Présidentielle : Asselineau et Poutou dans la dernière ligne droite

Alors que le premier tour de l'élection présidentielle approche, Guillaume Daret fait le point sur l'état des forces en présence et s'intéresse à deux "petits" candidats, François Asselineau et Philippe Poutou.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Chantre du "Frexit", François Asselineau en a fait son cheval de bataille lors de sa campagne présidentielle. Un argument qui rassemble derrière lui les adeptes d'une solution drastique, celle de la sortie pure et simple de la France de l'Union européenne, de l'euro et de l'OTAN. "Grâce au Frexit, nous allons réaliser des économies considérables" a-t-il déclaré lors d'un meeting à Lille (Nord) lundi 10 avril. Un discours qui trouve un certain écho. "Lors du dernier débat, je l'ai trouvé assez convaincant par rapport aux autres" nous confie ainsi une femme qui a assisté au meeting.

Philippe Poutou a doublé son score

De son côté Philippe Poutou, candidat ouvrier, a quasiment doublé son score dans certains sondages, à près de 2%, grâce en particulier à sa prestation remarquée lors du débat du 4 avril entre les onze candidats. Parmi les battus des primaires à droite et au centre, Jean-François Copé, lui, a d'ores et déjà annoncé qu'il ne sera pas candidat aux prochaines législatives et qu'il se consacrera uniquement à son mandat de maire de Meaux (Seine-et-Marne), en vertu de la prochaine loi sur le non-cumul des mandats.

Le JT
Les autres sujets du JT
(JOEL SAGET / AFP)