VIDEO. Le Maire trouve "indigne" que Le Drian et Bartolone restent en poste au gouvernement et à l'Assemblée

Pour le député des Républicains, le maintien de Le Drian à la Défense est un "reniement" de la promesse de François Hollande d'interdire le cumul des mandats pour les ministres.

FRANCE 2

Quelles leçons tirer de la montée du Front national aux élections régionales ? Le député des Républicains Bruno Le Maire plaide pour un renouvellement des pratiques politiques. Mardi 15 décembre, invité des "4 Vérités" sur France 2, il s'en est pris à Jean-Yves Le Drian et à Claude Bartolone. Le premier, élu à la tête de la Bretagne, restera ministre de la Défense, quand le second devrait rester président de l'Assemblée malgré sa défaite en Ile-de-France.

Bartolone "a été battu, il doit partir"

"Je trouve cela indigne de la République" et "indigne pour les Bretons" que Jean-Yves Le Drian ne choisisse pas entre ses deux postes, estime Bruno Le Maire. Pour le député de l'Eure, c'est "un reniement de plus" de la part de François Hollande, qui avait promis que les ministres ne garderaient pas de mandat local.

Le possible candidat à la primaire de la droite et du centre pour 2017 s'en est aussi pris à Claude Bartolone. Les députés PS décideront, mardi, de son sort à la tête de l'Assemblée, mais il ne fait pas de doute qu'il pourra conserver son poste. "J'espère que ce n'est pas une gigantesque farce" et que tout n'a pas déjà "été négocié en coulisse", a lancé Bruno Le Maire. "Il a été battu, il doit partir."

Le député Bruno Le Maire devant le siège des Républicains, à Paris, le 14 décembre 2015.
Le député Bruno Le Maire devant le siège des Républicains, à Paris, le 14 décembre 2015. (MARTIN BUREAU / AFP)