Régionales 2015 : bras de fer entre le PS et son candidat dans le Grand-Est

En direct de Strasbourg, Jean-Baptiste Marteau détaille les scénarios possibles entre le maintien et le retrait de Jean-Pierre Masseret pour le deuxième tour des régionales.

FRANCE 2

Jean-Pierre Masseret va-t-il suivre les directives du bureau national du PS et renoncer à se maintenir pour le deuxième tour des régionales ? Le candidat reste en apparence "extrêmement solide, très ferme dans ses positions, et refuse absolument de céder aux consignes de la rue de Solferino", rapporte Jean-Baptiste Marteau en direct de Strasbourg pour France 2.

Un élu isolé

Masseret ne répondrait même plus aux SMS envoyés par la direction du parti. "En coulisses, les choses sont beaucoup plus compliquées : l'élu socialiste de 71 ans est de plus en plus isolé. De nombreux maires locaux commencent à appeler à voter pour la droite au second tour. C'est le cas du maire de Strasbourg, de Metz, et on voit mal comment Jean-Pierre Masseret pourrait encore tenir très longtemps. Il est en ce moment enfermé avec plusieurs de ses proches dans la permanence socialiste. Il devrait s'exprimer dans l'après-midi, et on voit mal, avec ses seulement 16% hier, comment il pourrait résister", complète le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-Pierre Masseret, candidat PS dans la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, à Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 6 décembre 2015.
Jean-Pierre Masseret, candidat PS dans la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, à Nancy (Meurthe-et-Moselle), le 6 décembre 2015. (MAXPPP)