VIDEO. François Asselineau dit avoir des doutes sur "l'affaire syrienne"

Invité de "8h30 Aphatie" sur franceinfo, le candidat UPR a déclaré qu'il n'était pas certain que Bachar Al-Assad ait "gazé des enfants" il y a une semaine. 

François Asselineau doute de beaucoup de choses. De l'Europe, des médias, de la CIA, mais aussi de ce qui se passe en Syrie. Sur le plateau de franceinfo, mercredi 12 avril, le candidat de l'Union populaire républicaine s'est demandé si l'attaque chimique qui a tué au moins 87 civils à Khan Cheikhoun, le 4 avril dernier, avait réellement eu lieu.

"On nous annonce que Bachar Al-Assad aurait gazé des enfants. Moi, je dis que nous n'en savons rien", a-t-il déclaré. Pour étayer ses propos, il rappelle 2003 et la guerre en Irak. "Regardez ce qui s'est passé avec l'affaire des armes de destruction massive qui étaient prétendues être à Saddam Hussein. (...) Il y avait des armes de destruction massive chez Saddam Hussein ou pas ?" s'interroge-t-il. 

"Je ne suis pas là pour défendre Bachar al-Assad"

Sommé de s'expliquer, François Asselineau a précisé qu'il n'était "pas là pour défendre Bachar Al-Assad". Mais "pour dire la vérité". "Allez vous renseigner !", a-t-il alors lancé aux journalistes. "Je suis persuadé qu'il n'y aura pas de suites, et vous allez avoir que mes informations sont justes, et que d'un seul coup tout le monde va se taire."

Une semaine après l'attaque chimique, les occidentaux continuent d'accuser les forces du président Bachar Al-Assad. Le Conseil de sécurité doit voter, mercredi, une résolution pour lui demander de coopérer dans l’enquête.

François Asselineau, candidat de l\'Union populaire républicaine (UPR), à Lille (Nord), le 10 avril 2017.
François Asselineau, candidat de l'Union populaire républicaine (UPR), à Lille (Nord), le 10 avril 2017. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)