Après sa défaite, Claude Bartolone démissionne de son mandat de conseiller régional en Ile-de-France

Tête de liste du PS lors des élections, il a adressé sa démission au président sortant de la région, le socialiste Jean-Paul Huchon, et ne siégera donc pas dans la nouvelle assemblée.

Claude Bartolone après l\'annonce de sa défaite aux élections régionales en Ile-de-France, dimanche 13 décembre 2015. 
Claude Bartolone après l'annonce de sa défaite aux élections régionales en Ile-de-France, dimanche 13 décembre 2015.  (LOIC VENANCE / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Battu dimanche par Valérie Pécresse, Claude Bartolone ne siégera pas au conseil régional d'Ile-de-France. Pas même en tant que conseiller régional, alors qu'il a été élu à ce poste. Jeudi 17 décembre,  le président socialiste de l'Assemblée nationale a démissionné de son mandat de conseiller régional d'Ile-de-France, a annoncé le président sortant de la région, Jean-Paul Huchon (PS). 

Ce dernier a "reçu ce [jeudi] matin" la lettre de démission de Claude Bartolone, battu dimanche aux régionales par sa rivale. Valérie Pécresse (Les Républicains) prendra pour sa part, dès vendredi, les rênes de la région la plus peuplée de France.

La séance inaugurale de la nouvelle mandature sera par ailleurs présidée par un élu du Front national, dont le parti fait un retour avec 22 élus. Jean-Michel Dubois (FN), 72 ans, est en effet le doyen du conseil régional.

41 élus pour le PS, 79 pour Les Républicains

Le désistement de Claude Bartolone permet à Corinne Bord (PS), 45 ans, vice-présidente sortante et en 8e position sur la liste de Seine-Saint-Denis, de revenir dans l'hémicycle régional.

Par ailleurs, le groupe PS, qui compte 41 élus, a élu mercredi soir son président en la personne du député de l'Essonne Carlos da Silva, qui était tête de liste dans son département, selon des sources concordantes.

Jeudi matin, les élus LR ont, eux, désigné le député des Hauts-de-Seine Thierry Solère, qui était aussi tête de liste dans son département, comme président du principal groupe de la majorité avec 79 élus.