Vidéo Régionales : "La France insoumise est une force de déconstruction", juge Jean-Pierre Raffarin

Publié
Article rédigé par
Radio France

"Il y a des attitudes qui ne sont pas républicaines à La France insoumise", a accusé l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac.

"La France insoumise est une force de déconstruction", a estimé mardi 22 juin sur franceinfo Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre, ancien membre du parti Les Républicains. Il alerte sur le danger que représente selon lui cette "gauche extrême", notamment dans le cadre de l'élection régionale en Île-de-France.

>> Élections régionales et départementales : suivez la situation en direct

Dans cette région, "le match est très important entre Valérie Pécresse d'un côté et Mélenchon de l'autre", a assuré Jean-Pierre Raffarin, en référence à la fusion des listes Europe-Écologie-les-Verts, Parti socialiste et La France insoumise (LFI) en vue du second tour du scrutin régional. Il a affirmé qu'il "y a des attitudes qui ne sont pas républicaines à LFI", notamment "sur le communautarisme, on a eu des débats qui sont des débats assez graves, qui sont des débats qui engagent vraiment la question républicaine".

Jean-Pierre Raffarin souhaite "une stratégie dans le pays pour éviter l'extrémisme". Met-il le Rassemblement national et La France insoumise sur le même plan ? "Je ne les mets pas forcément sur le même plan, mais je dis que l'extrémisme, globalement, est contre l'apaisement de la démocratie." L'ancien Premier ministre a souhaité "une démocratie apaisée et une démocratie responsable. Je suis pour une région qui travaille et pas une région qui, systématiquement aujourd'hui, cherche à déconstruire".

"Lisibilité" de la campagne dans les Hauts-de-France

En Île-de-France, Jean-Pierre Raffarin salue le fait que la candidate de la droite Valérie Pécresse maintienne sa liste et ne fusionne pas avec la liste de la majorité présidentielle. "Ses engagements, c'était de présenter au deuxième tour la même liste qu'au premier tour. Je pense que changer d'attitude vis-à-vis des électeurs, ce n'est pas idéal. Donc je pense qu'elle a raison", a commenté Jean-Pierre Raffarin.

L'ancien sénateur de droite a également salué Xavier Bertrand, qui "a réussi son opération" dans les Hauts-de-France. "Je faisais partie des gens qui doutaient un peu du fait qu'on mélange régionales et présidentielle, qu'il soit candidat aux deux à la fois. Finalement, il a donné du sens à sa campagne, il a donné de la lisibilité" dans une région où le RN est fort. Par ailleurs, Jean-Pierre Raffarin "se félicite du front républicain qui s'installe en Paca pour Renaud Muselier", avec le retrait de la liste de gauche de Jean-Laurent Félizia.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections régionales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.