Vidéo Elections régionales : "Je commence à comprendre les Français", s'agace Laurent Delahousse face à la cacophonie des invités politiques

Publié Mis à jour
VIDEO. Les journalistes ne traitent "plus parfois les sujets qui sont essentiels pour les Français mais ceux qui potentiellement font du public", estime Laurent Delahousse
Article rédigé par
France Télévisions

Le journaliste évoquait plusieurs pistes pour expliquer le très fort d'abstention lors du premier tour des élections départementales et régionales, dimanche, sur le plateau de France 2.

L'abstention était, encore une fois, au cœur des débats qui ont suivi le premier tour des élections régionales, dimanche 20 juin. Pour quelles raisons les Françaises et les Français boudent-ils autant les scrutins qui ponctuent la vie démocratique du pays ? Evoquant différentes hypothèses, Laurent Delahousse s'est notamment interrogé sur les couvertures médiatiques de l'actualité, durant la soirée électorale de France 2.

>> DIRECT. Elections régionales et départementales : suivez les derniers commentaires et analyses

"Quand on voit parfois sur une chaîne d'information un produit d'information considéré comme un objet de consommation", a déclaré le journaliste, "c'est-à-dire qu'il alimente l'audience, donc je l'utilise, on ne traite parfois plus les sujets qui sont essentiels pour les Français mais potentiellement ceux qui font du public." Nicolas Beytout, directeur de la rédaction de L'Opinion, a notamment pointé deux bouleversements, à savoir les réseaux sociaux et la possibilité de mesurer en continu l'audience de ce qui est publié. Ce dernier, toutefois, ne pense pas que cette double bascule soit nécessairement génératrice de désarroi abstentionniste.

Elections régionales et départementales : "s'il y a 33 millions de Français qui ne votent plus, c'est parce qu'il y a des débats stériles parfois à la télévision", s'agace Laurent Delahousse à propos de la cacophonie sur le plateau de France 2

Plus largement, Laurent Delahousse s'est agacé à plusieurs reprises du manque d'écoute entre les différents invités politiques conviés sur le plateau. "Cela fait longtemps que je n'avais pas animé un débat politique, je commence vraiment à comprendre les Français de plus en plus", a-t-il notamment déclaré. "S'il y a 33 millions de Français qui ne votent plus, c'est parce qu'il y a des débats stériles parfois aussi à la télévision", a-t-il également ajouté, alors qu'une certaine cacophonie s'installait sur le plateau. "Donc on va essayer d'y aller tranquillement ce soir, parce que moi ce qui me ferait plaisir c'est que les gens aillent voter la prochaine fois et la fois d'après."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections régionales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.