Elections départementales et régionales : le syndicat Sud-PTT demande "la transparence sur les appels d'offres" sur la distribution des plis électoraux

La Poste reprend la distribution de 5 millions de plis électoraux confiés à Adrexo pour les élections régionales et départementales 2021 après les dysfonctionnements constatés au premier tour.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Des volontaires effectuent la mise sous pli des professions de foi des candidats pour le second tour des élections départementales dans le Haut-Rhin et le Bas-Rhin, à Colmar le 23 juin 2021 (VANESSA MEYER / MAXPPP)

"Nous exigeons et nous revendiquons que la transparence soit faite sur les appels d'offres" du marché de la distribution des plis électoraux, a martelé jeudi 24 juin sur franceinfo Eddy Talbot, membre du bureau fédéral Sud-PTT, après les dysfonctionnements constatés avant le premier tour des élections régionales et départementales et alors que La Poste va récupérer les cinq millions de plis dont s'occupait la société Adrexo.

Eddy Talbot demande la transparence "sur les montants, sur la manière dont cela a été organisé et quelles sont les responsabilités". Il dénonce "l'hypocrisie" sur ce sujet, et "y compris de la part de Gérald Darmanin qui, aujourd'hui, découvre que le service public c'est super. Mais il fait partie des nombreux personnels politiques qui, depuis des années, demandent la privatisation de l'ensemble des services publics". Le syndicat veut savoir "dans quelles conditions a été fait l'appel d'offres, comment s'est faite la répartition et quelle a été la position des différents acteurs, y compris la direction de La Poste".

"Une surcharge de travail"

Sur l'organisation de la distribution des plis d'ici le week-end du premier tour, Eddy Talbot "n'a pas de réponse de La Poste à cette étape". Mais il souligne que "quel que soit le type de région, les organisations de travail sont très tendues depuis des années, et en particulier depuis qu'une organisation de travail spécifique a été mise en place depuis le Covid". Chaque samedi, "le nombre de tournées à l'échelle nationale est divisé par deux. On passe de 40 000 tournées à 20 000 tournées, avec chaque factrice et facteur qui fait une double tournée". Le représentant Sud-PTT pointe "une surcharge de travail" et reste inquiet "sur la capacité, y compris de La Poste, à distribuer les plis en temps et en heure". Au premier tour des élections, 9% des plis n'ont pas été distribués, "et cela ne concerne pas qu'Adrexo, cela concerne aussi La Poste".

Eric Talbot craint que la distribution par La Poste "ne suffise pas" à régler les dysfonctionnements. Il dénonce "le manque de moyens", rappelant qu'il y a "entre 7 000 et 10 000 suppressions d'emplois par an" dans l'entreprise. "Dès le début" de la distribution des plis électoraux, l'organisation "était chaotique". Si l'entreprise "veut mettre des moyens, la première chose est qu'elle compense à hauteur de la mission qui va être donnée, y compris à des collègues qui n'étaient pas dans la boucle au niveau de la distribution des élections". Il affirme que cette tournée spécifique demande "un effort énorme". Et selon lui, "La Poste ne compense pas, comme elle le faisait encore il y a une dizaine d'années, le surcroît d'activité lié à la distribution des plis électoraux".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections régionales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.