Elections régionales : "La plupart des votants, dans notre système, ne sont pas représentés", analyse le politologue Benjamin Morel

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Plupart des votants non représentés
Article rédigé par
France Télévisions

Invité de "Votre instant politique" sur la chaîne franceinfo, mardi 22 juin, Benjamin Morel, maître de conférence à Paris 2, a analysé l'abstention record lors du premier tour des élections régionales et départementales, dimanche

Un record absolu. Avec 66,1% le niveau d'abstention atteint un pic inédit à l'issue du premier tour des élections régionales et départementales qui a été boudé par les Français. "La plupart des votants, en réalité, dans notre système, ne sont pas représentés" a tenté d'expliquer Benjamin Morel, politologue. Selon lui, cela tient au système électoral français, même lors des scrutins fonctionnant avec une part de proportionnelle, qu'il qualifie de "fausse proportionnelle".

Aux élections régionales, "si vous allez voter pour une liste dont vous savez qu'elle ne sera pas représentée et n'arrivera pas au pouvoir, vous n'avez pas envie d'aller voter". Et d'ajouter que "la plupart des électeurs qui votent, au bout du compte, ne voient pas de débouché". 

La classe politique a vivement réagi à cette abstention et lors des questions au gouvernement, à l'Assemblée nationale, le Premier ministre Jean Castex a affirmé qu'il y a "sans doute une explication liée au contexte global, d'autant que l'abstention avant la survenue de la crise sanitaire était en recul". "Nous devons tirer tous ensemble toutes les conséquences de cette abstention", a-t-il conclu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections régionales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.