Présidentielle 2022 : les 470 000 inscrits à la Primaire populaire commencent à voter

Sept personnalités de gauche sont en lice... dont plusieurs qui refusent d'avance de reconnaître le résultat de cette consultation.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une affiche pour la primaire populaire le 11 décembre 2021 à Toulouse. (FRANCOIS LAURENS / HANS LUCAS / AFP)

Un scrutin pour unir la gauche ? Le vote de la Primaire populaire, une consultation citoyenne à laquelle près de 467 000 personnes se sont inscrites, démarre jeudi 27 janvier à 10 heures pour désigner le candidat qu'elles soutiendront à la présidentielle. Sept personnalités de gauche sont en lice... dont plusieurs qui refusent d'avance de reconnaître le résultat de cette consultation.

L'ex-ministre de la Justice Christiane Taubira, qui tiendra sa première réunion publique jeudi, semble favorite de ce scrutin auquel elle a promis de se plier, à l'inverse de ses trois principaux concurrents, l'insoumis Jean-Luc Mélenchon, l'écologiste Yannick Jadot et la socialiste Anne Hidalgo, qui ont réclamé, en vain, que leur noms soient retirés.

Outre ces quatre candidats, les électeurs ont aussi le choix entre le député européen Pierre Larrouturou et deux candidates issues de la société civile, Charlotte Marchandise et Anna Agueb-Porterie.

Vote au jugement majoritaire

Le vote de la Primaire pupulaire, qui se déroulera en ligne, sera clos dimanche à 17 heures et le résultat rendu public vers 18h30. Seules les 466 895 personnes inscrites à la primaire en amont peuvent voter.

Le scrutin se déroulera en un seul tour, au "jugement majoritaire", c'est-à-dire que les électeurs doivent évaluer et classer les candidats en répondant à cette question : "Pour faire gagner l'écologie et la justice sociale à l'élection présidentielle, j'estime que chacune de ces personnalités serait..." Les inscrits doivent attribuer à chaque candidat une mention de "très bien" à "insuffisant(e)".

Mais pour recevoir l'investiture et le soutien militant de la Primaire populaire, le vainqueur doit s'engager à "inclure, a minima, l'esprit du Socle Commun [un socle programmatique préparé l'année dernière] dans son programme" et à "favoriser le rassemblement" avec les autres candidats". A défaut, la primaire ne soutiendra personne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Primaire populaire à gauche

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.