VIDEO. Election présidentielle : une candidature qui "remobilise les classes populaires", un "enjeu stratégique" pour Alexis Corbière

"La France insoumise et son programme n'est pas la plus mal placée pour porter ça", souligne le député La France insoumise de Seine-Saint-Denis.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"La question, si on veut battre Emmanuel Macron la prochaine fois, c'est comment on arrive à avoir une candidature qui remobilise l'électorat populaire", explique mercredi 1er juillet sur franceinfo le député La France insoumise de Seine-Saint-Denis Alexis Corbière. "Sans les classes populaires, on a perdu face à Emmanuel Macron", prévient-il.

Il s'appuie sur le constat d'une "abstention sociologiquement très typée". "C'est une abstention populaire. Les ouvriers, les employés, des études le démontrent, 70% quasiment se sont abstenus. Les jeunes aussi se sont abstenus", note Alexis Corbière.

Un candidat LFI à la présidentielle ?

Interrogé sur le candidat qui pourrait mener à cette victoire, Alexis Corbière remarque que "les victoires écologistes sont souvent marquées dans cet océan d'abstention, dans des villes qui sont riches". "La France insoumise et son programme n'est pas la plus mal placée pour porter ça", souligne le député LFI, qui s'appuie sur les études d'opinion : "Il y a près de 17% des employés qui votent Jean-Luc Mélenchon, 4% qui votent Yannick Jadot."

"Face à cet enjeu stratégique, comment fait-on ?", lance Alexis Corbière, pour qui le choix du candidat n'est pas le sujet, mais plutôt "qui arrive à mobiliser un secteur de la population qui doit être le secteur qui doit marcher devant, au service duquel on doit agir : ces milieux populaires qui, par ailleurs, même s'ils ne sont pas allés voter dimanche dernier, se sont fortement fait entendre dernièrement par des mobilisations sociales ?"

Alexis Corbière, invité de franceinfo mercredi 1er juillet 2020.
Alexis Corbière, invité de franceinfo mercredi 1er juillet 2020. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)