Régionales 2021 : clôture du dépôt des listes pour le premier tour

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Régionales 2021 : clôture du dépôt des listes pour le premier tour
FRANCEINFO
Article rédigé par
J. Wittenberg - franceinfo
France Télévisions

Le dépôt des listes pour le premier tour des élections régionales de juin s’est clôturé lundi 17 mai, à midi. Un nouveau point d’étape dans cette campagne qui a déjà connu plusieurs rebondissements.

Lundi 17 mai, les élections régionales de juin ont franchi une nouvelle étape avec la clôture du dépôt des listes pour le premier tour. "Les élections régionales sont par définition un scrutin local, le gouvernement ne joue pas sa survie politique, et pourtant 13 ministres sont candidats dans ces élections, notamment Gérald Darmanin et Éric Dupond-Moretti dans les Hauts-de-France, Marlène Schiappa et Gabriel Attal en Île-de-France. Les autres ne sont pas en pole position, mais un mauvais résultat de leur liste serait du plus mauvais effet. C’est donc un risque que prend le gouvernement", souligne le journaliste du service politique de Franceinfo, Jeff Wittenberg, sur le plateau du 23 heures.

Des primaires pour la présidentielle déguisées

La droite républicaine, elle aussi, joue gros. "Ces élections régionales sont des primaires qui ne disent pas leur nom. Il y a trois candidats possibles ou déjà déclarés à la présidentielle de 2022, qui se présentent aux régionales, notamment Xavier Bertrand, Valérie Pécresse en Île-de-France et Laurent Wauquiez en Auvergne-Rhône-Alpes. A priori, ces trois-là partent favoris et ils pourront dire qu’ils ont gagné leur pari le soir du 27 juin. Mais c’est après que ça va commencer, car on s’attend à une bataille rangée au sein de la droite", décrypte Jeff Wittenberg. En l’occurrence, cette bataille se jouera entre ceux qui veulent faire barrage au Rassemblement national et l’autre camp.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections régionales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.