Régionales : "Si le RN obtenait une région, cela changerait la dynamique pour la présidentielle de 2022", estime Brice Teinturier

Publié
Durée de la vidéo : 9 min.
Régionales : « Si le RN obtenait une région, cela changerait la dynamique pour la présidentielle de 2022 », estime Brice Teinturier
France 2
Article rédigé par
J. Wittenberg - France 2
France Télévisions

Brice Teinturier, directeur général délégué d’Ipsos, est l’invité des "4 Vérités", vendredi 18 juin.

Quelles sont les attentes des Français concernant le scrutin des départementales et des régionales dont le premier tour aura lieu dimanche 20 juin. "Ce sont des thèmes avant tout régaliens qui se sont imposés : la délinquance est le premier sujet de préoccupation des Français. Ce n’est pas très nouveau, cela a commencé à se créer à la rentrée dernière en septembre […]. L’autre thème important c’est l’immigration. Et après vous des thèmes comme le chômage ou l’environnement", explique Brice Teinturier, directeur général délégué d’Ipsos, invité des "4 Vérités", vendredi 18 juin.

Les électeurs s’apprêtent-ils à voter en fonction du contexte national ? "Non pas vraiment. Dans la mécanique du vote régionale, nous avons beaucoup moins, que, par exemple en 2010 ou en 2015, un vote sanction à l’égard du vote adhésion. Il n’y a pas non plus de vote d’adhésion. Ce que les électeurs nous disent c’est qu’ils vont voter avant tout sur des enjeux régionaux, locaux", indique le directeur général délégué d’Ipsos.

"Il y a une prime aux sortants"

L’amélioration de la situation sanitaire et la fin du port du masque à l’extérieur auront-ils un effet ? "Il y a un effet ‘bonne nouvelle’ qui est incontestable et on le voit de manière assez fulgurante dans nos dernières enquêtes. Les Français aujourd’hui sont majoritairement satisfaits de la manière dont le gouvernement a géré l’épidémie de Covid-19. Cela peut avoir une influence sur le climat [politique]", estime Brice Teinturier. "Il y a une prime aux sortants qui devrait se révéler encore dimanche soir", ajoute-t-il.

Le Rassemblement national pourrait-il égaler voire dépasser sa performance de décembre 2015 ? "En 2015 il était à un niveau exceptionnellement haut. Dimanche, s’il obtient dans les 25-26 %, il pourrait être un peu en retrait, cela resterait un très bon chiffre. Tout dépendra de sa capacité ou pas à faire basculer une région", assure le directeur général délégué d’Ipsos.

Le parti de Marine Le Pen peut-il réussir ce pari ? "Oui. En région PACA, même en cas de retrait de la liste de gauche, il y aurait une déperdition plus importante des voix pour Renaud Muselier. Sur le papier Thierry Mariani pourrait remporter cette région. […] Si le RN obtenait une région, cela changerait la dynamique pour la présidentielle de 2022", conclut Brice Teinturier.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Elections Régionales et Départementales 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.