Cet article date de plus de six ans.

Régionales : on se réveille avec la gueule de bois dans le Nord

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Régionales : on se réveille avec la gueule de bois dans le Nord
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Dans le nord, la droite a gagné. La gauche, elle se satisfait d'être parvenue à avoir fait barrage au FN. Mais le sacrifice est dur à digérer, car pendant six ans, il n'y aura aucun élu de gauche au conseil régional.

C'est une victoire pour la droite, c'est une victoire pour la gauche aussi, dans le nord, où les socialistes avaient appelé à voter pour Xavier Bertrand. Mais le Parti socialiste est à terre. Comment le reconstruire ? À Roubaix, Xavier Bertrand a recueilli plus de 80% des voix grâce aux électeurs de gauche. "La mort dans l'âme. Je me suis sentie dans l'obligation", avoue une habitante. Roubaix est l'une des villes dans lesquelles le front républicain a le mieux fonctionné. Les électeurs socialistes se disent résignés, mais soulagés. "C'est le moins pire on va dire", lâche une habitante.

De la modestie

Dans le camp adverse, on s'efforce de rester modeste. Car cette victoire reste particulière. "Ça nous pousse à une forme de modestie", affirme Guillaume Delbar, maire de Roubaix et conseiller régional aux côtés de Xavier Bertrand. Se reconstruire, c'est surtout le mot d'ordre au PS. Pendant six ans, leurs élus seront absents du conseil régional. Il faudra de nouveaux moyens d'action. Xavier Bertrand a promis qu'il sera à l'écoute des électeurs de gauche. Les élus du PS que cette promesse sera tenue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.