63 %

    96 votes

  • 6, Aymeric Richard QUIBLIER, , 53.63%, 96 votes

    Élu·e



    Aymeric Richard QUIBLIER

    53.63 %

    96 votes

  • 7, Jean-Michel MARCON, , 51.39%, 92 votes

    Élu·e



    Jean-Michel MARCON

    51.39 %

    92 votes

  • 8, Patricia BRUYÈRE CUOQ, , 50.27%, 90 votes

    Élu·e



    Patricia BRUYÈRE CUOQ

    50.27 %

    90 votes

  • 9, Nadège MAILLE, , 49.16%, 88 votes



    Nadège MAILLE

    49.16 %

    88 votes

  • 10, Jean-Pierre RODER, , 48.6%, 87 votes



    Jean-Pierre RODER

    48.6 %

    87 votes

  • 11, Nicole VIGIER, , 48.04%, 86 votes



    Nicole VIGIER

    48.04 %

    86 votes

  • 12, Corinne COCHINI, , 47.48%, 85 votes



    Corinne COCHINI

    47.48 %

    85 votes

  • 13, Ludo FAURIE, , 46.92%, 84 votes



    Ludo FAURIE

    46.92 %

    84 votes

  • 14, Jean-Yves ROCHEDY, , 46.36%, 83 votes



    Jean-Yves ROCHEDY

    46.36 %

    83 votes

  • 15, Charles FOUVET, , 45.81%, 82 votes



    Charles FOUVET

    45.81 %

    82 votes

  • 16, Reynald VÉRET, , 44.69%, 80 votes



    Reynald VÉRET

    44.69 %

    80 votes

  • 17, Jeanine BONNEFOY, , 44.13%, 79 votes



    Jeanine BONNEFOY

    44.13 %

    79 votes

  • 18, Patrice FAVRE, , 43.57%, 78 votes



    Patrice FAVRE

    43.57 %

    78 votes

  • 19, Marc Jacques Raymond FRANÇOIS, , 42.45%, 76 votes



    Marc Jacques Raymond FRANÇOIS

    42.45 %

    76 votes

  • 20, Monique LEMPEREUR, , 39.66%, 71 votes



    Monique LEMPEREUR

    39.66 %

    71 votes

  • 21, Nathalie NEZ, , 37.98%, 68 votes



    Nathalie NEZ

    37.98 %

    68 votes

  • 22, Martine Eva Louise MONTEIL, , 37.43%, 67 votes



    Martine Eva Louise MONTEIL

    37.43 %

    67 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 225 habitants
  • 208 inscrits
  • Votants183 inscrits 87.98%
  • Abstentionnistes25 inscrits 12.02%
  • Votes blancs0 inscrits 0%

Second tour des municipales : coups de fils aux électeurs, rencontres dans les parcs ou sur les réseaux, comment les candidats s'adaptent pour faire campagne

Obligés de s'accomoder des règles sanitaires, les candidats et leurs équipes doivent trouver de nouveaux moyens d'approcher les électeurs avant le second tour, prévu le 28 juin. 

Actualités locales sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Saint-André-en-Vivarais : le contexte politique des élections municipales

Le renouvellement des conseillers municipaux dans les communes françaises va avoir lieu lors des 15 et 22 mars 2020. Les communes de moins de 1 000 habitants sont soumises à un mode de scrutin particulier, dans le sens où les électeurs ne votent pas pour une liste, mais directement pour les candidats qui ont validé leur candidature.

Qui sera dans la course à Saint-André-En-Vivarais pour les élections municipales 2020 ?

Pour le premier tour des élections municipales 2020, vous aurez le choix entre les candidats qui suivent. La ville de Saint-André-En-Vivarais, tenue par Charles Fouvet, voit celui-ci se présenter à sa réélection. De plus, Jeanine Bonnefoy a bien déposé sa candidature à la mairie. Patricia Bruyère Cuoq, Antoine Cavroy, Brigitte Charrier, Corinne Cochini, Ludo Faurie, Patrice Favre, Marc Jacques Raymond François, Régis Grangeon, Monique Lempereur, Nadège Maille, Jean-Michel Marcon, Julien Mongrenier, Martine Eva Louise Monteil, Nathalie Nez, Marjolaine Paulet, Aymeric Richard Quiblier, Jean-Yves Rochedy, Jean-Pierre Roder, Reynald Véret et Nicole Vigier ont aussi été retenus.

S'ils décrochent la majorité absolue, les candidats peuvent être élus dès le premier tour, à la condition que plus du quart des résidents inscrits sur les listes aient voté en leur faveur. S'il y a un second tour, les candidats doivent remporter la majorité relative pour alors prendre l'un des 11 sièges à pourvoir.

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à Saint-André-en-Vivarais ?

Durant ces élections municipales 2020, qui se tiendront les 15 et 22 mars 2020, les électeurs de Saint-André-en-Vivarais choisiront leur nouveau conseil municipal. Comme dans le cas de toutes les élections en France, il faut avoir plus de 18 ans pour participer. D'autres conditions sont obligatoires. On doit payer ses impôts ou résider dans la municipalité, apparaître sur les listes électorales et être français ou ressortissant de l'Union européenne.

Quels étaient les résultats des Municipales 2014 ?

Dans certaines villes, les électeurs peuvent désigner plusieurs candidats en même temps, et également élire des membres de deux listes différentes lors de ces municipales. Seules les communes de moins de 1000 habitants sont concernées par ce scrutin plurinominal avec panachage.
Le conseil municipal était formé le 23 mars 2014 : les résidents de la commune de Saint-André-en-Vivarais avaient choisi dès le soir du premier tour 11 membres de celui-ci. Les candidats Aymeric Quiblier et Jean-Michel Marcon, avec Matthieu Meallier, Yoan Chabert, Charles Fouvet, Guy Bonnefoy mais aussi Martine Monteil et Patrice Favre à leurs côtés, étaient chargés, par les Andréens, de gérer la ville.
D'assez nombreux votants ont placé un bulletin dans l'urne : 155 d'entre eux se sont déplacés parmi les 199 inscrits, ce qui représente une forte baisse de la participation depuis 2008 (82,9 % aux dernières Municipales).

La tendance était-elle similaire à l'occasion des précédents scrutins ?

Concernant les autres types de scrutin depuis les dernières élections municipales, on en comptabilise plusieurs. Les précédentes Présidentielles, pour leur part, ont eu lieu en 2017. Le choix de la population de Saint-André-en-Vivarais a été différent de ce qui est ressorti sur le reste du territoire en ce qui concerne le premier tour des précédentes Présidentielles, en 2017.
À noter que Marine Le Pen (Front national) d'une part, et François Fillon (Les Républicains) d'autre part ont réalisé de bons scores au premier tour : 32,68 % et 24,84 %, devant Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) avec 16,99 % des votes récoltés. Les citoyens de Saint-André-en-Vivarais ont tranché : 50,74 % des votes vers Emmanuel Macron au deuxième tour. Lorsqu'on compare le taux de participation au second tour de 2012 à celui des dernières élections présidentielles au niveau national, on remarque une baisse de -5,8 points, évolution différente de celle relevée à Saint-André-en-Vivarais. Effectivement, 80,4 % des Andréens ont voté au second tour des dernières élections présidentielles, alors qu'ils étaient 84,16 % en 2012.
Les Européennes 2019 se sont révélées profitables pour Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) (37,38 % des suffrages) ainsi que pour Europe Écologie (9,35 %).

Saint-André-en-Vivarais : les informations clefs

L'élection du conseil municipal est une étape importante dans la vie d'une agglomération puisqu'elle permet de déterminer les projets de ses habitants. Accès aux soins, écologie et mobilité sont les grands enjeux de cette élection 2020.

Toutes les particularités des habitants de Saint-André-en-Vivarais

Saint-André-en-Vivarais est une ville d'Ardèche. Elle comptabilise 213 résidents. La Communauté de Communes Val Eyrieux rassemble Saint-André-en-Vivarais avec plusieurs communes voisines, telles que Saint-Genest-Lachamp, Saint-Christol ou également Issamoulenc. En règle générale, les Andréens sont peu âgés (la majorité de la population a entre 25 et 54 ans). Cependant, 28,89 % de la population ont entre 55 et 64 ans. Les résidents issus de l'immigration correspondent à 0,93 % de la population de Saint-André-en-Vivarais. Un pourcentage peu élevé.

Revenus, travail, logement ... Est-il possible d'associer Saint-André-en-Vivarais à un niveau de vie de qualité ?

Taux d'inactivité et autres chiffres clés : le marché du travail ressemble à ce qui suit à Saint-André-en-Vivarais. Les habitants de la commune sont en majorité des agriculteurs exploitants et ouvriers. On estime qu'ils représentent 80 % des 106 Andréens en activité (les actifs constituent pour leur part 49,30 % de la population). Moins de 15 % des habitants de la commune andréenne en âge de travailler restent en demande d'emploi. Plus de la moitié sont des hommes.
Les données indiquent que le revenu fiscal médian s'élève à 16 852 € par an à Saint-André-en-Vivarais. Un chiffre plus faible que le revenu médian de 2014 en France, qui était de 20 000 €.
Pour compléter cet examen du niveau de vie andréen, il se révèle intéressant d'examiner les chiffres du marché immobilier. Lorsqu'ils louent, les Andréens choisissent pour 8 % une maison non HLM de 4 pièces et pour 5 % un appartement non HLM de 3 pièces. Qu'achètent les résidents dans votre ville ? Les ménages sont 16 % à être propriétaires d'une maison de 5 pièces et environ 28 % d'une maison de 4 pièces.

Établissements scolaires, hôpitaux, environnement... Peut-on parler de qualité de vie si l'on évoque Saint-André-en-Vivarais ?

Les équipements (hôpitaux, gares, écoles...) à Saint-André-en-Vivarais manquent un peu. Il y a 28 enfants de 0 à 15 ans, dans la commune de Saint-André-en-Vivarais, on peut constater que, par rapport au nombre total d'habitants, peu de familles y vivent. Ces jeunes résidents disposent de 1 établissement scolaire.
Il est important d'évaluer l'éventuelle pollution environnante afin de juger de la qualité de vie offerte par une ville. D'un point de vue microbiologique et physico-chimique, la qualité de l'eau est à 50 % conforme sur ces deux plans.