Régionales : Les Républicains envisagent l'exclusion de Renaud Muselier après son alliance avec LREM en Paca

Le chef du parti, Christian Jacob, a annoncé, dimanche, le retrait de l'investiture LR au président sortant de la région. Des membres du parti réclament une nouvelle liste LR.

Le président des Républicains, Christian Jacob (à gauche), et le président LR de la région Paca, Renaud Muselier (à droite).
Le président des Républicains, Christian Jacob (à gauche), et le président LR de la région Paca, Renaud Muselier (à droite). (ALAIN JOCARD / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Ambiance de crise chez Les Républicains. Plusieurs cadres du parti de droite comptent demander l'exclusion du président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Paca), Renaud Muselier, après l'annonce de son alliance avec LREM en vue des élections régionales de juin, selon les informations de France Télévisions. Le maire de Nice, Christian Estrosi, partisan de cette alliance, pourrait lui aussi être visé par une telle demande.

LR condamne l'alliance avec LREM. Renaud Muselier "ne pourra pas bénéficier de l'investiture LR", a annoncé Christian Jacob, le patron des Républicains, dimanche, en réaction à l'annonce par Jean Castex dans Le Journal du dimanche du retrait, en faveur de Renaud Muselier, de la liste de la majorité portée par Sophie Cluzel

Renaud Muselier nie toute "trahison". "Je combats le Rassemblement national", a défendu le président de région sortant, sans confirmer l'alliance et en s'étonnant de l'"agressivité" de sa famille politique. Sophie Cluzel s'est dite "fière" d'avoir contribué aux bases d'un accord visant à "sortir des postures". Leur adversaire soutenu par le RN, Thierry Mariani, a ironisé avec un visuel mélangeant les logos de LR et de LREM, rebaptisés "Les Républicains En Marche".

 Une nouvelle liste LR ? Les noms d'Eric Ciotti et de Julien Aubert circulent pour prendre la tête d'une éventuelle nouvelle liste présentée en urgence par Les Républicains dans cette région importante pour le parti. Selon nos informations, certains membres de la formation jugent toutefois qu'une telle initiative "serait suicidaire". La question devrait être tranchée, mardi, lors d'un comité stratégique du parti. 

"Une terrible erreur", selon Xavier Bertrand. "Cet accord nous amènera au déshonneur et à la défaite, estime sur BFMTV le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand (ex-LR). Selon lui, Renaud Muselier "a fait une terrible erreur" en acceptant une alliance avec LREM dès le premier tour en région Paca. "Avec En marche, il ne gagnera pas. Cet accord il est irresponsable, car il fait du Front national le seul opposant."

Une fusion des listes ? La secrétaire d'Etat chargée des personnes handicapées Sophie Cluzel, chef de file désignée par LREM dans la région "et des représentants de la majorité parlementaire vont intégrer le dispositif conduit par Renaud Muselier", a précisé le Premier ministre dans Le JDD, sous-entendant que les deux listes pourraient fusionner.

"Un front républicain indispensable", selon Marlène Schiappa. Invitée du 8h30 de franceinfo dimanche, la tête de liste de la majorité à Paris et la ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, a estimé que ce "front républicain qui se dessine et une alliance, sur la base, j'imagine, d'un projet" est "fondamental" dans la région Paca, où "il y a un risque très élevé de Rassemblement national".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #REGIONALES

23h10 : Voici un dernier point sur l'actualité de ce dimanche 2 mai. Ce direct se met en pause pour la nuit, mais pas de panique, il reprendra dès 6 heures.



#COVID_19 Les contraintes liées à l'épidémie de Covid-19 commencent à se desserrer lundi, avec notamment la fin des restrictions de déplacement. Que pourrez-vous faire (et toujours pas faire) dès demain ? On fait le point ici. #COVID_19 La nouvelle attestation de déplacement obligatoire pour tous les déplacements entre 19 heures et 6 heures sur l'ensemble du territoire métropolitain est disponible sur le site du ministère de l'Intérieur ainsi que sur l'application Tous AntiCovid. Retrouvez la ici.

Le parti Les Républicains a retiré son investiture à Renaud Muselier et envisage désormais l'exclusion de la tête de liste LR dans la région Sud, après l'annonce d'une liste commune avec LREM. Une annonce qui sème la zizanie à droite. Retrouvez toutes les réactions dans notre direct.

La Rochelle a créé l'exploit en demi-finale de la Coupe d'Europe face aux Irlandais de Leinster (32-23) et rejoint Toulouse pour une finale 100% française. Retrouvez le résumé de la rencontre en vidéo.

20h44 : "Renaud Muselier a su justement dépasser les postures politiciennes pour travailler au service de la région. C'est comme ça que j'ai travaillé aussi depuis quatre ans au gouvernement et nous allons construire un vrai projet."

Après que le retrait de la liste La République en marche qu’elle devait porter au premier tour des élections régionales en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, au profit du président Les Républicains sortant de la région, Renaud Muselier, Sophie Cluzel s'est exprimée dans l'après-midi sur franceinfo Retrouvez ici son intervention.

20h00 : Voici un nouveau point sur l'actualité :

Le parti Les Républicains a retiré son investiture à Renaud Muselier, tête de liste LR dans la région Sud, après l'annonce d'une liste commune avec LREM. Une annonce qui sème la zizanie à droite. Retrouvez toutes les réactions dans notre direct.



La Rochelle a créé l'exploit en demi-finale de la Coupe d'Europe face aux Irlandais de Leinster (32-23) et rejoint Toulouse pour une finale 100% française. Retrouvez le résumé de la rencontre en vidéo.

Le parquet de Paris a ouvert une enquête des chefs de "violences volontaires en réunion" et "dégradations en réunion", après des violences contre le cortège de la CGT lors de la manifestation du 1er-Mai, dans la capitale. "C'était un véritable guet-apens qu'on a tendu à mes camarades", a réagi sur franceinfo le secrétaire général du syndicat, Philippe Martinez. Voici ce que l'on sait des violences qui ont visé le cortège de la CGT.

#METEO Les trois prochains mois devraient être plus chauds et secs que la moyenne. C'est ce qui ressort des prévisions de Météo France pour les mois de mai, juin et juillet 2021. Notre journaliste Fabien Jannic-Cherbonnel a demandé à Francois Jobard, météorologue chez Météo France, de nous en dire plus sur ce qui attend la France métropolitaine.

19h44 : Certains cadres Les Républicains des Alpes-Maritimes comptent demander l’exclusion de Renaud Muselier et de Christian Estrosi du parti, après l'alliancenouée avec LREM en vue des régionales, selon le journaliste politique de France Télévisions Guillaume Daret. Il donne quelques éléments sur Twitter.

18h48 : "Ce n'est pas un 'ni-ni' c'est au contraire un 'plus-plus'. On additionne nos différences. "


Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat aux personnes handicapées et ancienne tête de liste pour les régionales en région PACA, s'est retiré de cette position au profit de Renaud Muselier. Invitée de franceinfo, elle défend "une alliance". "Ensemble on est plus fort, partir groupé, c'est une façon de proposer un vrai projet politique, social pour les habitants de la région Paca."





18h40 : "Hier, ma famille politique me soutenait à l'unanimité car j'étais le meilleur pour [la région Provence-Alpes-Côte d'Azur]. Aujourd'hui, parce que Jean Castex annonce retirer la liste LREM, je suis accusé de trahison ! Comment comprendre cette agressivité, alors que je combats le Rassemblement national ?"

Alors qu'une partie de la droite se déchire quant à la stratégie à adopter en Provence-Alpes-Côte d'Azur,Renaud Muselier, a quant à lui réagi dans l'après-midi sur Twitter, défendant son alliance avec LREM.

18h37 : Objectif : faire barrage au RN.Le retrait de la liste LREM au profit du président sortant Renaud Muselier rebat les cartes pour les régionales en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, et sème la zizanie à droite. Sur Twitter, la présidente du département des Bouches-du-Rhône, Martine Vassal, a quant à elle apporté son soutien à la liste conduite par Renaud Muselier.

16h54 : "J'y vois une erreur stratégique majeure. Dans une région où le risque d'une victoire de l'ex-Front national est fort, LR envoie un message aussi négatif qu'infondé aux électeurs : Renaud ne serait plus de droite et du centre droit. De quoi jeter bon nombre de sympathisants LR de Paca dans les bras du Rassemblement national !"

A quelques semaines des régionales, le président sortant LR de la région Paca, Renaud Muselier, s'est vu retirer l'investiture par son parti, à cause du retrait de la liste LREM en sa faveur. Le maire LR de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a dénoncé cette décision, rapporte France 3 Occitanie.

16h04 : Voici un nouveau point sur l'actualité, avant de passer la main :

Le parquet de Paris a ouvert une enquête des chefs de "violences volontaires en réunion" et "dégradations en réunion", après des violences contre le cortège de la CGT lors de la manifestation du 1er-Mai, hier, dans la capitale.

• Le parti Les Républicains a retiré son investiture à Renaud Muselier, tête de liste LR dans la région Sud, après l'annonce d'une liste commune avec LREM. Retrouvez toutes les réactions dans notre direct.

• Dans quelques minutes, La Rochelle affrontera Le Leinster en demi-finale de la Champions Cup. La rencontre sera à suivre en direct avec un live de nos confrères de franceinfo sport.

Quatre astronautes, trois Américains et un Japonais, ont retrouvé la Terre après avoir quitté la Station spatiale internationale hier. Ils sont en bonne santé, après avoir passé plus de 160 jours dans l'espace.

15h24 : Les noms des députés Eric Ciotti et Julien Aubert circulent. Mais pour d'autres, il est trop tard. La question devrait être tranchée mardi matin en comité stratégique du parti, selon les informations de France Télévisions.

15h23 : Après l'annonce du retrait de l'investiture LR à Renaud Muselier, en raison de son alliance avec LREM, le parti se divise pour savoir s'il faut ou non monter une nouvelle liste, à deux semaines de la date limite de dépôt des candidatures, a appris le service politique de France Télévisions.

13h47 : Les élus Les Républicains sont nombreux à réagir, après l'annonce d'une fusion des listes LREM et LR en vue des élections régionales en région Sud, ce qui a valu au républicain Renaud Muselier de perdre l'investiture de son parti. Voici quelques-unes des réactions à droite.

13h02 : "C'est une faute des valeurs, une faute politique."

"Nous n'avons pas à trembler ni face à Emmanuel Macron, ni face à Marine Le Pen. La meilleure façon de gagner une élection est d'être crédible" a réagi le secrétaire général adjoint du parti Les Républicains, après l'annonce de l'alliance LREM/LR en région Sud pour les Régionales.

12h36 : Voici les articles que vous consultez le plus sur notre site aujourd'hui :

• Les explications de Catherine Fournier sur la manière dont l'affaire Maëlys a accéléré l'enquête sur la disparition du caporal Noyer.

• Le calendrier du déconfinement en quatre étapes annoncé par Emmanuel Macron.

Notre direct consacré à l'annonce du retrait de l'investiture LR à Renaud Muselier, aux élections régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur. Plus tôt ce matin, le Premier ministre avait annoncé la fusion des listes LREM et LR dans la région.

12h23 : En plein repas, j'ai oublié de faire un nouveau point sur l'actualité ! Réparons cet oubli :

• Le parti Les Républicains a retiré son investiture à Renaud Muselier, tête de liste LR dans la région Sud, après l'annonce d'une liste commune avec LREM. Retrouvez toutes les réactions dans notre direct.


La mobilisation syndicale "pour l'emploi" a rassemblé plus de 106 000 personnes dans la rue hier, selon le ministère de l'Intérieur, 150 000 selon la CGT, en baisse par rapport à 2019. La CGT déplore 21 blessés dont quatre graves et dénonce des "violences inacceptables".

Quatre astronautes, trois Américains et un Japonais, ont retrouvé la Terre après avoir quitté la Station spatiale internationale hier à bord de la capsule Crew Dragon de SpaceX. Ils sont en bonne santé, après avoir passé plus de 160 jours dans l'espace.

12h11 : "Cet accord nous amènera au déshonneur et à la défaite."

Le président de la région Hauts-de-France, Xavier Bertrand (ex-LR), a estimé sur BFMTV que Renaud Muselier "a fait une terrible erreur" en acceptant une alliance avec LREM dès le premier tour en région Paca. "Avec En Marche, il ne gagnera pas. Cet accord il est irresponsable, car il fait du Front national le seul opposant."

11h35 : L'annonce de l'alliance des listes LREM et LR en région Sud n'a pas seulement irrité le patron des Républicains, Christian Jacob, mais aussi les élus locaux du parti, rapporte France 3 Paca. C'est "un coup de poignard dans le dos", estime par exemple Eric Ciotti, député des Alpes-Maritimes. Suivez toutes les réactions dans notre direct.

11h25 : "Renaud Muselier, conformément aux règles des Républicains qui imposent qu'il n'y ait aucun accord de premier tour avec LREM, ne pourra pas bénéficier de l'investiture LR", écrit dans un communiqué le président du parti, Christian Jacob. "La peur de perdre des uns, ajoutée au cynisme des autres, n'a jamais fondé une ligne politique", ajoute-t-il.

11h10 : Le parti Les Républicains retire son investiture à Renaud Muselier, tête de liste LR dans la région Sud, après l'annonce d'une liste commune avec LREM.

10h11 : "Chaque situation locale est différente. Dans notre ADN (...) il y a cette volonté de dépassement politique", indique sur Europe 1 Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement. Il était interrogé sur la multiplication possible des alliances entre LREM et LR aux élections régionales après la fusion des deux listes dans la région Sud.

10h51 : "Il y a un risque très élevé de Rassemblement national dans la région PACA", a justifié la ministre déléguée à la Citoyenneté, Marlène Schiappa, invitée de franceinfo ce matin. Elle s'est félicitée de ce "front républicain".

10h51 : La secrétaire d'Etat chargée du Handicap, Sophie Cluzel, qui devait être la tête de liste LREM, rejoint la liste LR, annonce-t-elle au Journal du dimanche.

09h47 : Il n'y aura pas de liste LREM en région Sud. Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé le retrait de celle-ci au profit de la liste Les Républicains, emmenée par Renaud Muselier, l'actuel président de région.