Retraite à 60 ans : la reculade de Marine Le Pen

Marine Le Pen revient ce mercredi 3 mai sur sa promesse de rétablir la retraite à 60 ans. La décision sera conditionnée au retour du plein emploi et n'interviendrait dans tous les cas qu'en fin du quinquennat. 

Voir la vidéo
Reculade de Marine Le Pen sur l'un de ses engagements de campagne ce mercredi 3 mai : instaurer la retraite à 60 ans dans les deux mois après son élection. Une promesse maintenue, mais repoussée. Désormais, la candidate renvoie la retraite à 60 ans à la fin de son mandat si elle est élue. "Elle sera effective probablement à la fin du quinquennat parce que nous devons évidemment mettre en oeuvre le retour à l'emploi", a-t-elle déclaré.

La retraite, un enjeu clé pour les deux candidats

Dans le camp d'Emmanuel Macron, on dénonce un revirement. "Après sa volte-face sur l'euro, Marine Le Pen montre à nouveau l'improvisation et la démagogie de son programme économique. Elle avoue aussi qu'elle ne croit pas que son programme puisse ramener la croissance", assure Philippe Martin, conseiller économique d'Emmanuel Macron.

Le candidat d'En Marche ! propose lui le maintien de la retraite à 62 ans, mais avec la création à terme d'un régime de retraite universel. La retraite est un enjeu clé pour les deux candidats et pourrait être un thème majeur du débat de ce soir. 
Le JT
Les autres sujets du JT
Marine Le Pen, le 2 mai 2017 sur le plateau du JT de 20 heures de TF1.
Marine Le Pen, le 2 mai 2017 sur le plateau du JT de 20 heures de TF1. (CHARLES PLATIAU / AFP)