Régionales 2015 : une lourde défaite pour les socialistes ?

Nathalie Saint-Cricq commente les résultats du PS au premier tour des élections régionales le 6 décembre, en troisième position à l'échelle national.

FRANCE 2

Le PS n'est arrivé en tête du premier tour des régionales qu'en Bretagne et en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. Comment analyser ce score ? Sur le plateau du 13 heures, Nathalie Saint-Cricq exprime que "les socialistes s'attendaient à une défaite plus sévère, dans la lignée des trois bérézinas précédentes : municipales, européennes, départementales. Là, trois régions, voire quatre sont gagnables, et puis les triangulaires leur donnent quelques espoirs supplémentaires".

Un moyen de ressouder la gauche ?

La journaliste avance également que le PS "considère que le choc Front national va permettre de ressouder une gauche totalement éclatée, avec les écolos, le PC. Un rassemblement de bonne augure pour 2017 pour éviter la multiplication des candidatures. Ensuite, il considère avoir remporté une victoire morale en imposant le retrait de leurs candidats dans le nord et le sud. Et là, il faut dire qu'ils ont eu de l'autorité."
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, le 20 juin 2015 lors d\'une conférence de presse à Paris.
Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, le 20 juin 2015 lors d'une conférence de presse à Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)