Cet article date de plus de quatre ans.

Des membres du mouvement Sens commun au gouvernement ? "Pourquoi pas", répond François Fillon

Dans un entretien qui sera diffusé dimanche sur Radio J, le candidat de la droite n'a pas exclu de faire appel à des personnalités de ce mouvement issu de la Manif pour tous s'il accédait à l'Elysée en mai.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La porte-parole de Sens commun, Madeleine de Jessey, et le candidat de la droite et du centre, François Fillon, lors d'un rassemblement au Cirque d'hiver, à Paris, le 21 septembre 2016. (MAXPPP)

"Pourquoi pas ?" Voilà ce qu'a répondu François Fillon sur l'éventualité d'une présence de personnalités de Sens commun au sein d'une future équipe gouvernementale, s'il était élu en mai. Les membres de Sens commun, émanation politique de la Manif pour tous, font "partie des hommes et des femmes qui sont des Français fiers de leur pays, attachés à leurs traditions, pour lesquels j'ai beaucoup de respect", a-t-il déclaré dans un entretien qui sera diffusé dimanche 16 avril sur Radio J.

Le candidat a également qualifié "d'insupportable" la tendance "d'une partie des commentateurs et des élites politiques de classer les Français et de jeter une forme de discrédit sur certains d'entre eux".

Un rôle clé dans l'organisation du rassemblement au Trocadéro

Sens commun a apporté son soutien au député de Paris dès la primaire de la droite et du centre. Le mouvement conservateur, opposé à la loi Taubira sur le mariage entre couple de même sexe, a également contribué à l'organisation du rassemblement du 5 mars place du Trocadéro, à Paris. Ce grand raout a conforté la position du candidat à la présidentielle, alors fragilisé par des défections en série liées à l'affaire des emplois potentiellement fictifs dont auraient bénéficié son épouse et deux de ses enfants. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Actualité Présidentielle 2022

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.