Présidentielle : Montebourg se pose en candidat alternatif

L'ex-ministre a lancé son appel à un projet alternatif pour la France ce lundi 16 mai. Comme chaque année, il a gravi le Mont Beuvray. S'il n'a pas déclaré sa candidature pour 2017, il a livré sa vision de la gauche.

France 3

Au pied du Mont Beuvray (Saône-et-Loire), comme chaque lundi de Pentecôte, Arnaud Montebourg est accueilli comme une star. Et pour le voir lors de l'ascension, il faut jouer des coudes. Accompagné de sa garde rapprochée, les frondeurs socialistes Laurent Baumel et Christian Paul ainsi que sa compagne Aurélie Filippetti, l'ancien ministre a grimpé jusqu'au sommet pour y déclamer un discours d'avenir.

Un pas important vers une candidature pour 2017

À la tribune, Arnaud Montebourg se place en alternative à la politique de François Hollande. "Il n'y a presque aucun projet en circulation qui dise clairement où emmener le pays dans les cinq ou dix prochaines années. Pourquoi ne pas bâtir nous-mêmes ce projet ?", déclare-t-il.

Après un long silence, il a pris du recul et ne manque pas d'envies. Dans son entourage, on estime que c'est un pas important vers une possible candidature à la présidentielle de 2017. Un autre sera franchi en septembre avec la publication d'un livre programme.

Le JT
Les autres sujets du JT