Résultats des régionales en Centre-Val de Loire : le socialiste François Bonneau domine le premier tour avec 24,81% des voix

Le président sortant de la région devance le candidat du RN. Le second tour s'annonce incertain et soumis au jeu des alliances.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le président PS de la région Centre-Val de Loire, François Bonneau, lors d'une conférence de presse à Matignon, le 30 juillet 2020, à Paris. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

Avec 24,81% des voix, le candidat socialiste François Bonneau (PS/PCF) vire en tête du premier tour des élections régionales, dimanche 20 juin, en Centre-Val de Loire. Le président PS sortant de la région devance la liste du Rassemblement national d'Aleksandar Nikolic (22,24%). Cinq listes récoltent plus de 10% des voix et les éventuelles alliances des poursuivants vont se révéler déterminantes pour l'issue du scrutin.

>> Au lendemain du premier tour, découvrez les derniers chiffres, les analyses et les commentaires

Le résultat du premier tour

Le candidat socialiste François Bonneau (PS/PCF) arrive en tête de ce premier tour à l'abstention particulièrement forte, avec 24,81% des suffrages exprimés. Le président sortant de la région est suivi par la liste du candidat du Rassemblement national, Aleksandar Nikolic, avec 22,24% des voix. 

>> Retrouvez l'ensemble des résultats de ces élections régionales partouten France

Derrière, la liste de Nicolas Forissier (LR-UDI) obtient pour sa part 18,82% des suffrages exprimés tandis que la liste LREM-MoDem du ministre chargé des Relations avec le Parlement, Marc Fesneau, arrive en quatrième position, avec 16,65%. La liste écologiste de Charles Fournier (EELV-LFI-Génération.s) récolte elle 10,85% des suffrages exprimés. Les listes DVG de Jérémy Clément (avec 4,07%) et Lutte ouvrière de Farida Megdoud (avec 2,56%) ferment la marche.

Les réactions

"On peut refonder le rapport politique chez nos concitoyens", s'est réjoui le président sortant de la région, arrivé en tête au premier tour. François Bonneau a, dès dimanche soir, appelé à une alliance avec la liste écologiste de Charles Fournier (EELV-LFI-Génération.s). "Le Rassemblement national est deuxième et en embuscade. Il faut une énorme mobilisation pour le second tour, et j'appelle au rassemblement avec nos amis écologistes",a-t-il déclaré.

En tête dans les sondages, le candidat du Rassemblement national, Aleksandar Nikolic, a parlé d'une "déception nationale" pour son parti. "Le RN est largement en dessous de ce qu'on avait prévu", a-t-il réagi, regrettant une abstention record. "On doit tous se remettre en question." Et d'ajouter : les élections régionales "n'intéressent plus que les impliqués, les élus, les associations" et les "passionnés".

Et maintenant ?

Cinq listes sont donc en position de se maintenir pour le second tour, qui s'annonce incertain et soumis au jeu des alliances. Le candidat socialiste François Bonneau (PS/PCF) part favori et devrait pouvoir compter sur le renfort de la liste écologiste de Charles Fournier. La liste de la majorité présidentielle et la liste du LR Nicolas Forissier pourraient aussi décider de s'entendre pour tenter de remporter la région face au Rassemblement national.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections régionales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.