Résultats des élections régionales en Bretagne : Loïg Chesnais-Girard (PS) arrive en tête avec 20,95% des voix

La semaine prochaine promet d'être décisive compte tenu de ce premier tour serré entre les listes PS, LREM et LR, et des incertitudes concernant les alliances à venir.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le président socialiste de la région Bretagne Loïg Chesnais-Girard, le 14 mai 2021 à Trebry (Côtes-d'Armor). (MARTIN BERTRAND / HANS LUCAS / AFP)

C'était l'une des régions les plus indécises. La Bretagne vient de livrer son verdict. Le socialiste et président sortant, Loïg Chesnais-Girard, est arrivé en tête du premier tour des élections régionales, dimanche 20 juin. Mais la bataille pour récupérer cette région sur laquelle plane l'ombre de Jean-Yves Le Drian, ancien président socialiste du conseil régional et actuel ministre des Affaires étrangères, n'est pas terminée. 

>> Au lendemain du premier tour, découvrez les derniers chiffres, les analyses et les commentaires

Le résultat du premier tour 

Selon les résultats définitifs, la liste de Loïg Chesnais-Girard (PS), le président sortant de la région, arrive en tête avec 20,95% des suffrages exprimés, lors d'un scrutin à l'abstention particulièrement forte.

>> Découvrez le détail des résultats du premier tour des élections régionales partout en France

Elle est suivie par la liste d'Isabelle Le Callenec (LR) avec 16,27% des voix puis par celle de Thierry Burlot (LREM-MoDem-Agir) avec 15,53%. Les autres listes susceptibles de se maintenir au second tour sont celles de Claire Desmares-Poirrier (EELV) avec 14,84% et de Gilles Pennelle (RN) qui a recueilli 14,27% des voix.

La liste de l'écologiste Daniel Cueff fait 6,52%. Elle est suivie par Pierre-Yves Cadalen (LFI) avec 5,57% des voix et de Valérie Hamon (LO) qui récolte 2,26% des votes. Joannic Martin (REG), avec 1,55%, David Cabas (DLF), avec 1,40%, Christophe Daviet (Un nôtre monde) avec 0,49%, Yves Chauvel avec 0,22% et Kamel Elahiar (UDMF) à 0,12%, ferment la marche.

Les réactions

Devant des militants, Loïg Chesnais-Girard a salué "une très bonne nouvelle" et "un choix clair des Bretonnes et des Bretons", jugeant que "cela permet d’avancer sereinement sur la suite". Sur une possible alliance avec LREM ou avec EELV, le président socialiste sortant a botté en touche lors d'une interview avec France 3 Bretagne : "Les Bretonnes et Bretons ont validé un projet, le projet que je porte."

"Monsieur Chesnais-Girard, qui arriverait en tête avec ce score, ne peut absolument pas s’en satisfaire", a réagi dans un discours Gilles Pennelle (RN), en soulignant que c'est "au second tour que l’on dessine l’élection". Claire Desmarres-Poirrier, la candidate EELV, a quant à elle expliqué auprès de France 3 Bretagne souhaiter "une majorité à gauche et écologiste la plus large possible", rejetant au passage la proposition d'alliance du candidat LFI Pierre-Yves Cadalen. Thierry Burlot (LREM) a lui assuré qu'il souhaitait "un rassemblement" au second tour.

Et maintenant ? 

Les prochaines heures s'annoncent décisives pour Loïg Chesnais-Girard (PS) et Thierry Burlot (LREM-MoDem-Agir). L'actuel président et vice-président du conseil régional sont deux héritiers de Jean-Yves Le Drian, qui les a plusieurs fois appelés à s'unir avant le premier tour, en vain. Vont-ils finir par fusionner leurs listes pour multiplier leurs chances face à Gilles Pennelle, le candidat du Rassemblement national ? La réponse sera connue au plus tard mardi à 18 heures, date limite du dépôt des listes en préfecture. 

Reste également à savoir quelle attitude va adopter l'écologiste Claire Desmares-Poirrier. En cas de ralliement à la liste du président socialiste sortant, elle pourrait enterrer les chances de victoire de Thierry Burlot. Mais elle peut également refuser l'union et poursuivre son chemin vers le second tour. 

Ces deux hypothèses ont été testées par Ipsos pour un sondage publié par France 3 le 9 juin. Une union de la gauche derrière Loïg Chesnais-Girard lui assurerait la victoire avec 39% des voix devant le Rassemblement national (24 %) et LREM (21%) et LR (16%). Dans le cas d'une alliance PS-LREM et du maintien de la candidature EELV au second tour, ces deux listes sont créditées chacune de 26%, à égalité avec le RN et devant LR (22%).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections régionales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.