Elections régionales : ce qu'il faut savoir du scrutin dans les Pays de la Loire

La présidente sortante LR Christelle Morançais est menacée dans cette région, autrefois entre les mains de la gauche. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Les affiches du premier tour des élections régionales dans les Pays de la Loire photographiées à Blou (Maine-et-Loire), le 25 mai 2021. (FREDERIC PETRY / HANS LUCAS / AFP)

La gauche reprendra-t-elle la région aux mains des Républicains ? Tout semble possible dans les Pays de la Loire tant le scrutin de ces élections régionales des 20 et 27 juin semble ouvert. Les écologistes, soutenus par La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon, sont en position de l'emporter. Cela dépendra d'un éventuel accord avec les socialistes. Rien n'est encore joué. 

>> Découvrez les résultats des régionales dans les Pays de la Loire dimanche 20 juin

Qui est la présidente sortante ?

Christelle Morançais est présidente de cette région mais seulement depuis octobre 2017. En effet, c'est le sénateur LR de Vendée et patron des Républicains au Sénat, Bruno Retailleau, qui avait arraché la région à la gauche en 2015. Mais avec la loi sur le non-cumul des mandats, ce poids lourd de LR avait choisi son fauteuil au Sénat et laissé les clés de la région à sa vice-présidente.  

Quelles sont les listes en présence ?

Christelle Morançais, qui s'est déclarée sur le tard, se lancera donc dans sa première campagne des régionales pour sa réélection. Elle affrontera le socialiste et ancien ministre délégué à l'Agroalimentaire sous François Hollande Guillaume Garot. Ce dernier n'a pas su s'entendre avec les écologistes, qui seront bien présents dans la bataille du premier tour. C'est le député ex-EELV et ex-LREM Matthieu Orphelin qui portera leurs couleurs. Il est soutenu par EELV et La France insoumise.  

>> Lire aussi : dans les Pays de la Loire, découvrez qui sont les candidats

L'ancien ministre de la Transition écologique François de Rugy a été investi par la majorité présidentielle pour cette élection. Du côté du Rassemblement national, le parti de Marine Le Pen a choisi de soutenir un candidat non encarté, Hervé Juvin, économiste et essayiste, fondateur du Parti localiste. Eddy Le Beller, technicien sur les chantiers navals de Saint-Nazaire et qui avait déjà tenté l'aventure en 2015, représentera Lutte ouvrière, tandis que Cécile Bayle de Jessé a été investie, comme lors du précédent scrutin, par Debout la France. Enfin, la naturopathe nantaise Linda Rigaudeau est à la tête d'une liste citoyenne. 

L'histoire qui agite la campagne

C'est justement cette huitième liste qui attire les regards. Intitulée "Un nôtre monde Pays de la Loire", elle compte "de nombreux candidats adeptes des médecines parallèles et des thèses complotistes", raconte Ouest France. Le journal a épluché le profil des candidats de cette liste portée par une inconnue en politique et spécialiste de la "micronutrition". 

Résultat : "On y trouve de nombreux adeptes des médecines parallèles : hypnothérapeute, conseillère alimentation 'diplômée de l’institut Hildegardien', expert en 'bonheur hormonal', animatrice d’ateliers de relaxation coréenne, ou  'praticienne en méthode de libération des cuirasses'", détaille Ouest France. Sur les réseaux sociaux, ces candidats relayent des propos antivaccins ou s'opposent au port du masque. Ils louent aussi le très controversé Didier Raoult ou le chanteur Francis Lalanne, parti en croisade contre une prétendue "dictature sanitaire" en France. 

Qui part favori ? 

Le scrutin s'annonce hautement incertain. Selon un sondage Ipsos/Sopra Steria pour France 3 publié le 9 juin, Christelle Morançais arriverait en tête des intentions de vote avec 25% des voix, devant François de Rugy et Matthieu Orphelin, tous deux à 19%. Suivent Hervé Juvin (17%), Guillaume Garot (14%), Cécile Bayle de Jessé (4%), Eddy Le Beller (2%) et Linda Rigaudeau (0,5%). 

>> Ce que disent les derniers sondages pour votre région

Si la successeure de Bruno Retailleau prend la première place lors du premier tour, rien ne dit qu'elle remporte finalement la région. La partie est même plutôt mal engagée pour Christelle Morançais. Dans l'hypothèse d'une quadrangulaire et d'une liste de gauche conduite par Matthieu Orphelin, ce dernier l'emporterait avec 32% des voix, devant Christelle Morançais (25%), François de Rugy (25%) et Hervé Juvin (20%). Si cette liste de gauche est conduite par Guillaume Garot, l'ancien ministre gagnerait la région avec 32%, devant Christelle Morançais (25%), François de Rugy (22%) et Hervé Juvin (21%).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections régionales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.