Vidéo Présidentielle 2022 : Alexis Corbière multiplie les "coups de pattes" contre des candidats mais "l'essentiel, c'est qu'on se retrouve"

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Le député La France insoumise appelle au rassemblement derrière Jean-Luc Mélenchon dans l'espoir d'être au second tour de l'élection présidentielle de 2022.

"Il y a des divisions qui peuvent être pertinentes, parce que nous avons des désaccords, mais avec nos amis communistes, avec Arnaud Montebourg, pourquoi est-ce que nous ne pourrions pas nous retrouver ensemble sur la même candidature ?", s'est interrogé jeudi 14 octobre sur franceinfo le député La France insoumise (LFI) Alexis Corbière avant de multiplier les "coups de pattes" aux candidats de gauche. 

"Madame Hidalgo, c'est la suite de M. Hollande, sans les petites blagues", s'est-il moqué avant d'ironiser sur son programme, "hormis quelques petites phrases, elle n'en a pas." Quant à Arnaud Montebourg, Alexis Corbière ne croit pas "qu'il incarne quelque chose de très rayonnant", se justifiant : "Ce n'est pas moi qui ai commencé, c'est lui qui a dit que Mélenchon, en quelque sorte, il est repoussoir."

"Arnaud, je t'aime beaucoup, tu ne peux pas en permanence perdre du temps dans tes interviews à taper sur Jean-Luc Mélenchon, en donnant l'impression qu'il y a un problème Mélenchon."

Alexis Corbière

à franceinfo

"Arnaud, le problème c'est que tu n'es pas toujours très franc du collier et que les gens le savent", a-t-il encore insisté, rappelant que l'ancien ministre de l'Economie avait annoncé le 7 octobre 2014 qu'il "quittait la politique comme professionnel." "Grâce à toi, on a eu François Hollande, Manuel Valls et à l'arrivée monsieur Macron", a continué Alexis Corbière. 

"Nous aussi on a fait des erreurs, j'arrête de l'égratigner, a reconnu le député LFI. On en fait tous, mais arrêtons de perdre du temps. C'est quoi l'essentiel ? Que l'on se retrouve, après mes petits coups de pattes. Si on se regroupe à quelques-uns, on peut être au second tour. Jean-Luc Mélenchon me semble-t-il, peut être la locomotive qui emporte tout ça. Arnaud, Fabien [Roussel, le candidat du PCF] et les autres, si vous m'écoutez, pourquoi on ne serait pas au second tour ?"

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité Présidentielle 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.