Vidéo Le maintien des régionales en juin, "c'est le bon choix", estime Jordan Bardella

Publié
Article rédigé par
Radio France

"Des régions sont gagnables pour le Rassemblement national" assure le vice-président du parti de Marine Le Pen.

Maintenir les élections régionales et départementales en juin, "c'est le bon choix", a déclaré mardi 13 avril sur franceinfo Jordan Bardella, vice-président du Rassemblement national, député européen. Il estime que "plusieurs régions sont gagnables" par le Rassemblement national.

"On ne peut pas indiquer à l'ensemble du pays qu'on va rouvrir, qu'on va relancer la machine, qu'on aura vacciné massivement les publics à risque d'ici le printemps et ne pas voter", explique Jordan Bardella. "C'est un signal important pour dire aux Français : 'le pays repart, le pays va repartir'. Le gouvernement a fait des choix qui sont contestables, mais le fait de fixer l'horizon et de voir enfin le bout du tunnel pour nos concitoyens est évidemment quelque chose de bien que nous saluons." Il estime qu'il faut se préparer à "vivre probablement durablement avec le Covid-19, y compris d'ailleurs à la rentrée, probablement que la campagne présidentielle sera aussi impactée dans son organisation".

"Des recommandations de bureaucrates"

En revanche, le vice-président du Rassemblement national tacle les recommandations du Conseil scientifique sur les modalités de ces élections à venir. "Ce sont des recommandations de bureaucrates, de gens qui n'ont manifestement jamais organisé une élection. Lorsque je vois, par exemple, qu'on propose aux assesseurs de dépouiller les élections à l'extérieur. Je souhaite bonne chance aux assesseurs qui vont surveiller les bureaux de vote de Ouessant ou du port de Marseille parce qu'une rafale de vent et ça vous fait largement annuler les du bureau de vote !"

Jordan Bardella estime qu'il faudra aussi tenir compte des revendications et des demandes des maires, notamment ruraux qui auraient exprimé des "inquiétudes" sur la tenue de ces élections en juin. L'eurodéputé souligne "la difficulté logistique d'organiser deux élections le même jour, avec une multiplication par deux du nombre d'assesseurs à trouver, du nombre de bureaux de vote à mettre en place, de toute la logistique qui s'accompagne dans les écoles, les gymnases qui vont accueillir les bureaux de vote". Il estime qu'il faut établir un protocole sanitaire "peut être sur la base de celui qui avait été instauré" lors du deuxième tour des élections municipales.

La "dernière échéance" avant la présidentielle

"Ces élections départementales et régionales revêtent un enjeu très politique, c'est la dernière échéance électorale avant la campagne présidentielle et évidemment que le Rassemblement national aspire en tout cas à remporter des départements et surtout des régions", poursuit Jordan Bardella. Il estime que "des régions sont gagnables pour le Rassemblement national. C'est la possibilité de démontrer que nous sommes en capacité de gérer des exécutifs comme nous l'avons fait avec un bon résultat dans les villes que nous dirigeons".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.