Présidentielle : qui dit campagne officielle, dit égalité de temps de parole

La campagne présidentielle débute officiellement ce lundi 10 avril. Au programme : les radios et les télévisions doivent assurer une stricte égalité de temps de parole et d'antenne entre les candidats, sous le contrôle du CSA. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

La question est épineuse à chaque élection. Le décompte du temps de parole et d'antenne des candidats dans les médias est largement contrôlé par le Conseil supérieur de l'audiovisuel, qui scrute le travail effectué par les radios et les télévisions. En période de campagne officielle, c'est le principe d'égalité qui s'applique. Le calcul de ce que dit chaque candidat doit se faire à la seconde près. Les chaînes effectuent en interne ces calculs, qui sont ensuite transmis au CSA.

Pas de contrôle sur Internet

Quinze personnes se relayent alors pour vérifier les déclarations des médias. Elles scrutent le temps de parole, mais aussi le temps d'antenne, c'est-à-dire lorsqu'une personne ou un journaliste s'exprime sur un candidat. Le CSA ne réalise aucune surveillance sur Internet. Jusqu’au 21 avril, tous les candidats s’exprimeront sous le contrôler du chronomètre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pupitre du CSA lors d\'une conférence de presse, à Paris, le 12 décembre 2011.
Pupitre du CSA lors d'une conférence de presse, à Paris, le 12 décembre 2011. (MAXPPP)