Résumé du premier tour

Ce 15 mars 2020, les résidents de Colomars étaient appelés à voter pour les élections municipales. Il se peut que les dernières précautions quant au coronavirus aient poussé les électeurs à rester à leur domicile lors de ces élections. En effet, on enregistre un taux de participation peu élevé, à seulement 42,80 %. Dans le département des Alpes-Maritimes, la participation des citoyens à l'élection a baissé en regard du scrutin précédent : 75,54 % contre 59,08 % cette année.

Lorsqu'une liste est élue avec la majorité absolue à l'issue du premier tour, elle forme d'office la moitié du conseil municipal. Le reste des sièges est pour sa part distribué à la proportionnelle entre l'ensemble des listes ayant emporté plus de 5 % des suffrages.

Premier tour des élections municipales 2020 à Colomars : quels sont les scores ?

Les habitants de Colomars (06) savent donc maintenant qui seront les 23 conseillers municipaux de la commune, puisque ces derniers ont déjà été élus dès le 1er tour des élections municipales 2020. Résultats du 1er tour des municipales : Isabelle Bres s'impose grâce à 71,36 % des votes. 20 membres de sa liste ont été élus. 28,63 % des électeurs ont porté leur choix sur Alain Beaufort (COLOMARS COLLECTIF CITOYEN). 3 de ses candidats ont été élus.

Du côté des bulletins de vote, plusieurs étaient blancs (1,92 %). Certains électeurs de cette commune ont également mis des bulletins invalides dans les urnes (1,55 %).

Après l'élection des nouveaux membres du conseil municipal arrive celle du maire. Choisi parmi les conseillers municipaux, il en fait aussi partie.

Résultats du premier tour - Colomars

Abstention : 57.2% Participation : 42.8%

Résultats détaillés du tour 1

  • Isabelle Bres, 71.36%

    Isabelle Bres

    COLOMARS ENSEMBLE

    71.36 %

    755 votes

  • Alain Beaufort, 28.63%

    Alain Beaufort

    COLOMARS COLLECTIF CITOYEN

    28.63 %

    303 votes

Source : Ministère de l'intérieur

Détails de la participation

  • 3330 habitants
  • 2561 inscrits
  • Votants1096 inscrits 42.8%
  • Abstentionnistes1465 inscrits 57.2%
  • Votes blancs21 inscrits 1.92%
  • Nombre de sièges pourvus au conseil municipal 23/23

Article à la une des élections

VIDEO. 118 maires épinglés par la Cour des comptes ont été réélus

L'actualité locale sur les élections

L'actualité nationale sur les élections

Choix de la rédaction

Colomars : le contexte politique des élections municipales

En mars 2020, toutes les communes françaises sont appelées à renouveler leur conseil municipal. Ces élections se dérouleront les 15 et 22 mars prochains. Grâce à cette page, vous découvrirez les candidats de la ville de Colomars.

Municipales : le cru 2020 à Colomars

Pour être un candidat officiel à l'occasion des élections municipales 2020, le dépôt de dossier devait être fait avant le 27 février. Par conséquent, à Colomars, voici les candidats retenus : La mairie de Colomars, tenue par Isabelle Bres, voit sa maire candidater à sa réélection. Elle est sur la liste "COLOMARS ENSEMBLE". De plus, Alain Beaufort a bien déposé sa candidature à la mairie et sera la tête de liste de "COLOMARS COLLECTIF CITOYEN".

Municipales 2020 : quels sont les enjeux à Colomars ?

Les électeurs de Colomars auront l'occasion, lors des élections municipales 2020 (les 15 et 22 mars 2020), de choisir un nouveau conseil municipal. Pour information, plusieurs conditions doivent être remplies pour participer à ce vote. En plus d'être majeur et inscrit sur les listes électorales, il faut être français ou ressortissant de l'Union européenne et habiter ou s'acquitter de ses impôts dans la municipalité du vote.

Qui sortait gagnant en 2014 ? Retour sur les dernières Municipales

Les habitants de Colomars élisaient les membres du conseil municipal grâce à un scrutin proportionnel de liste, les 23 et 30 mars 2014.
Colomars, comme la majorité des villes françaises, choisissait la droite. COLOMARS ENSEMBLE REALITE, la liste liée à la Droite, avait remporté 18 sièges sur les 23 disponibles, avec un score de 52,08 % atteint durant le premier tour. En ayant 4 sièges au conseil, la liste LE PARTI DE COLOMARS, nuançant la tendance précédemment évoquée, représentait la deuxième liste de la ville.
Le taux de participation, généralement assez élevé pour ce type de scrutin, était à 70,27 % à la précédente élection.

Observait-on déjà cette tendance lors des derniers scrutins ?

Le paysage politique dégagé à l'issue des Présidentielles 2017 s'avère identiques. La fin du premier tour place dans les meilleurs résultats Marine Le Pen (Front national, 35,58 % des suffrages) ainsi que François Fillon (Les Républicains, 24,91 % des voix), et Emmanuel Macron (En marche !), derrière, avec 18,78 % des votes. Au second tour, les citoyens de Colomars ont fait leur choix et voté à 51,82 % pour Marine Le Pen. 2 096 résidents de Colomars se sont déplacés, ce qui revient à 82,39 % de la population.
La liste Prenez le Pouvoir (liste soutenue par Marine Le Pen) a été cautionnée par beaucoup de Colomarsois aux élections européennes 2019, ce qui lui a permis de réaliser un score de 32,58 %, devant La République en Marche avec Renaissance qui a emporté 21,04 % des suffrages.
Cette évolution se verra peut-être confirmée par les élections municipales 2020.

Quelques informations sur Colomars

Les élections municipales donnent une idée de l'état socio-économique à Colomars. Ce sont les 15 et 22 mars 2020 que les habitants devront aller voter.

Pour mieux comprendre le profil des résidents de Colomars

3 424, c'est le nombre d'habitants qui vivent sur Colomars. C'est une ville des Alpes-Maritimes. Le rassemblement de Métropole Nice Côte d'Azur a permis d'attacher des communes comme Marie, Tourrette-Levens ou Saint-Sauveur-sur-Tinée à ce bourg. Du point de vue de l'âge, les habitants colomarsois restent dans l'ensemble peu âgés. La majorité des résidents a entre 25 et 54 ans et 24,55 % se situent entre 55 et 64 ans. La proportion des habitants immigrés est peu importante (5,50 %).

Quel est le niveau de vie au sein de la ville de Colomars ?

Taux de chômage et autres chiffres clés : le marché de l'emploi ressemble à ce qui suit à Colomars. On note la prépondérance des catégories socioprofessionnelles suivantes : 55,71 % des Colomarsois en activité sont des professions intermédiaires et employés. Globalement, 47,22 % de la population travaillent, soit environ 1 585 personnes. 8 % des résidents de la commune colomarsoise active sont à la recherche d'un travail. Une majeure partie sont des hommes.
En 2014, le revenu fiscal médian atteint environ 20 000 € en France. Il s'élevait à 25 403 € à Colomars en 2016. Les revenus des Colomarsois sont plus élevés que la moyenne nationale. Si la portion des citoyens les plus riches gagne autour de 44 346 € par an, les plus démunis déclarent percevoir en moyenne 14 023 €.
Le marché immobilier d'une commune est souvent considéré comme un indicateur adéquat du niveau de vie de cette dernière. Les chiffres les plus observés sont alors le statut d'occupation (locataires ou propriétaires), le type de bien (maisons ou appartements) ou encore la surface de ceux-ci. La location de maison non HLM de 3 pièces constitue moins de 2 % du marché immobilier de la commune. Moins de 2 % des locataires habitent, pour leur part, dans un appartement non HLM de 3 pièces. Lorsqu'il s'agit de l'acquisition d'une habitation, les propriétaires sont séduits par les maisons de 5 pièces à plus de 21 % quand presque 25 % choisissent des maisons de 4 pièces.

Établissements scolaires, hôpitaux, cadre … Fait-il bon vivre à Colomars ?

Force est de constater que les infrastructures essentielles (hôpitaux, gares ou écoles, entre autres) sont assez nombreuses à Colomars. On compte, dans la commune, peu de familles (par rapport au nombre total de résidents), avec 508 enfants, âgés de ​0 à 15 ans ainsi que 1 crèche et ​ 4 établissements scolaires.
L'agencement du territoire et les services publics sont des critères à prendre en compte pour la sélection d'un lieu de vie. La pollution aussi. Grâce à L'observatoire national de l'eau, on sait que la qualité de l'eau se révèle 100 % conforme tant sur le plan microbiologique ​que physico-chimique.